Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 6 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Auxerre

Guy Roux : « J’ai intérêt à éviter ce virus, car je suis dans la mauvaise catégorie... »

Confiné chez lui dans sa maison, non loin d’Auxerre, Guy Roux (81 ans) donne des nouvelles et se rappelle la grippe asiatique de 1957.

Modififié
Comment allez-vous, Guy ?
Ça va très bien. Je regarde le Tour des Flandres, là (une rediffusion, N.D.L.R.). J’ai intérêt à l’éviter, ce virus, car je suis dans la mauvaise catégorie. Je me dis que je peux peut-être passer à côté... Vous me direz, en 1957, j’ai survécu à la grippe asiatique qui avait fait 100 000 morts. Mais on ne comptait pas les morts, il n’y avait pas la télé !

Où étiez-vous à cette époque ?
« C’était un établissement de 300 élèves qui comptait... 300 malades ! Il ne restait que trois valides : le prof de gym, le médecin et moi, qui étais pion. »
J’avais 19 ans, je venais d’avoir le bac, je jouais à Poitiers qui m’avait donné un poste de pion dans un centre d’apprentissage à Montmorillon. Un job comme un autre pour avoir un salaire. C’était un établissement de 300 élèves qui comptait... 300 malades ! La grippe asiatique touchait surtout les jeunes. Le cuisinier était grippé, le directeur aussi. Il ne restait que trois valides : le prof de gym, le médecin et moi !


Comment aviez-vous fait pour gérer la situation ?
Le préfet avait envoyé un escadron de l’armée pour les nourrir. Ils avaient installé une roulante dans la cour du collège. Les gamins étaient logés dans des baraquements de la ligne de démarcation de la guerre de 40. Ils étaient 50 par dortoir, il y avait six dortoirs au total. Ils ne se levaient pas, ils avaient 40 de fièvre. C’était ce qui caractérisait cette grippe d’ailleurs : une très forte fièvre. Hygiéniquement, c’était pas croyable. Leurs draps étaient trempés à cause de la fièvre !


Quel était votre rôle en cette période dans ce centre ?
Aidé par des soldats du détachement, j’alimentais les poêles avec des billes de bois. On les chauffait comme ça, 24h/24. Je me souviens que je me levais plusieurs fois la nuit pour remettre du bois. C’était arrivé en hiver de mémoire, au mois de décembre.


Comment aviez-vous fait pour ne pas tomber malade ?
Je ne sais pas. Avec le prof de gym, on faisait un footing de 10 kilomètres tous les matins. On faisait le parcours en 45 minutes, 1 heure. On était à la campagne. On revenait trempés de sueur, on prenait une douche. Ensuite, on marchait aux tisanes, on prenait un aspirine et un gramme de vitamine C !

C’est bien différent d’aujourd’hui. Par exemple, on ne peut presque plus courir une heure comme vous le faisiez dans le temps !
Oui si on veut, ce n’était pas du tout les mêmes mœurs ! Moi de mon côté, je suis confiné en périphérie d’Auxerre à la campagne. J’ai 2000m² de surface, je fais ma promenade tous les jours. J’essaye de dribbler le virus car, à mon âge, il ne me fera pas de cadeaux.

Propos recueillis par Andrea Chazy
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

PUTACLIC! Carlos Valderrama signe à Nogent-Le-Rotrou ! 16 Hier à 14:40 Viens fêter les 10 ans du magazine Pédale! cet aprem 7 Hier à 12:00 Philadelphie et Jamiro Monteiro régalent en MLS 6 Hier à 11:00 15 000 ours en peluche en tribunes pour soutenir les enfants atteints du cancer 6
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine