Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 34 Résultats Classements Options

Hamouma met les feux au vert, Monaco tient bon à Metz

On ne sait pas ce qu'on retiendra de la carrière de Romain Hamouma. Mais l'attaquant se fait souvent un plaisir de rappeler quel beau joueur il peut être. Ce fut le cas cet après-midi pour offrir la victoire à Sainté face à Lorient (2-0). Sur les autres terrains, Bordeaux a fait l'essentiel en deux minutes contre Angers (2-0), Nantes a serré les fesses contre Nîmes (2-1), tout comme Monaco à Metz (1-0).

Modififié

Saint-Étienne 2-0 FC Lorient

Buts : Hamouma (19e et 51e)

La jeunesse, oui, mais les traditions, toujours. Après un hommage à l’emblématique coach Robert Herbin, décédé le 27 avril dernier, c’est la saison des Hamouma qui est ouverte. Comme en 2012, comme en 2016, l’attaquant respecte donc ce cycle quadriennal en ouvrant le compteur des Verts. Et quel but : après une superbe relance à la main de Jessy Moulin et une fixation de Nordin, son enroulé du pied gauche termine sous la barre de Paul Nardi. Et si le portier lorientais résiste avec brio face à Bouanga, il ne peut rien face à l’homme de l’après-midi, Romain Hamouma, qui remet ça. Cette fois, c’est du côté gauche sur un nouveau décalage de Nordin, avec un plat du pied droit qui termine sa course dans le petit filet opposé. Le travail est fait, l’occasion pour Claude Puel d’offrir du temps de jeu à M’Vila — pourtant annoncé blacklisté — et Kévin Monnet-Paquet après onze mois d’absence. Tout bénéf' !

Sainté : Moulin - Debuchy, Fofana, Kolodziejczak, Maçon (Dioussé, 92e) - Neyou (M’Vila, 72e), Camara - Bouanga (Monnet-Paquet, 72e), Aouchiche, Nordin (Krasso, 82e) - Hamouma (Rivera, 72e).
Lorient : Nardi - Mendes, Laporte, Morel, Le Goff - Lemoine (Marveaux, 86e), Abergel, Le Fée (Hamel, 58e) - Boisgard, Grbić (Bozok, 58e), Wissa (Diarra, 74e).




Angers SCO 0-2 Girondins de Bordeaux

Buts : Maja (25e) et Bašić (27e)

Comment faire pour ne pas avoir l'air bête au moment de recroiser son ex ? C'est la question qu'ont pu se poser les Bordelais face à Paul Bernardoni. Après quatre saisons sous contrat avec les Girondins dont trois en prêt, le gardien international espoir se faisait un plaisir de faire la nique à son ancien employeur. Recrue la plus cher de l'histoire du SCO, le divin presque chauve a tout repoussé... sauf au moment où les potes de Lolo Koscielny ont trouvé la bonne réplique pour s'éviter des emmmerdes. En deux minutes, c'est Maja qui pousse au font une déviation du Kos', avant que Toma Bašić punisse la lourde charnière angevine. Peu de choses ensuite à souligner, si ce n'est l'entrée pour Angers de Mohamed-Ali Cho, 16 ans et 8 mois, et donc premier joueur né 2004 à jouer en Ligue 1. Bordel, qu'on se fait vieux.

Angers : Bernardoni - Bamba, Thomas, Traoré, Doumbia - Fulgini (Coulibaly, 91e), Santamaria, Mangani (Bobichon, 81e) - Thioub (Cho, 81e), Kanga (Bahoken, 66e), El-Melali (Capelle, 66e).
Bordeaux : Costil - Sabaly, Baysse, Koscielny, Benito - Otávio, Bašić - Oudin (Poundjé, 91e), De Préville (Pardo, 78e), Hwang (Kalu, 78e) - Maja (Briand, 66e).





FC Nantes 2-1 Nîmes Olympique

Buts : Girotto (11e) et Louza (27e, sp) pour les Canaris // Ferhat (57e) pour les Crocos
Expulsions : Louza (49e) et Fábio (87e)

Tout avait bien commencé pour les Nantais. Peut-être trop bien. Un coup de boule d'Andrei Girotto pour reprendre un corner de Marcus Coco, puis un penalty transformé par Imran Louza après la faute de Landre à l'entrée de la surface sur Fábio : les hommes de Gourcuff gèrent leur affaire. Mais cette ultra-domination aurait pu être mieux payée si Pallois avait fait honneur à l'offrande de Louza ou si Kolo Muani et Moses Simon n'avaient pas croqué la feuille. Car en seconde période, à la suite de l'expulsion d'un Louza ayant froissé la cheville de Lucas Deaux sur un duel, les Nîmois vont se réveiller. Et comment ! Zinédine Fehrat mystifie Lafont d'un délicieux enroulé du gauche et fait plus que jamais honneur à son prénom. Problème, les Crocos poussent, mais s'arrêtent là, alors que les Nantais terminent le match à 9, à la suite du second jaune de Fábio. Des cadeaux de chaque côté, mais ce sont les Gardois qui repartent les plus déçus.

Nantes : Lafont - Appiah, Girotto, Pallois, Fábio - Chirivella, Louza - Coco (Bamba, 76e), Blas (Emond, 76e), Simon (Castalletto, 89e) - Kolo Muani (Abeid, 56e).
Nîmes : Reynet - Ripart, Landre, Martinez (Sarr, 89e), Meling - Cubas, Deaux - Ferhat, Benrahou (Koné, 46e, Philippoteaux (Duljević, 80e) - Denkey.



FC Metz 0-1 AS Monaco

But : Badiashile (22e)
Expulsion : Fofana (49e) pour l'ASM

L'an passé, les Messins pouvaient se gargariser d'avoir effectué leur retour en Ligue 1 grâce à une victoire 3-0 sur des Monégasques à l'agonie. Cette saison, le tableau est légèrement différent. Et pour cause, ce sont les gars de Niko Kovać qui prennent l'avantage, grâce à un gros coup de tatane de Benoît Badiashile, au bon moment, au bon endroit après un coup franc de Diop mal repoussé par Nguette. Les Lorrains sont empruntés, timides, mais laissent leur torpeur au vestiaire. Ces nouvelles intentions sont bossées par l'exclusion sévère de Fofana, et se traduisent par une rafale de tentatives sur le but de Lecomte. Mais Centonze trouve le poteau, Boulaya se prend pour un Ballon d'or et Pajot est bouté par le portier princier. Si bien que les Grenats terminent la partie avec quatorze tirs, quatre cadrés, mais zéro point. C'est con.

Metz : Oukidja - Centonze, Bronn, Boye, Udol - Pajot, Angba (Diallo), Maïga - Boulaya (Sabaly, 79e), Niane, Nguette.
Monaco : Lecomte - Aguilar, Disasi, B. Badiashile, Sidibé - Tchouaméni, Yo. Fofana, Golovine (Diop, 15e) - Gelson, Ben Yedder, Onyekuru (Aholou, 58e).




  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Mathieu Rollinger
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom

    Hier à 17:30 Le ministre des Sports italien promet une réouverture progressive des stades 5
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi
    Hier à 11:50 Scholes se fait tailler pour non-respect des règles contre le Covid-19 83