Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 21 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Everton-Leicester

Gerard Deulofeu, l’Evercarton

Formé au Barça, Gerard Deulofeu a dû quitter l’Espagne pour enfin montrer son meilleur visage. Et forme désormais avec Lukaku un des duos les plus prolifiques du Royaume.

Modififié
Le duo Mahrez-Vardy a de la concurrence. Du côté d’Arsenal d’abord, ou Özil abreuve Giroud toutes les semaines, avec déjà six passes décisives pour l’international français. À Everton aussi, où Gerard Deulofeu a fait de Romelu Lukaku son partenaire particulier. L’ailier espagnol est devenu titulaire sur les bords de la Mersey, après un prêt peu concluant à Séville l’an dernier. Promesse de la Masia, le Catalan a dû s’éloigner de son club de cœur pour enfin briller au haut niveau. Avec une petite clause de rachat que Roberto Martínez pourrait regretter.

Gerard « Dieu l’a fait »


Deulofeu ne s’est jamais imposé au FC Barcelone. Quelques apparitions, puis un premier prêt à Everton, peu concluant. Avant d’atterrir à Séville, pour s’aguerrir définitivement selon les dirigeants du Barça. En Andalousie, le natif de Riudarenes joue, mais ne convainc pas Unai Emery. Lors d’une interview pour le Guardian, l’entraîneur espagnol double vainqueur de la Ligue Europa s’emportait contre Deulofeu : « Il a des qualités incroyables, mais beaucoup de défauts. Dans le un-contre-un, il n’y a pas meilleur. Mais pour le faire jouer avec ses coéquipiers, c’est plus compliqué. Il n’a pas atteint sa maturité. Il n’a pas non plus la capacité de se sacrifier sur le terrain. » Et d’ajouter : « Je lui ai déjà dit. "Il y a des joueurs comme Iborra, Carriço, Vitolo qui méritent un contrat comme toi." Ce sont des gars qui ont moins de talent que lui, mais ils ont faim. Ils ont travaillé pour en arriver là. » Comprendre, celui qui a fait toutes les sélections de jeunes de la Roja a un don, mais ne sait pas encore l’exploiter. Son nom, qui signifie « Dieu l’a fait » en catalan, était certainement un présage. Emery, conscient qu’il a un diamant à polir dans son effectif, lui offre quelques bouts de matchs. Et une affection toute particulière. Lors d’un match contre le FC Séville, le coach avait motivé le crack espagnol en lui arrachant le bras.

Vidéo

Selons les médias espagnols, la relation entre les deux est turbulente. Finalement, le manque d’investissement aura raison de Deulofeu, qui retourne au Barça, sans les compliments : « Quand il aura plus d’expérience, il progressera. J’espère qu’il a compris ce que je lui ai dit. Si ce n’est pas ici, il grandira ailleurs. » Problème, Luis Enrique est sur la même longueur d’onde que son collègue. Direction Everton, pour un transfert qui semble définitif.

Une clause de rachat du Barça


Alors qu’aujourd’hui, Sandro et Munir peinent à s’imposer dans l’équipe professionnelle en provenance de la Masia, Gerard Deulofeu pourrait faire un complément parfait au trio infernal barcelonais. Les dirigeants en sont conscients et incluent dans son contrat avec Everton une clause de rachat obligatoire. Si les Blaugrana le souhaitent, le joueur de 21 ans devra obligatoirement revenir pour un montant de 9 millions d'euros. Aujourd'hui, il fait le bonheur des Toffees. Comme s’il avait compris que le football est un sport collectif. Roberto Martínez rêve de rembarrer les dirigeants catalans : « J'aimerais dire au Barça que c'est un déchet, mais ils viennent voir nos matchs » , plaisantait-il en conférence de presse. Si le club vainqueur de la Ligue des champions 2015 souhaite faire revenir Deulofeu l'année suivante, le montant de la transaction montera automatiquement à 12 millions d'euros.


Ce qui représenterait une bonne affaire pour le club liverpuldien. Mais celui que Martin Keown a comparé à Sir Stanley Matthews – « C’est rare de voir un droitier jouer sur le côté droit de nos jours. Il esquive les défenseurs comme Matthews » – a affirmé qu’il voulait rester sur les bords de la Mersey. « Je suis très content de passer du temps ici » , explique-t-il à l'Everton Optimum. « Quand je suis arrivé pour la première fois, j'ai beaucoup aimé le club d'Everton, et aujourd'hui, je suis de retour. J'espère rester ici pour plusieurs années. » Certainement, car il forme avec Romelu Lukaku l’un des meilleurs duos de Premier League. Gerard Deulofeu a offert sept passes décisives à l’attaquant belge. Dont quelques merveilles.


Deulofeu a gagné le surnom de The Supplier à Goodison Park. Il décrit une association « naturelle » avec Lukaku : « On travaille un peu ses centres, mais c’est principalement naturel. Quand j’ai la balle, je cherche Rom directement. C’est la première chose que je fais, parce qu’il met les défenseurs en grande difficulté. » Et d’ajouter : « On ne va pas dîner ensemble, on ne va pas l’un chez l’autre, mais on a une bonne relation de coéquipiers. » Deulofeu n’est plus ce joueur versatile rejeté par Emery et Luis Enrique. Ce dernier pourrait même vite retourner sa veste et rapatrier l’ailier d’Everton. Au plus grand regret des supporters des Toffees.


Par Ruben Curiel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:27 Un club normand change de maillot pour soutenir les gilets jaunes 12 Hier à 15:01 Laporte : « Deschamps ne m’appelle pas pour des raisons personnelles » 99
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 09:30 Les trophées 2018 de SO FOOT !