Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Guingamp

Guingamp, ce n'est qu'un au revoir ?

Guingamp en Ligue 2. Les quelques mots qu'on aurait aimé ne pas avoir à écrire. Mais, au-delà du capital sympathie, le niveau et les performances des Bretons ont été trop faibles voire indignes pour aboutir à une autre issue. Il n'empêche, les conséquences portent au-delà du seul bilan tactique ou statistique. Derrière la chute de l'En Avant, se profile le risque d'une Ligue 1 inaccessible à ce type de club, et à ce qu'il représente.

Modififié
Dont acte, merci aux mathématiques euclidiennes. La nouvelle qui semblait inévitable, mais que peu voulaient entendre, vient de tomber : l'En Avant de Guingamp évoluera la saison prochaine en Domino's Ligue 2. Plus de fol espoir, ni de rush final. Ce sera réservé à Monaco, Caen et Dijon. On aimerait croire à une simple péripétie dans les annales du « plus petit des grands clubs » . Toutefois, malheureusement, le foot pro tricolore a bien changé, et tant pour des raisons économiques, sportives que réglementaires, il sera très compliqué pour nos amis bretons de retrouver rapidement l'élite. En souhaitant évidemment se tromper...


Il faut commencer par les sentiments, forcément avec ce genre de maison. Les pensionnaires de notre foot tricolore comme l'EAG s'avèrent un peu à part. Ils émergent d'une sorte de particularisme hexagonal. Avec moins de 7000 habitants, il s'agit d'abord démographiquement d'une charmante exception. Et puis le passé ne ment pas. Une vieille association sportive, un temps symbole d'une Bretagne rouge (avec ses dirigeants anciens résistants communistes) et bleue (laïque dans cet ancien fief catho) qui ne passe pro qu'en 1984 et ne découvre la Ligue 1 que dix ans plus tard. Un « négatif » de l'AJA, enfant des patros de curés. Bref toute une histoire. Pourtant loin d'exister simplement pour le principe, l'EAG connaîtra aussi son lot de grands joueurs (Florent Malouda, Didier Drogba, Stéphane Guivarch,...), ses entraîneurs emblématiques dont Francis Smerecki, ce grand commis du foot républicain qui s'opposa à Laurent Blanc sur les quotas, et bien sûr l'actuel président de la FFF, Noël Le Graët, ancien maire socialiste de la ville. Nous voilà au cœur du patrimoine du foot, de son patrimoine local.

Patrimoine local


Seulement la réalité du foot pro et de ses finances ne vibre guère aux élans romantiques ou nostalgiques. La finale en Coupe de Ligue aurait pu faire illusion, et la défaite aux tirs au but contre Strasbourg, une autre institution elle en voie de rétablissement, nourrit de légitimes regrets, notamment chez ceux qui gardent en mémoire un petit parcours européen stoppé en Ukraine. Mais après les larmes, les souvenirs, les déclarations d'amour, arrive un autre temps, celui des comptes et des perspectives. Autrefois le plafond de verre du foot pro se situait entre le National et la Ligue 2. Aujourd'hui, il s'en est apparemment construit un second pour protéger la Ligue 1. D'abord volontairement avec un système de barrages infiniment favorables pour les équipes qui luttent pour le maintien. Ensuite, de fait, que ce soit dans la répartition des droits télé, la folie des matchs le lundi, ou encore l'attractivité toujours relative voire faible de ce qui reste une seconde division. Les armes dont peuvent disposer les prétendants, surtout économiques (sponsors, marketing territorial, billetteries, etc.), se révèlent de plus en plus cruellement sous-dimensionnées au regard des exigences logistiques d'une remontée parmi les 20 bienheureux de chez Conforama.

Ligue fermée à la française ?


Brest a mis six ans pour reprendre ses esprits et décrocher le précieux sésame. La crainte principale pour Guingamp ne réside pas dans une mauvaise saison sanctionnée par une relégation, c'est surtout que la délicieuse alchimie historique, sportive et d'une certaine façon politique soit tombée en désuétude. Ce doux poème au foot des confins n'enchante plus nos terrains à l'heure des algorithmes de réseaux sociaux et des rêves de ligues fermées, qui, quoi qu'en dise notre belle LFP à propos de la réforme des compétitions de l'UEFA, agitent aussi le bocal de nos dirigeants quant à leurs affaires domestiques.


La tristesse qui étreint le cœur des supporters ne doit pas se laisser aveugler par la déception d'un dimanche ensoleillé. Longtemps soumis aux mêmes règles de la justice sportive, les clubs comme l'En Avant sont désormais davantage soumis à la dure logique d'une économie du football de moins en moins tendre pour les faibles et les petits...



Par Nicolas Kssis-Martov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 11:46 EXCEPTIONNEL : 10€ offerts sans sortir la CB + 100€ remboursés en CASH sur votre 1er pari il y a 44 minutes Un appel aux dons pour assurer la participation de la Martinique à la Gold Cup 1 Hier à 11:15 Nouveau Bonus ParionsSport : 100€ OFFERTS en CASH chez ParionsSport jusqu'au 10 juin seulement !
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 11:30 Un arbitre inscrit un but... et le valide ! 32