Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018
  2. // Gr.A
  3. // Égypte-Uruguay (0-1)

Giménez délivre l'Uruguay sur le gong

Longtemps frustré par un gardien en état de grâce et un Suárez en galère devant le but, l'Uruguay a fini par récolter les fruits de sa domination dans les tout derniers instants du match, sur une tête de Giménez. Sans Mohamed Salah, l'Égypte s'incline et devra se refaire la cerise contre l'Arabie saoudite.

Modififié

Égypte 0-1 Uruguay

But : Giménez (90e) pour l'Uruguay

Les notes d'Égypte-Uruguay

Voilà 28 ans que l'Égypte attendait de se retrouver au lit avec la belle Coupe du monde. Et les retrouvailles ont été plutôt belles, jusqu'à une minute de la fin. Face au grand favori du groupe, l'Uruguay d'Óscar Tabárez, les Égyptiens ont longtemps contenu les vagues de la Céleste grâce à un gardien bouillant et à un Suárez pas du tout inspiré. Sans Mohamed Salah, mais avec beaucoup d'enthousiasme, l'Égypte a quand même fini par céder à la 90e, sur un coup de casque de Giménez.

Cavani tente, Suárez gâche

Dans un début de match crispé, Edinson Cavani déride tout le monde en trouvant les gants d'El-Shenawy d'une frappe au sol, à la neuvième minute. Trezeguet lui répond dans la foulée, avec le même insuccès. La Céleste accélère, et Cavani, encore lui, obtient un corner après un bel enchaînement sombrero-reprise de volée dévié par la tête de Gabr. Suárez, seul au second poteau, hérite du ballon sur le coup de pied de coin, mais l'envoie dans le petit filet. Si les Uruguayens sont maîtres du ballon, l'Égypte s'applique à défendre avec intensité et à gêner la relance adverse, sans jamais parvenir à être dangereuse. Fin d'une première mi-temps équilibrée et pas vraiment captivante.

Cavani continue de tenter, Suárez continue de gâcher

Cavani ouvre la seconde période en profitant d'une mauvaise relance de la tête d'Hegazy pour servir Suárez dans le dos du défenseur central égyptien. L'attaquant barcelonais, seul face au gardien, catapulte une reprise croisée sur le genou d'El-Shenawy et gâche à nouveau une énorme munition. Paradoxalement, c'est par ses défenseurs que l'Uruguay parvient à créer les quelques rares déséquilibres dans la défense rouge, souvent par Godín ou Cáceres et leurs montées balle au pied. À l'entame du dernier quart d'heure, le refrain du jour reprend de plus belle : Suárez, magnifiquement servi par un Cavani plus gracieux que jamais, se retrouve encore seul devant El-Shenawy, mais il bugge complètement et se fait piteusement chiper la balle dans les pieds.

Du coup, l'attaquant du PSG essaie de faire le taf par lui-même et, à la 83e, envoie une énorme reprise de volée sortie par un El-Shenawy en chaleur totale. Puis il obtient et frappe un coup franc aux 25 mètres, qui finit sur le poteau égyptien. Face aux échecs répétés de ses attaquants, c'est finalement le défenseur Giménez qui va prendre les choses en main : sur un coup franc de Sánchez venu de la droite, il place sa tête au-dessus de la mêlée et offre à l'Uruguay une première victoire dans ce Mondial. Et un grand ouf de soulagement.


Égypte (4-2-3-1) : El-Shenawy – Fathi, Hegazy, Gabr, Abdel-Shafi – Hamed (Morsy, 50e), Elneny – Warda, Saïd, Trezeguet – Mohsen (Kahraba, 63e). Sélectionneur : Héctor Cúper.

Uruguay (4-4-2) : Muslera – Varela, Godín, Giménez, Cáceres – Nández (Sánchez, 58e), Bentancur, Vecino, De Arrascaeta (Rodríguez, 59e) – Suárez, Cavani. Sélectionneur : Óscar Tabárez.




Par Albert Marie
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 17:45 Leeds enchaîne 17
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
vendredi 17 août Inceste, homosexualité, sacrifice de sa mère : Shiva N'Zigou déballe tout 168
À lire ensuite
Les notes d'Égypte-Uruguay