Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018
  2. // Petite finale
  3. // Belgique-Angleterre (2-0)

Hazard, rendez-vous dans quatre ans ?

Face à l'Angleterre, Eden Hazard a conclu une Coupe du monde de très bonne facture sur le plan personnel. De quoi laisser présager 2022 en très grand, quand il aura 31 ans. Si la Belgique se qualifie, évidemment.

Modififié
Il a donc mis son troisième but face à l'Angleterre tout en propreté. Sur une course en profondeur dont il a le secret, et une conclusion plein de classe (au premier poteau, quand tout le monde attendait une Thierry Henry au deuxième) face à l'un des meilleurs gardiens du tournoi. Sur un plan individuel, il n'y aura pas grand-chose à redire sur le Mondial d'Eden Hazard : des buts et des passes décisives, une consistance à tous les matchs... il lui manquait juste un peu de correction dans la défaite. Quand Neymar a une aura écornée, Kane un bilan comptable trompeur, ou Messi et Ronaldo une élimination précoce à digérer, le joueur formé au LOSC peut ressortir du tournoi en Russie la tête haute, car il a assumé pleinement son statut de top player. Un seul bémol : n'avoir pas réussi à faire pencher la balance en faveur des Diables rouges en demi-finale contre la France. Pas faute d'avoir donné le tournis à Benjamin Pavard et d'être passé à quelques centimètres – une touffe de cheveux de Raphaël Varane – de la délivrance.

Trop seul face à la France

Dans ce match le plus frustrant du Mondial pour les Diables rouges, Hazard a probablement été la plus grande menace contre les Bleus. Et le seul joueur de la compétition d'ailleurs, à avoir fait réellement souffrir Benjamin Pavard sur son flanc droit. Sauf que le Blue de Chelsea ne pouvait pas faire tout, tout seul. Dans cette affiche du dernier carré, son compère Kevin De Bruyne – l'autre étoile offensive des Belges – a déçu. Et en voulant prendre les affaires en main en repiquant très souvent vers l'axe du jeu, Eden Hazard a donc perdu du tranchant qui faisait si mal à la France sur son flanc gauche. La petite différence entre le grand joueur – ce qu'Hazard est aujourd'hui à n'en pas douter – et la légende vivante, qui elle a besoin d'un soupçon de réussite.

Dernier vestige de la génération dorée belge ?

À 27 ans, le milieu offensif n'a cependant pas dit son dernier mot, comme sa sélection, prétendant sérieux pour l'Euro 2020 et le Mondial 2022. Dans quatre ans, il aura 31 ans, un âge de maturité physique et mentale. Et peut-être aussi quatre années dans la peau d'un taulier du Real Madrid, où il apparaît comme l'un des successeurs désignés de Cristiano Ronaldo. Comment imaginer qu'Eden Hazard ne soit pas au top dans quatre ans ? Reste à savoir tout de même si l'équipe nationale belge suivra la même trajectoire. La génération dorée qui vient de faire son meilleur résultat en Coupe du monde doit déjà se reconstruire une défense et un milieu : Alderweireld a 29 ans, comme Witsel et Chadli, Vertonghen 31 comme Dembélé et Fellaïni, et Kompany 32, comme Vermaelen. Or, aussi couronné de Ballon d'or soit-il dans quatre ans, Hazard ne pourra soulever le trophée que s'il est bien accompagné.


Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 12:30 Un Ukrainien refuse de faire face au drapeau russe 24
Partenaires
Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
samedi 18 août Leeds enchaîne 19
À lire ensuite
Top 8 : Croates de France