Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. // France – Ligue 1 – Présentation – Guingamp

Guingamp, Astérix en Ligue 1

Vice-champion de L2 la saison dernière, l'En Avant a ambiancé l'antichambre de l'élite avec un joli jeu en mouvement concocté par le père Gourvennec. Ses protégés ont dans l'idée de s'en tirer de la même manière cette saison, avec gourmandise et sans aucun complexe. L'opération maintien sera difficile ? Pas grave, les Bretons n'aiment rien tant que jouer les petits poucets/David contre Goliath/Astérix du foot français.

Modififié
Le bilan de l'été

BA-DA-BOUM ! 9 ans après la dernière relégation, Guingamp redéboule dans l'élite du foot français. Pas de chichis avec l'EAG, l'incruste se fait en bottes crottées. « Les paysans sont de retour » , clame ce club atypique qui revendique désormais parfaitement son côté rural. Au pays d'une Ligue 1 bling-bling dominée par le PSG et peut-être bientôt Monaco, la rusticité passerait même pour une marque de fabrique plutôt bien vu, car synonyme d'authenticité et donc populaire. L'exploit guingampais de cette intersaison, c'est d'ailleurs d'avoir parfaitement réussi sa campagne d'abonnement, au point de créer un exploit pas banal : compter plus d'encartés que d'habitants ! Les dirigeants viennent en effet d'annoncer que la barre symbolique des 7281 abonnés – soit l'équivalent de la population de la « ville » au dernier recensement – est atteinte. Et il est clair que le bouillant 12e homme guingampais aura son rôle à jouer cette saison au Roudourou pour déjouer des pronostics qui annoncent tous que l'équipe costarmoricaine a le profil pour redescendre direct en Ligue 2. C'est d'autant plus logique qu'elle vient de perdre son seul véritable joueur frisson, le milieu prodige Giannelli Imbula, arraché par l'OM et remplacé dans la foulée par Younousse Sankharé. Autres arrivées : Jérémy Sorbon pour apporter de l'expérience à la défense, Claudio Beauvue et Steeven Langil pour apporter de la concurrence aux postes offensifs et Guy-Roland Ndy Assembé pour doubler le poste de gardien. Zéro clinquant, zéro excès. Oui, Guingamp a un tout petit budget, Guingamp s'habille « cheap » en Patrick, Guingamp n'a pas grand-chose à perdre dans la rutilante Ligue 1, mais Guingamp déboule avec une méchante motivation et pas mal de certitudes dans le jeu, grâce à l'excellent travail mené depuis 3 ans par Jocelyn Gourvennec, l'un des jeunes techniciens les plus en vue du moment. Nul doute que son séduisant 4-4-2 qui a permis de terminer juste derrière Monaco la saison dernière a de quoi surprendre pas mal d'équipes de l'élite.

Le coefficient de résistance au PSG

O_° %, ce qui donne à peu près la tête que va faire Ibra quand il va débarquer à Guingamp. Et oui mec, c'est dans ce bourg que ça va se jouer, avec 18 000 spectateurs à bloc, parés à assister à un remake de David contre Goliath. Une des dernières fois que les deux équipes s'étaient affrontées, lors de la saison 2002-2003, ça avait d'ailleurs donné un match complètement fou, avec 2 buts d'avance pour le PSG, dont un splendide signé Ronaldinho, suivis d'un improbable retour des Guingampais, qui avaient finalement raflé la mise 3-2.


Le portrait-robot

50 % Astérix. En avaaaaaaant, par Toutatis !
33 % bière, la potion magique locale. De la pas chère de préférence, à siffler avant match et à roter pendant
10 % Vito Corleone, aka Noël Le Graët, homme d'influence, toujours dans l'ombre
7 % Massey Ferguson, tracteur winner

L'équipe type

Samassa - Martins Pereira, Kerbrat, Sorbon, Lemaître - Sankharé, Mathis, Giresse, Langil - Mandanne, Yatabaré

