Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018
  2. // Quarts
  3. // Uruguay-France (0-2)

Griezmann, le padawan de Deschamps

Un but, une passe décisive. Antoine Griezmann n'a pas été le plus impressionnant des Bleus, mais il a encore fait son match. Et ce sera sûrement toujours le cas.

Modififié
Il est censé être le leader incontesté de cette équipe de France. Héros des Bleus lors de l’Euro 2016, troisième du Ballon d’or dans la foulée, vainqueur d’une Coupe d’Europe cette saison avec l’Atlético de Madrid, Antoine Griezmann est l’homme de base de Didier Deschamps. Ré-associé à Giroud en pointe pour être placé dans les meilleures conditions, il est au centre du système des Bleus.


Comme les Français ont toujours eu besoin de se trouver un sauveur pour s’identifier à la sélection et aller loin dans les grandes compétitions, il fallait en désigner un cette année. C’est d’ailleurs pour ça que Paul Pogba a longtemps laissé sceptiques quelques observateurs, car ils ont cru pendant longtemps que ce serait lui. Mais c’est finalement bel et bien Antoine Griezmann qui a dû endosser le costume. Et même s’il n’est pas aussi classe que celui de Spiderman, il le porte très bien.

Statistiques solides


Son costume de super-héros, c’est Didier Deschamps qui l’a cousu de ses propres mains. Rien de bien extravagant, mais très bien coupé. Comparé à l’Euro 2016, Antoine Griezmann est beaucoup moins flamboyant. Le sélectionneur l’a d’ailleurs remplacé à tous les matchs. Sans exception. Mais il affiche pourtant des statistiques tout aussi impressionnantes.


À ce stade de la compétition, Griezmann en était à deux passes décisives et quatre buts en cinq matchs lors de l’Euro 2016. Lors de ce Mondial, c’est une passe décisive et trois buts. Sans être impérial, mais en gardant cette bonne habitude de marquer dans chaque match à élimination directe. Sans oublier qu’avec les Bleus, Antoine Griezmann a marqué dans vingt matchs pour 19 victoires et aucune défaite. Un talisman.

Petit prince de la gestion


Ce vendredi après-midi contre l’Uruguay, Antoine Griezmann affrontait Godín et Giménez, ses coéquipiers en club. Et au lieu d’aller bêtement dans l’affrontement pour tenter de forcer la décision à lui tout seul, il a agi intelligemment en les fuyant pour participer davantage à la construction du jeu. Plus loin du but. Quitte à perdre quelques ballons en voulant jouer vite en une touche de balle.



En fait, Grizou a terminé sa longue mue : de petit feu follet frisson du Mondial 2014 à patron organisateur et calme de celui de 2018. La place de vent de fraîcheur de cet effectif, il la laisse volontiers à Kylian Mbappé pour se façonner durablement comme l’homme à l'image de Didier Deschamps : pragmatique, discipliné, efficace, sans vague. Même la fameuse « chatte à DD » lui a été transmise. En atteste son but un peu chanceux face aux mains toutes molles de Fernando Muslera. Le témoin est transmis.



Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 2 heures La troisième Coupe d'Europe officialisée en décembre 39 il y a 3 heures Carrasco offre 10 000 euros à un coéquipier qu'il a envoyé à l'hôpital 13

Le Kiosque SO PRESS

il y a 8 heures Mediapro ne revendra pas ses droits 39
Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
il y a 9 heures Rivelino dézingue le jeu de l'équipe de France 156 il y a 9 heures Football Leaks : pour Agnelli et Čeferin, c'est une « fiction » 23
À lire ensuite
La bouche fermée