Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // CAN 2021
  2. // 8es
  3. // Côte d’Ivoire-Égypte

À fond la Kessié

Pilier des Éléphants ivoiriens et de l'AC Milan, Franck Kessié a vu sa carrière prendre une réelle envergure depuis son arrivée en Italie en 2015, alors qu’il n’avait que 19 ans. Il vise aujourd’hui un titre continental avec sa sélection. Cela passera par un huitième de finale bourré de pièges face à l’Égypte à Douala.


Le 20 janvier dernier, Franck Kessié s’est fait plaisir, et pas qu’un peu. Il a marqué le premier but (son sixième en sélection) des Éléphants face à l’Algérie (3-1), précipitant un peu plus les champions d’Afrique vers les formalités aéroportuaires de Douala, été élu homme du match et lavé l’affront du quart de finale de la CAN 2019. « Lors de l’édition précédente, en Égypte, c’est l’Algérie qui nous avait fait sortir (1-1, 3-4 aux tirs au but, NDLR). On ne l’avait pas du tout digéré, et il y avait un contentieux. Aujourd’hui, on a eu la possibilité de les faire sortir et on l’a réalisée, donc je suis content » , avait déclaré le joueur juste après le coup de sifflet final.

« On a eu la possibilité de faire sortir les Algériens et on l’a réalisée, donc je suis content. » Franck Kessié rend toujours la monnaie

Candidats déclarés à la succession des Fennecs, les Ivoiriens s'attaquent mercredi soir à un autre monument du continent, l’Égypte, ce véritable somnifère ambulant « à qui on se croit supérieur, mais qui, souvent, gagne à la fin » , rappelle utilement Sébastien Migné, qui avait affronté les Égyptiens avec le Congo dont il était le sélectionneur, et appris la leçon à ses dépens. Patrice Beaumelle dispose d’un des effectifs présents au Cameroun les plus ronflants, et dont Kessié est une des têtes de gondole. Le milieu de terrain défensif de l'AC Milan est considéré comme un des meilleurs joueurs d’Europe à son poste, et plusieurs clubs du calibre du Paris-SG, de Manchester United et du Real Madrid semblent prêts à l’accueillir la saison prochaine, alors qu’il sera en fin de contrat le 30 juin.

Armoire à glace à l'italienne


Franck Kessié avait été appelé pour la première fois en sélection nationale en septembre 2014 par Hervé Renard, à l’occasion d’un match qualificatif pour la CAN 2015 face à la Sierra Leone (2-1) à Abidjan. « À l’époque, il jouait encore en Côte d’Ivoire, au Stella Adjamé, et était défenseur central. Il avait été expulsé pour sa première sélection. Sa discrétion et sa timidité en dehors du terrain tranchaient avec l’engagement parfois excessif qu’il montrait sur le terrain, comme à l’occasion de ce match » , se souvient l’actuel sélectionneur de l’Arabie saoudite. Les matchs de suspension dont il écope après cette expulsion, puis son transfert à l’Atalanta, en janvier 2015, l’éloignent de la sélection nationale. Au moment où les Éléphants deviennent champions d’Afrique en Guinée équatoriale le 8 février 2015 face au Ghana, Franck Kessié vit ses premières semaines en Italie.



Ses performances avec le Stella avaient notamment suscité l’intérêt de clubs maghrébins et du Standard de Liège. Mais Salif Bictogo, le président du club abidjanais, a refusé toutes ces propositions pour le bien de son joueur : « Je voulais pour lui un vrai projet, avec un plan de carrière. Envoyer un jeune de 18 ans au Maghreb, c’était trop risqué. Quant au Standard, il voulait le prêter en Hongrie ! Franck a compris mes arguments. » Franck Kessié qui, enfant, a perdu son policier de père, se range derrière l’avis de Bictogo. Le dirigeant fini par accepter la proposition de l’Atalanta, un club italien réputé pour faire confiance aux jeunes joueurs, d’accueillir Kessié en janvier 2015 en prêt payant de 25 000 euros de six mois, avec le projet de l’acheter un million d’euros à l'été.

