Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Leipzig-Mönchengladbach (2-2)

Gladbach perd deux points à Leipzig

Une mi-temps chacun, deux Français buteurs et une expulsion regrettable. Le scénario du Topspiel a vu Gladbach croire à une potentielle deuxième place, avant de complètement craquer face à un Leipzig mentalement très fort et qui limite les dégâts après la prise de pouvoir du Bayern au sommet du classement.

Modififié

RB Leipzig 2-2 Borussia Mönchengladbach

Buts : Schick (50e), Nkunku (89e) pour le RBL // Pléa (24e), Hofmann (35e) pour Gladbach

Alors que le RB Leipzig, auréolé du titre de champion d’automne, se voyait déjà finir la saison en haut de l’affiche, les hommes de Julian Nagelsmann ont su prouver que le revers concédé à Francfort (2-0) n’était qu’un simple accident de parcours. Face à Gladbach, les Lipsiens ont démarré la rencontre encore un peu groggy avant de faire montre d’un mental d’acier pour remonter la pente et limiter les dégâts en restant à un petit point du Bayern, désormais seul leader de Bundesliga.


Le mental, c’est justement ce qui a fait défaut aux visiteurs qui auraient pu repartir de leur déplacement en Saxe avec l’écharpe de première dauphine. Mais un match de football se joue en 90 minutes, et c’était visiblement trop pour faire le boulot jusqu’au bout.

Poulains-Taureaux : 2-0

Ce ne sont pas les 5000 supporters de Gladbach qui diront le contraire. Dans un Zentralstadion plein à craquer, les visiteurs passent les 19 premières minutes de la partie (en référence à l’année 1900, lors de laquelle a été fondé le Borussia) à conspuer leur adversaire du soir au nom d’une tradition - dont ils se revendiquent les héritiers - opposée au modèle commercial qui caractérise le RB Leipzig. Est-ce cette cacophonie qui donne des ailes (sans mauvais jeu de mots) aux hommes de Marco Rose ? Toujours est-il qu’à la fin de ce tour de chauffe, les poulains passent du trot au triple galop lorsque Marcus Thuram remporte son duel face à Dayot Upamecano et initie un superbe mouvement collectif avec Jonas Hofmann et Oscar Wendt. Lequel sert Alassane Pléa, qui a tout le temps d’ajuster Péter Gulácsi et d’ouvrir la marque (0-1, 24e). L’ancien Niçois repasse devant Erling Håland au classement des buteurs, en inscrivant son huitième pion de la saison.


Dans un temps fort, Gladbach est sur le point de faire le break dix minutes plus tard. Mais Upamecano vient se rattraper en tapant un sprint interstellaire pour stopper net Marcus Thuram, parti seul au but (33e). Hélas pour Leipzig, en face, les solutions offensives ne manquent pas. Florian Neuhaus le prouve en cassant deux lignes avec une passe laser qui trouve Hofmann, aggravant la marque seul face au gardien (0-2, 35e). Seule ombre au tableau de ce premier acte, la sortie de Christoph Kramer, resté au sol après avoir reçu un coup de genou puis une semelle en plein dans la tronche. Le geste de Timo Werner est involontaire, mais celui qui est sorti amnésique de la finale du Mondial 2014 doit quitter prématurément la pelouse, sécurité oblige (29e).

L’expulsion la plus bête du monde

Mal en point, Leipzig est obligé de se découvrir davantage au retour des vestiaires. Pris par surprise, Gladbach en fait rapidement les frais. Patrick Schick, entré à la pause à la place de Nordi Mukiele, réduit l’écart en marquant dans le but vide de Yann Sommer, coupable d’une sortie hasardeuse (1-2, 50e). Le RB n’est en effet pas la deuxième attaque de Bundesliga pour rien. Les Lipsiens passent la deuxième, et partent à l’assaut de la cage du portier suisse. Si la défense des poulains reste solide sur ses appuis, les nerfs se tendent et Alassane Pléa passe de héros à zéro en se faisant expulser à la suite de deux cartons jaunes reçus à quelques secondes d’intervalle en raison d’une contestation un peu trop appuyée de la décision de M. Stieler (61e).


Malgré le basculement en 5-4-1 jusqu’à la fin de la rencontre, les visiteurs doivent admettre qu’ils ont eu leur mi-temps et que rien ne peut freiner la marche en avant du - nouveau - dauphin. Si Sommer se montre costaud face aux tentatives de Schick (70e), Werner (80e) et Olmo (78e), le portier des poulains reçoit un dernier sursis lorsque l’Espagnol, recrue la plus chère de l’histoire du club (35 millions d’euros), trouve le poteau (82e) pour sa première sous le maillot qu’il porte depuis cet hiver. Mais quand Christopher Nkunku décide de lancer la dernière charge, il est trop tard pour résister davantage. Bien servi par Timo Werner, l’ancien Parisien a juste le temps de se remettre sur son bon pied pour frapper en force à l’extérieur de la surface et faire mouche dans les tout derniers instants (2-2, 89e). Statu quo au terme de ce Topspiel pour les poulains, qui devront prouver qu’ils en ont encore sous le sabot. Quant aux taureaux, pas sûr que leur nouveau costume de dauphin ne leur siée très longtemps.



RB Leipzig (4-5-1) : Gulácsi - Mukiele (Schick, 50e), Klostermann, Upamecano, Halstenberg - Adams (Olmo, 70e), Laimer, Sabitzer, Forsberg (Poulsen, 46e), Nkunku - Werner. Entraîneur : Julian Nagelsmann.

Borussia Mönchengladbach (4-3-3) : Sommer - Lainer, Ginter, Elvedi, Wendt - Kramer (Strobl, 29e), Zakaria, Neuhaus (Johnson, 90e +6) - Thuram (Embolo, 63e), Pléa, Hofmann. Entraîneur : Marco Rose.


  • Résultats et classement de la Bundesliga

    Par Julien Duez
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Olive & Tom

    Hier à 12:19 EuroMillions : 143 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce mardi 1
    Partenaires
    Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
    Hier à 15:34 Waasland-Beveren officiellement relégué en D2 belge
    Hier à 14:32 Décidez du résultat de France-Pays Bas en demi-finale de l'Euro 2020 9 Hier à 12:24 La reprise du championnat brésilien fixée au 9 août 1 Hier à 11:40 La moitié des employés de Wigan vont perdre leur emploi 15 Hier à 09:17 Dallas retiré de la reprise de la MLS à la suite de 11 cas de Covid-19 2