Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // CAN 2021
  2. // Quarts
  3. // Gambie-Cameroun

C'est un Darboe roman

Face au Cameroun, ce samedi à 17 heures, la Gambie s’apprête à faire un nouveau pas de géant, en disputant son premier quart de finale dans une CAN. Les Scorpions pourront compter sur son régulateur Ebrima Darboe, milieu de terrain talentueux, au passé tourmenté.

Modififié

En débarquant en terres camerounaises début janvier, la Gambie avait déjà réalisé l’exploit. Celui de participer à sa première Coupe d'Afrique des nations. Pas vraiment attendue et rarement évoquée, la sélection de Tom Saintfiet se targuait malgré tout de disposer de quelques têtes connues, à l’image d’Omar Colley, Saidy Janko, Musa Barrow ou Assan Ceesay. Et au milieu de ce contingent, une jeune pousse : Ebrima Darboe. À 20 ans, le pensionnaire de la Roma peut en effet savourer cette surprenante et honorable tournée internationale. Lui pour qui rien n’aura jamais été simple.

« Il fallait absolument que l’un d’entre nous quitte le pays pour s’en sortir, c’était primordial. Dès lors, j’ai décidé de partir. »

Adolescence, Libye et ballon


L’histoire d’Ebrima Darboe rassemble en elle le vécu de plusieurs milliers de gamins africains. Bercé par le football, celui qui cite Toni Kroos en modèle pour son calme et sa simplicité commence son parcours dans les rues de Bakoteh, son village natal. Un street football inné, qu’il tente d’améliorer en rejoignant l’équipe de la ville d’à côté : le Gambinos Football Club de Mandinari. Mais comme pour beaucoup d’enfants du continent, le sport reste une échappatoire à d'autres soucis. Élevé par une mère seule, aux côtés de son frère et de ses deux sœurs, le petit garçon est surtout marqué par le décès prématuré de son père.



Vaquant au gré de cet environnement complexe, à pile ou face, le bouleversement intervient à l’orée de l’année 2015. Devant un avenir assombri en Gambie, Ebrima décide de s’exiler. Problème, il n’a alors que 14 ans. « C’était impossible d’obtenir un visa, surtout pour ma mère qui n’avait pas les moyens de financer les différentes démarches, déclarait-il à l’ANSA. Mais il fallait absolument que l’un d’entre nous quitte le pays pour s’en sortir, c’était primordial. Dès lors, j’ai décidé de partir. » Seul, dans un bus depuis Banjul, la capitale, l’adolescent traverse le Sahel en mettant le cap vers la Libye. « Une horreur absolue, décrit l’intéressé. Les hommes qui nous ont amenés en bus n’avaient plus d’argent pour payer les passeurs libyens. En attendant leur argent, ces derniers ont donc décidé de nous enfermer. »

« En Libye, j’ai connu la torture, j’ai été maltraité. Je mangeais deux bouts de pain par jour. On était gardés là-bas parce que les gens qu’on avait payés n’avaient pas donné l’argent aux passeurs. Cela a duré plus d’une semaine, mais c’était très dur. »

Grandir, toujours plus vite


Les geôles de Tripoli sont le théâtre d’exactions en tous genres, auxquelles n’échappe pas le pauvre Ebrima. « J’ai connu la torture, j’ai été maltraité, poursuivait-il pour RFI. Je mangeais deux bouts de pain par jour. On était gardés là-bas parce que les gens qu’on avait payés n’avaient pas donné l’argent aux passeurs. Cela a duré plus d’une semaine, mais c’était très dur. Pour s’en sortir, on s’est cotisés, nos familles nous ont envoyé de l’argent, et on a pu payer notre libération. » Une éternité qui aura finalement duré trois mois, entre le départ de Banjul et l’arrivée en Sicile tel qu'évoqué pour Il Riformista : « Nous avons pris un pneumatique jusqu’à Lampedusa. De là, un énorme bateau de la Guardia Costiera nous a recueillis. On a débarqué en Sicile, et quelques jours plus tard, j’arrivais à Rome. Quand je me suis pesé, j’arrivais à peine à 50 kilos. » Malade et en état de choc psychologique, Ebrima aura vu son innocence enfantine laisser place à la cruauté adulte.



Dans la région romaine, à Rieti, Darboe est pris en charge par la SPRAR (Association de protection pour réfugiés et demandeurs d’asile). Et le naturel n’étant jamais loin, il acquiert une licence dans la Botte, à l’ASD Young Rieti. « C’était le petit club de la ville. Mais à ce moment-là, le football, c’était juste pour m’amuser. Ce que je voulais, c’était soit reprendre l’école, soit suivre une formation afin de trouver un travail et amener ma famille en Italie. » Alors loin des prérogatives liées aux entraînements, sa vie va pourtant bel et bien changer sur le rectangle vert. Convié à un tournoi amical organisé par son club, « Ebri » tape dans l’œil des scouts de l’AS Roma. Parmi eux, Miriam Berrutti « qui a changé une vie entière » , dit-il. « Je tiens à la remercier, elle a été comme une mère. Je pense également à toute sa famille, pour tout ce qu’ils ont fait. Ils se sont occupés de moi comme l’un des leurs. » À 16 ans, en juin 2017, le Gambien intègre ainsi l’académie de la Roma avant de rejoindre la Primavera en 2019, sous la houlette d’Alberto de Rossi, papa de Daniele.

La lumière romaine


Ultime clin d’œil : à 500 kilomètres de là, du côté de Vérone, Musa Juwara, compatriote au parcours similaire point par point, intègre quant à lui les rangs du Chievo. Loué pour ses qualités de relance et son jeu épuré, Ebrima ne tarde également pas à s’immiscer dans le groupe professionnel romain, dirigé par José Mourinho. Des apparitions sporadiques avant la récompense ultime, le 2 mai 2021. Convoqué une première fois sur le banc face à Milan le 27 octobre 2019, « Ebri » est cette fois lancé dans le grand bain, entrant dans les dix dernières minutes d’une défaite contre la Sampdoria (2-0) avant, quelques jours plus tard, de devenir le premier joueur né au XXIe siècle à débuter dans un Derby della capitale (victoire 2-0).



Une introduction au monde professionnel, avant de rejoindre définitivement la formation giallorossa. Le rêve, longtemps enfoui, s’est donc enfin réalisé. Aujourd’hui, la vingtaine à peine entamée, Darboe a de nouveaux vœux. De ceux qui lui permettront d’offrir à cette rafraîchissante sélection de Gambie, l’occasion de marquer le monde. Un honneur supplémentaire, pour celui qui est devenu international il y a désormais un an, au soir d’un succès contre le Niger. « J’aime l’Afrique et j’aime ma Gambie ! Je suis parti très jeune, mais je n’ai jamais cessé de garder ma patrie en moi. » Ebrima l’introverti (6 sélections jusque-là), exprimera à coup sûr l’étendue de son talent quand le moment sera venu. Le moment de voir les Scorpions piquer au vif.

Par Adel Bentaha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE