Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options

Griezmann n’en ferait-il pas un peu trop ?

Antoine Griezmann au Journal de Mickey, Antoine Griezmann chante avec les Enfoirés, Antoine Griezmann sort une BD, Antoine Griezmann double des personnages de films, Antoine Griezmann fait des publicités... Au fait, Antoine Griezmann est-il encore avant tout un joueur de foot ?

Modififié
Impossible aujourd’hui de passer à côté de sa bobine. Star des spots publicitaires pour Puma, Gilette, Sport 2000 ou Head & Shoulders, invité sur le plateau de Yann Barthès sur TMC, ambassadeur du jeu vidéo FIFA pour Electronic Arts, des casques Beats et des cosmétiques L’Oréal, le visage d’Antoine Griezmann s’affiche partout dans l’espace médiatique. Le buteur de l’Atlético s’est même récemment fait remarquer pour l’annonce du lancement de sa bande-dessinée, intitulée Goal, dans laquelle son jeune public pourra suivre durant six tomes, les aventures d’un certain « Tony Grizi » .


« Pour devenir footballeur professionnel, j’ai dû surmonter pas mal d’obstacles et ne jamais baisser les bras, déclarait Griezmann fin septembre sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui, j’ai à cœur de transmettre mes valeurs humaines et sportives aux plus jeunes. Quand j’étais petit, j’aurais adoré lire une série inspirée de l’histoire de Beckham ou de Zidane. C’est pour cette raison que je partage avec vous ma série jeunesse Goal ! » La marque Antoine Griezmann est aujourd’hui devenue incontournable pour la jeunesse française. Les conseillers en communication et marketing du Madrilène l’ont compris et comptent bien s’appuyer dessus jusqu’au possible. Élu deuxième personnalité préférée des 7-14 ans cette année, derrière le rappeur Soprano et devant son coéquipier Hugo Lloris, « Grizi » cultive soigneusement cette image de pote/mec/gendre idéal, quitte à en faire parfois un peu trop.

Beckham, le « modèle absolu »

Ainsi, l’attaquant de 26 ans sera, le temps d’un magazine, le prochain rédacteur en chef du Journal de Mickey. Après avoir doublé le personnage Clark Kent / Superman dans le film d’animation Lego Batman, il posera sa voix sur le prochain morceau des Enfoirés et participera probablement au spectacle de la troupe les 20 et 21 janvier prochain au Zénith de Strasbourg, comme l’avaient fait avant lui Zidane, Lizarazu, Zlatan, Ribéry ou Benzema. Autant d’activités extra-sportives qui feraient presque oublier qu’Antoine Griezmann est avant tout un joueur de foot, attaquant vedette d’un des meilleurs clubs européens.


Mais si le natif de Mâcon cultive autant son image pour faire de son patronyme une véritable marque, c’est avant tout pour ressembler à son idole de toujours, David Beckham. Dans son autobiographie, publiée en mai dernier, le Colchonero, élu homme de l’année par le magazine GQ en 2016, adressait à nouveau des louanges à l’ancien numéro 7 de Manchester United : « David Beckham est définitivement mon footballeur préféré. Et mon modèle absolu. Il est le seul avec qui j'aurais aimé jouer. » « Grizi » souhaite ainsi marcher dans les pas du Spice Boy, qui a réussi à imposer son image aux quatre coins du globe.

Un début de saison en demi-teinte

Mais à vouloir trop bien faire pour devenir le nouveau chouchou des Français, Antoine Griezmann pourrait bien commencer à se brûler les ailes et sentir le vent tourner. Sa collaboration avec Eric Olhats, son mentor et conseiller sportif depuis près de douze ans, a pris fin cet été à la suite de nombreux désaccords entre les deux hommes, pourtant liés par une amitié profonde. « Les orientations récentes concernant la gestion de l'image et le futur d'Antoine n'étant plus en adéquation avec ma vision d'ensemble, je vais désormais me consacrer pleinement à ma fonction de scout au sein de la Real Sociedad » , indiquait Olhats à L’Équipe en juillet dernier pour officialiser cette séparation. Si le costume d’homme sandwich publicitaire et de vedette du grand public semble pour l’instant lui aller à merveille, l’attaquant des Bleus se doit avant tout de répondre présent sur le terrain.



Son carton rouge, récolté contre Gérone lors de la première journée de Liga, pour avoir tenu des propos déplacés à l’encontre de l’arbitre après un premier jaune, semble avoir plombé son début de saison. Avec seulement deux petits buts inscrits depuis le début du championnat, dont le premier pion de l’histoire du Wanda Metropolitano – le nouveau stade des Colchoneros –, Griezmann est à la peine en ce début de saison. Quatrièmes au classement à six points de l’intouchable Barça, les Matelassiers n’ont toujours pas gagné en C1 après un nul contre la Roma (0-0) et une défaite contre Chelsea (1-2). Troisième meilleur buteur français sur l’année civile 2017 derrière Lacazette et Mbappé, Griezmann doit désormais oublier ce début de saison manqué et porter l’équipe de France vers la qualification pour le Mondial russe, dès samedi à Sofia. Les France-Bulgarie l’ont prouvé par le passé, les Français aiment brûler ceux qu’ils ont adorés et nul doute qu’une non-qualification pour la Coupe du monde écornerait grandement l’image de marque de « Tony Grizi » .

Par Maxime Feuillet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible
À lire ensuite
Gervais, une page se tourne