« C’était dur pour lui, loin de sa mère et de ses six frères et sœurs. Mais il s’est accroché, ne s’est jamais plaint et n’a jamais envisagé de renoncer. » Salif Bictogo, président du Stella Adjamé

Paternaliste, le président du Stella explique à Kessié l’intérêt du projet bergamasque et les probables conséquences pour la suite de sa carrière. Au début de l’année 2015, le jeune Ivoirien, qui ne parle pas un mot d’italien, s’installe dans la ville lombarde, animé par son ambition de réussir en Europe. « L’Italie, c’est une place forte du foot mondial. Il savait qu’il apprendrait beaucoup tactiquement, qu’il travaillerait physiquement. Je l’avais souvent au téléphone. C’était dur pour lui, loin de sa mère et de ses six frères et sœurs. Mais il s’est accroché, ne s’est jamais plaint et n’a jamais envisagé de renoncer. Il voulait réussir pour aider sa famille, pour aller au bout de son rêve » , ajoute Bictogo, qui lui rend visite à plusieurs reprises en Italie. D’abord cantonné à l’équipe réserve de l’Atalanta, Kessié découvre les méthodes de travail à l’italienne, axées sur des séances d’entraînement où les questions tactiques sont essentielles. « En Italie, on insiste beaucoup sur le physique, avec un travail foncier intense, avec beaucoup de musculation et donc sur la tactique, intervient le Scoïste Abdoulaye Bamba, formé à la Juventus et qui a côtoyé Kessié en sélection. Il a sans doute souffert au début, car c’est un programme très lourd et ça peut surprendre. En Côte d’Ivoire, on ne travaille pas ce domaine avec autant de rigueur. Mais aujourd’hui, il en récolte les bénéfices. »

Les gammes à Bergame, le bilan à Milan


Habitué à évoluer en défense centrale en Côte d’Ivoire, Kessié est rapidement repositionné milieu défensif, un poste où il s’épanouit lors de son prêt à Cesena en série B en 2015-2016, puis lors de son retour à Bergame. Gian Piero Gasperini, l’entraîneur de la Dea, en fait très tôt un de ses cadres. « Il a un gros volume de jeu. Il a les qualités d’un défenseur, puisqu'il a débuté à ce poste, mais aussi une capacité à se projeter rapidement vers l’avant, grâce à sa qualité technique. C’est un joueur assez grand (1,83m) et très puissant, décrit Michel Dussuyer, qui l’avait rappelé en sélection nationale en mai 2016 à l’occasion d’un match amical en Hongrie (0-0). Kessié n’avait que 21 ans, mais déjà beaucoup de maturité. Il s’est construit en tant que joueur, mais aussi qu'homme. J’ai découvert un garçon timide, mais très déterminé, qui se donne les moyens de réussir. Cela se voit, sur le terrain et en dehors. »



« Kessié est l’exemple même du milieu de terrain défensif de notre époque. » Hervé Renard, ex-sélectionneur de la Côte d'Ivoire

Sa première saison en Serie A en 2016-2017 alerte les dirigeants de l'AC Milan, qui obtiennent son prêt pour les deux exercices suivants, puis son transfert, en juillet 2019, en échange de 30 millions d’euros. Ses performances et sa régularité ont été à la hauteur de l’investissement consenti par un club qu’il a aidé à retrouver la Ligue des champions en septembre dernier, après sept ans d’absence. « Il est rarement blessé, joue 50 matchs par saison et est capable de marquer des buts (14 buts toutes compétitions confondues en 2020-2021) : Kessié est l’exemple même du milieu de terrain défensif de notre époque, capable de faire beaucoup de choses, et pas seulement de ratisser des ballons » , apprécie Renard. L'AC Milan, qui avait ouvert des négociations avec le joueur en vue d’une prolongation de contrat avant de les interrompre, semble s’être résigné à son départ en juin prochain. La Côte d'Ivoire, elle, a encore tout le temps d'en profiter.

Ibrahima Koné les bails


Par Alexis Billebault
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.





Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 16:15 Juninho, Robben... Découvrez la collection de photos So Foot de mai ! 1
Hier à 14:51 La FIFPRO réclame plus de repos pour les joueurs 24 Hier à 12:34 Au sommaire de SO FOOT CLUB : quel avenir pour ce PSG ? 1 Hier à 12:01 Une société dévoile un jet privé en hommage à Maradona 11 Hier à 09:55 Le RER A à son tour touché par des grèves pour la finale de la Ligue des champions 100 Hier à 09:13 Marcel Dib nouveau directeur sportif du SC Toulon 33
À lire ensuite
Ibrahima Koné les bails