La banane

Que peut-on attendre de Mustapha Yatabaré ? Difficile de répondre à cette question. Batailleur pas verni en 2011-2012 pour ses débuts à Guingamp, l'international malien n'avait pas marqué un seul pion de toute la saison. Rien, nada, que d'chi. Et paf, la suivante, il se mue en redoutable machine à marquer, devenant le meilleur dans cet exercice en Ligue 2 avec 23 buts. De la tête, du gauche, du droit, en puissance ou en finesse, le « Y a qu'à s'barrer » d'il y a un an est devenu l'arme offensive numéro 1 des Bretons. Une arme dont il est difficile de mesurer l'efficacité sur la durée. Ne vient-il pas d'effectuer la saison de sa vie ? Il a beau être encore entouré de ses plus fidèles pourvoyeurs de ballons, Thibault Giresse en tête, on est en droit de le craindre.



Le type à suivre

En défense, Paris a Thiago Silva, Monaco Éric Abidal, Marseille Nicolas Nkoulou, Guingamp Christophe Kerbrat. So what ? Formé chez le voisin Plabennec, le petit gars Christophe a débarqué à Guingamp incognito en 2011, signant pour l'occasion son premier contrat pro. À 25 ans, il était temps. En deux saisons, le Finistérien est devenu un titulaire en puissance, véritable couteau suisse de son entraîneur Gourvennec, qui l'a trimballé à quasi tous les postes défensifs l'an dernier : à la récupération, où il évoluait jusqu'alors, mais aussi sur le côté droit pour dépanner et dans l'axe de la défense, où il s'est stabilisé. Mieux, il semble s'y épanouir comme jamais. Formant en fin de saison dernière une paire axiale efficace, mais pas banale avec François Bellugou, autre ex-milieu défensif parti depuis à Nancy, Kerbrat va devoir s'accommoder d'un nouveau partenaire, Jérémy Sorbon, débarqué de Caen. À moins que ce ne soit Cerdan. Ou Matheus. Une certitude : la caution locale, adorée des supporters – un blaze et une gueule qui fleurent bon le BZH – démarre la nouvelle saison avec un nouveau statut de cadre de la défense, doté d'une marge de progression dont on peine encore à voir la limite. Rien ne semble lui faire peur, pas même en Ligue 1. Comment on dit « vers l'infini et au-delà » en breton ?

Ce qu'il va se passer cette saison


Un détail peut faire flipper les supporters guingampais : la saison de leurs protégés débute face à l'OM au Roudourou et se terminera donc au Vélodrome au printemps prochain, comme en 2003-2004. Et à l'époque, ça s'était fini par une relégation fêtée dans une joie un peu déplacée par José Anigo, qui y voyait un bon moyen de se venger du méchant Le Graët, jugé responsable de la descente de Marseille en 1994. Entre ces deux confrontations, il y aura 36 autres journées, autant d'occasions de gratter des victoires et des nuls pour atteindre la fameuse barre des 42 points. Favori à la dernière place d'après un récent sondage L'Équipe, Guingamp va certainement en chier jusqu'au bout, mais peut quand même espérer s'en tirer. Et allez, imaginons que si c'est le cas, Joce Gourvennec ne manquera pas d'être sollicité par des « gros » . Et pourquoi pas Marseille, tiens ? Lui qui s'était manqué là-bas étant joueur a une revanche à prendre dans le rôle d'entraîneur. Hein ouais, ce serait marrant, non, José ?

La banderole de supporter

« Alcooliques, chômeurs, consanguins : bienvenue chez nous ! » Le Kop Rouge est pas seulement sympa, il a aussi le sens de l'auto-dérision.

Le derby débile de la saison

Le Manau-à-Mano avec Rennes, Lorient et Nantes, avec pour enjeu la suprématie régionale (historique ou administrative). Panique celtique !

La chanson de la saison

If I Should Fall from Grace with God – The Pogues

Vidéo


Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 5 heures Tournois rétro vintage indoor 2019 4
il y a 5 heures Le double raté d'un joueur du Lesotho 4

Le Kiosque SO PRESS

il y a 8 heures Alessandro Nesta va prolonger l'aventure à Pérouse 18 il y a 8 heures Un match de D4 argentine retardé à cause d'une grenade 1
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
À lire ensuite
Lacazette a tout tenté