Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Francfort-Benfica (2-0)

Francfort blindé

Guidé par ses fans et déterminé à l'idée de saisir sa chance malgré sa défaite lors du quart aller (4-2), l'Eintracht Francfort a retourné Benfica dans son antre pour filer en demi-finales de Ligue Europa. Jolie surprise.

Ce vendredi, les supporters du Benfica Lisbonne partagent un point commun avec ceux de l'Eintracht Francfort : les deux camps ont la pâteuse. Mais pas pour les mêmes raisons. La gueule de bois des Portugais s'explique par la déception et la frustration nées des décisions arbitrales et de la malchance du jeudi soir. Excités comme des étudiants, les fans lusitaniens ont vu leur happy hour s'arrêter au bout d'une demi-heure quand Filip Kostić a décidé de renverser les pintes allemandes en profitant de sa position de hors-jeu pour ouvrir le score. Une soirée mal commencée, et qui s'est mal terminée : après avoir concédé un nouveau but décisif de Sebastian Rode les éliminant virtuellement de la Ligue Europa, les Aigles ont trouvé le poteau par Eduardo Salvio à cinq minutes de la fermeture de la boîte. Que de regrets pour ceux qui s'étaient imposés 4-2 chez eux à l'aller grâce à une performance XXL du jeune João Félix, et que d'amertume devant l'absence de VAR jusqu'à la finale de la compétition !

Vidéo

Outre-Rhin, c'est au contraire – et évidemment – la qualification en demi-finales de C3 qui a provoqué le mal de crâne matinal heureux des habitués de la Commerzbank-Arena. Parce qu'un parcours comme ça, ça se fête. Et avec excès, s'il vous plaît. Certes, le SGE a pu compter sur quelques petits coups de pouce du destin. Mais ce retournement de situation, il le doit avant tout à sa détermination, à ses qualités et à l'énorme bordel provenant de son fabuleux public. Un public que Chelsea va avoir bien du mal à dompter, au tour suivant.

Un tournoi aussi admirable que la Commerzbank-Arena


Car cette saison, quatre longues années après avoir dit au revoir à la scène continentale, il se passe souvent quelque chose dans cette enceinte lors des soirées européennes. Outre la magnifique ambiance qui y règne, l'Eintracht y a remporté cinq de ses six matchs, la Lazio y a pris quatre pions en phases de poules (4-1), l'Olympique de Marseille aussi (4-0), le Chakhtar Donetsk également (4-0), et seule l'Inter en est repartie avec autre chose qu'une gifle (0-0). Sauf que la motivation des Allemands dépasse les frontières de son stade, en témoigne leur invincibilité dans la compétition avant le voyage à Benfica. Les Milanais l'ont contre toute attente appris à leurs dépens, et se sont fait sortir en s'inclinant dans leur San Siro où de nombreux amoureux s'étaient déplacés (1-0).

Vidéo

Largement suffisant pour dire que, si l'Ajax Amsterdam constitue l'équipe frisson de la Ligue des champions, l'Eintracht représente celle de la Ligue Europa. Dans un style différent : moins esthétique que les Hollandais, le SGE compense par son goût du combat, son énergie décuplée avec celle des tribunes et son mental d'acier. Hier, même sans son buteur Sébastien Haller, la formation d'Adi Hütter s'est montrée sereine et volontaire. À l'image de Kostić, excellent en dehors de sa réalisation, ou d'Ante Rebić. Et ce, même si la prestation d'ensemble n'a rien eu de dingue.

L'Eintracht peut-il vraiment le faire ?


Et maintenant, alors ? Objectif trophée ? À trois étapes du Graal, l'Eintracht y songe forcément. Surtout que malgré leur très bon parcours (zéro défaite, notamment), les Blues ne paraissent pas imprenables. Et que même s'il a encore tout à gagner ou à perdre en Bundesliga (actuellement quatrième, un point d'avance seulement sur le Borussia Mönchengladbach et cinq sur Hoffenheim), Francfort semble avoir le coffre et l'envie pour continuer à évoluer sur deux tableaux en cette fin d'exercice excitante.


Outsider du dernier carré au même titre que l'Ajax, le SGE compte toutefois bien dévoiler de nouvelles surprises. Pour continuer à rendre fous leurs supporters, quitte à provoquer la chute d'un panneau publicitaire comme contre Lisbonne. Aucun blessé n'a heureusement été à déplorer, contrairement à leurs adversaires atteints psychologiquement à la suite de la défaite. Même tarif pour les prochains concurrents ?

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


il y a 40 minutes Maradona souhaite continuer à Sinaloa... mais pas à n'importe quel prix 3
Hier à 17:45 La section foot de l'université de Cardiff se qualifie pour la C3 19
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 16:00 On a besoin de vous connaître ! Hier à 14:45 Matuidi va baptiser un stade à Asnières 18 Hier à 13:46 La mascotte de la CAN dévoilée 47 Hier à 13:40 Dernier match pour Xavi contre Persépolis 8
À lire ensuite
L'Angleterre au carré