Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Kiev-Chelsea (0-5)

Giroud, la fin du loup ?

Auteur d'une prestation magistrale ce jeudi face au Dynamo Kiev (triplé, une passe décisive), mais en manque de temps de jeu depuis l'arrivée de Maurizio Sarri, Olivier Giroud est en train de faire de la C3 sa chose. Au point d'en être l'actuel meilleur buteur, et en attendant d'en savoir davantage sur son avenir.

Modififié
Malgré des périodes de mutisme devant les cages passées sous le maillot des Bleus, l’équipe de France a quasiment toujours représenté un signal positif pour lui. Qu'elle constitue un bol d'oxygène quand son état de forme en club n'est pas des plus prospères ou une récompense plus logique de ses statistiques (litres de sueur produite compris), une convocation en sélection fait toujours un bien fou à Olivier Giroud. Et ce jeudi 14 mars 2019 n'a pas fait exception à la règle : après avoir poussé un souffle de soulagement en voyant son nom dans la liste des 23 appelés par Didier Deschamps l'après-midi, l'attaquant a vécu une superbe soirée.


Sortons directement les arguments justifiant le sourire que doit encore afficher l'avant-centre dans son lit : sur le terrain abîmé du Dynamo Kiev, la pointe de Chelsea a marqué trois fois et réalisé une passe décisive. Le tout en étant impliqué sur le cinquième et dernier pion des siens. Largement suffisant pour faire de lui l'homme de ce huitième de finale retour au suspense bien maigre (les Blues l'avaient déjà emporté 3-0 lors de la première manche). En détail, cela donne une ouverture du score du plat du pied gauche à la suite d'un corner de Willian dévié par Ruben Loftus-Cheek (5e), un break du droit sur un centre d'Alonso (33e), un relais avec Hudson-Odoi menant à un pion du latéral espagnol (juste avant la pause), un coup de casque après un coup franc de son partenaire brésilien (59e) et une assist pour le jeune Anglais (78e). Spectacle terminé.

Invisible le week-end, brillant en milieu de semaine


Avec cette prestation, Giroud a composté la présence de Chelsea en quarts de finale de Ligue Europa et est devenu le meilleur buteur de la saison dans la compétition avec neuf goals (Ben Yedder est à dix, mais il en a inscrit deux lors des tours préliminaires). Un total qu'aucun Français n'avait atteint jusque-là en phase finale de C3. D'autant plus remarquable que la situation de l'ancien Gunner n'est pas des plus confortables. Depuis qu'il est arrivé sur le banc des Blues cet été, Maurizio Sarri n'octroie en effet qu'une confiance très limitée au champion du monde. Préférant dans un premier temps Álvaro Morata puis Gonzalo Higuaín, l'entraîneur italien n'est pas franchement fan du profil de l'ex-Montpelliérain. Conséquence : l'Olive, invisible en Premier League (six titularisations, un tremblement de filet), ne fait plus parler de lui.


Sauf en Ligue Europa, où la pointe de l'équipe lui est justement réservée et où lui et son Londres bis (Sarri aligne souvent d'habituels remplaçants en C3, comme Davide Zappacosta, Andreas Christensen, Loftus-Cheek ou Hudson-Odoi) font le boulot à la perfection. Pour Giroud, combattant et gagnant dans l'âme, l'objectif n'est donc plus de qualifier Chelsea en Ligue des champions. Enfin si, mais pas forcément en s'enflammant en championnat : plutôt en guidant les siens au bout de cette Ligue Europa qu'il n'a jamais remportée. Une fois cette mission accomplie – ou inaboutie –, il sera alors temps de penser à l'avenir. Ici, sans Sarri ? Ailleurs, avec un autre que lui ? Son contrat expirant en juin prochain, le bonhomme aura sûrement l'embarras du choix. Avec, certainement, la faim de victoire toujours intacte. Une dalle qui lui permet actuellement de briller sur la scène continentale sans jouer le week-end. Chapeau bas.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 4 heures Insultes homophobes, menaces envers Rothen : Patrice Évra part en vrille sur Snapchat 150
il y a 10 heures Birmingham pourrait se voir retirer 12 points 4
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible