Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. // Serie B
  2. // Pescara-Pérouse

Han Kwang-song, l'étoile qui ne demande qu'à briller

Premier joueur nord-coréen à inscrire un but en Serie A l'an passé avec Cagliari, le jeune Han Kwang-song affole les défenses de Serie B sous les couleurs de Pérouse depuis le début de saison. Portrait d'un gamin qui a pour idôle Cristiano Ronaldo et Paulo Dybala, mais surtout Pak Doo-ik.

Modififié
Cela devait être un dimanche après-midi comme les autres en Serie A. Dans une Sardegna Arena dominée par un soleil de plomb avec un léger vent qui caractérise si bien le climat sarde en avril, le destin d'un jeune homme va basculer. On joue la 95e minute d'un Cagliari-Torino sans histoire, au cours duquel le gang Mihajlović se dirige tranquillement vers un braquage assuré, mais incontestable. Puis, sur un centre venu de la gauche, le jeune numéro 32 de Cagliari se fait oublier aux cinq mètres et smashe une tête qui laisse Joe Hart sur les talons. L'arbitre siffle la fin du match sur cette réduction du score a priori anodine, mais l'histoire vient bel et bien d'être écrite : Han Kwang-song est devenu le premier Nord-Coréen à inscrire un but en Serie A. En conférence de presse d'après-match, le jeune homme de 18 ans arrive timidement au micro, se félicite dans un italien douteux de son but et lâche adorer Cristiano Ronaldo et Paulo Dybala avant de faire comprendre avec un sourire gêné et poli qu'il est temps de tirer le rideau. Une attitude à l'image d'un destin brimé par les relations internationales, qui ne demande pourtant qu'à attirer la lumière. Comme si le football ne pouvait s'empêcher de casser les barrières mises sur le chemin de ce talent révélé au monde en 2014.

« Un garçon destiné à faire de grandes choses »


C'est pourtant un an plus tôt, en 2013, que Kim foule le sol européen pour la première fois, à l'âge de quinze ans. En compagnie de trente autres gamins nord-coréens, il est invité à passer quelques semaines au centre européen de Technofootball, créé par la Fondation Marcet à Barcelone. Un an plus tard, le gamin crève l'écran lors de la Coupe d'Asie U-16 qu'il remporte face à la Corée du Sud, en tant que capitaine et deuxième meilleur buteur du tournoi. Tout va même s'accélèrer lors des semaines qui suivent pour Kwang-song lorsqu'une délégation italienne composée de politiciens et d'entrepreneurs se rend en Corée du Nord. Pilotés par le sénateur Antonio Razzi, proche de Berlusconi, plusieurs scouts font partie du voyage, « notamment ceux de l'Entella et de l'Udinese  » se rappelle Razzi dans les colonnes du Corriere dello Sport. Parmi eux, il y aussi Alessandro Dominci, qui dirige l'académie de Pérouse. Il n'hésite pas à offrir à Han, ainsi qu'à 9 de ses coéquipiers, l'opportunité de venir s'entraîner chez eux quand cela sera possible.


Ses performances ne sont pas passées inaperçues, loin de là. Début 2017, Han quitte enfin son club de Chobyong et tente le grand saut en Europe en passant comme promis par l'école de Pérouse. Sauf que c'est bien Cagliari qui flaire le bon coup et récupère la pépite. Ultra-rapide, précis et déjà tueur, le jeune Nord-Coréen ne met pas longtemps à mettre tout le monde d'accord sur son potentiel en Sardaigne, même s'il ne fait que des bouts de matchs avec l'équipe première. Son prêt à Pérouse cet été apparaît alors comme une évidence, et va rapidement se révéler payant. En conférence de presse de présentation, Han apparaît beaucoup plus détendu, souriant. Lors de la première journée fin août, il inscrit un triplé spectaculaire sur la pelouse du Virtus Entella (5-1) qui lui vaut des mots plus que bienveillants de la part de l’entraîneur-adjoint, Davide Ciampelli : « Il est destiné à faire de grandes choses. C'est un joueur d'une grande qualité. On peut envisager sereinement le futur avec un joueur comme lui. »

Le poulain de Kim-jong Un


Rapidement, celui qui aurait pu être considéré comme un simple feu de paille s'installe comme un titulaire en puissance avec Pérouse : sept buts et trois passes décisives en 17 matchs, le bilan est radieux. Côté médias, impossible ou presque en revanche d'approcher l'étoile montante, officiellement selon Cagliari et Pérouse pour le protéger des questions liées aux tensions entre les États-Unis et la Corée du Nord. Officieusement, l'ombre de l'État nord-coréen plane toujours au-dessus de Han, qui a bien compris qu'il tenait potentiellement une pépite capable de faire rayonner le pays à travers le monde. Coïncidence ou non, Antonio Razzi a récemment avoué que le dictateur Kim-jon Un était « un féru de Serie A et de l'Inter » , alors que Han est annoncé dans le viseur de la Juventus, qui serait prête à tout ou presque pour attirer dans ses filets ce grand espoir du football mondial. Mainmise du pouvoir sur le joueur oblige, un intérêt de Tottenham pour le joueur, lui, aurait été refroidi presque directement du fait de la présence de Son Heung-min dans l'effectif des Spurs. En attendant de savoir où Han Kwang-song posera ses valises avant la fin du mercato, il a l'occasion ce vendredi de prouver sur le terrain de Pescara qu'il mérite bien toute cette agitation permanente autour de son cas. À son sujet, l'actuel entraîneur de Pescara, le mythe Zdeněk Zeman, avait confié à l'issue du match aller avoir vu « un garçon intelligent, qui l'était déjà à Cagliari. » Comme si briller contre vents et marées était la véritable destinée d'un enfant né au mauvais endroit, au mauvais moment.



Par Andrea Chazy
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE