Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Résumé

Francfort climatise Benfica, Chelsea a eu chaud

On pensait que seul Francfort aurait fort à faire, mais Chelsea ne verra les demies qu’au terme d’une âpre bataille disputée face au Slavia Prague (4-3). De son côté, Valence n’a pas tremblé contre son voisin de Villarreal (2-0). Reste le vrai frisson : la mini-remontada de l’Eintracht qui, en s’imposant de justesse face à Benfica (2-0), a effacé la déception du match aller pour se payer le dernier ticket du dernier carré de C3.

Modififié

Chelsea 4-3 Slavia Prague

Buts : Pedro (5e, 27e), Deli (10e, CSC), Giroud (17e) pour Chelsea // Souček (26e), Ševčík (51e, 55e) pour le Slavia

Malmenés au match aller, les Blues avaient mis 86 minutes pour trouver la faille à Prague (0-1). Et ce retour à Stamford Bridge a d’abord semblé promis à Chelsea, sans aucun doute possible. Mais finalement, les deux équipes se seront offert une mi-temps chacune. Avec, au bout du compte, le Graal pour les Anglais.


Comment douter de la qualification lorsque Pedro ouvre le score, au bout d’à peine cinq minutes ? Que le pauvre Simon Deli fait le break pour Chelsea malgré lui, en déviant le ballon dans ses propres filets ? Qu’Olivier Giroud enfonce le clou en inscrivant son dixième pion en dix matchs, confirmant ainsi sa première place au classement des buteurs ? Tout ça, en moins de vingt minutes ! Alors quand Pedro se paye un doublé juste avant la pause, personne ne pense à la réduction du score inscrite de la tête sur corner par Tomas Souček. Ce sera le but pour l’honneur, rien de plus. Sauf que Chelsea se relâche et que le Slavia profite de cette passivité défensive grâce à Petr Ševčík, qui inscrit un doublé en quatre minutes. Les Praguois doivent encore en mettre deux pour réaliser l’exploit, mais la marche demeure trop haute. Les Blues s’en sortent finalement très bien et affronteront Francfort en demies, l’autre miraculé de ces quarts.



Eintracht Francfort 2-0 Benfica Lisbonne

Buts : Kostić (37e), Rode (67e) pour l'Eintracht

C’était LE match-frisson de cette soirée. Celui avec un vrai enjeu, et il était pour l’Eintracht : marquer deux buts sans en encaisser un, pour continuer de rêver après une manche aller cauchemardesque à Lisbonne (défaite 4-2). Les Francfortois entrent donc tambour battant dans une partie où ils impriment leur tempo : martial. Et le public explose de joie lorsque Filip Kostić trompe Vlachodimos, grâce à une puissante reprise du droit à quelques minutes de la pause.


Ce public, il va pourtant se faire peur très longtemps puisque Francfort doit impérativement faire le break pour provoquer les adieux de Benfica à la scène européenne. Le salut arrive à la 67e minute, lorsque Sebastian Rode imite Kostić en faisant parler toute la puissance de son pied droit pour trouer les filets lisboètes. La suite n’est qu’une affaire de résistance interminable et de grande frustration pour les Portugais, incapables de faire parler une seule fois la poudre pour terminer le travail entamé à domicile. Au moins, le supporter qui avait confondu les deux Francfort ne sera pas le seul à avoir la mine déconfite ce soir.




Valence 2-0 Villarreal

Buts : Latorre (13e), Parejo (54e) pour Valence

La seule vraie info à retenir de cette rencontre, c’est qu’il a fait beau sur tous les terrains... sauf à Valence, pourtant plus connue pour son ensoleillement que Londres ou Francfort. Sous une pluie diluvienne donc, les Valenciens n’ont pourtant pas tremblé face à leur voisin de Villarreal et se qualifient sereinement. Score cumulé : 5-1 dans ce double derby de la Communitat, au terme d’une manche retour somme toute assez équilibrée. Les héros du soir s’appellent Antonio Latorre et Daniel Parejo, auteurs chacun d’un but au début de chaque mi-temps. C’est donc avec sérénité que Valence s’en ira affronter Arsenal en demi-finales. Avec, si possible, un peu plus de soleil à la clé.



  • Résultats de la Ligue Europa

    Par Julien Duez
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    Hier à 11:25 Griezmann fustige l'homophobie en une de Têtu 240
    À lire ensuite
    L'Angleterre au carré