Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 26e journée
  3. // Tottenham/Newcastle (2-1)

Gareth Bale fait encore la une

Grâce à un doublé de son Gallois superstar, Tottenham confirme sa bonne forme du moment (2-1). Première défaite pour Newcastle depuis la trêve avec un Gouffran blessé et un Cabaye émoussé.

Modififié
Gareth Bale et Moussa Sissoko. Pour des raisons différentes, évidemment, cette opposition entre Tottenham et Newcastle était résumée ce samedi matin à ces deux joueurs. Le Gallois, parce qu’il redevient une des attractions majeures de son championnat, comme en 2011 lorsque ses déboulés sur le côté gauche n’étaient jamais stoppés. Le Français, parce qu’il marche sur l’eau depuis qu’il a signé avec les Magpies. À la fin, ça n’a pas fait match nul pour autant. Parce que si l’ancien du TFC a encore répondu présent, le « White Monkey » s’est fait un plaisir de rappeler à son opposant du jour que celui qui était en contact avec le Real Madrid pour la saison prochaine, c’était lui.

Le 4-2-3-1 de Tottenham fonctionne à merveille

En même temps, il serait réducteur de définir cette équipe de Tottenham, plus que jamais en course pour une place sur le podium en fin de saison, comme l’équipe de Bale. Parce qu’après avoir tâtonné, Villas-Boas a trouvé sa bonne formule avec un 4-2-3-1. En début de match, Newcastle ne voit pas le jour avec un attelage Parker – Dembélé à la récupération bien actif, un Dempsey qui travaille comme il faut devant en pointe et un Holtby qui tente crânement sa chance sur son côté. En attendant, pour ouvrir le score, c’est Gareth Bale qui transforme un coup franc aux 20 mètres, comme un certain Cristiano Ronaldo, à qui il ressemble de plus en plus dans le jeu depuis qu’il a été recentré. Mais à la 25e, Sissoko décide de se sortir les mains des poches pour confirmer ses débuts tonitruants. Un appel en profondeur sur le côté, et hop, un service en retrait pour Gouffran qui prend tout le monde de vitesse. L’ancien Bordelais ajuste comme il faut sur la barre, trompant Lloris avec une frappe détournée par le postérieur d’un défenseur. Jusqu’à l’heure de jeu, Newcastle n’existe ainsi que grâce à Sissoko. Papiss Cissé, devant, est fantomatique alors que Cabaye, derrière, semble un peu émoussé.

L’erreur de Steven Taylor


La partie devient de plus en plus difficile pour les Toons. Gouffran termine sur une civière et prend la direction de l’hôpital pour passer des examens après un choc avec Walker. Surtout, Adebayor entre à la place de Holtby, se positionne dans l’axe et pèse de plus en plus sur la défense. Les Londoniens finiront par trouver la faille à un quart d’heure du terme de la partie, sur une belle erreur de Steven Taylor, le central à la tête de G.I, qui apprécie mal un dégagement adverse au milieu de terrain. Derrière, Gareth Bale a anticipé. La suite est donc on ne peut plus logique : de la vitesse, une frappe croisée à ras de terre, et 2-1 pour les Spurs. La fin du match sera un peu folle, avec un Cabaye qui aurait mérité une expulsion pour un attentat sur Dembélé et surtout trois autres occases pour Bale, toute gâchée par un peu de gourmandise et le talent d’un gardien. Une manière de faire encore parler de lui pour un moment.

par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico
Hier à 18:05 La FIFA suspend trois dirigeants nord-américains à vie 8
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 14:22 Un chien tacle un joueur en D4 roumaine 16
À lire ensuite
Payet : la bonne paye ?