Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. // Ligue des nations A
  2. // Gr. 1
  3. // Italie-Pays-Bas

Ciccio Caputo, le vieux nouveau de la Nazionale

Buteur dès sa première cape avec l'Italie qu'il découvre à 33 ans, Francesco Caputo apprécie cette nouvelle aventure, mais a pris une certaine distance sur la trajectoire de sa carrière. Avec, notamment, le regret de ne pas avoir connu le plus haut niveau plus tôt. Pourtant, l'histoire est belle.

Il est de ceux qui s'adaptent à chaque situation. Dans un club donné, dans un vestiaire, devant les cages, partout. Par ses célébrations, par exemple. Lorsque tout va bien et qu'il plante, celui qui a créé sa propre bière à Altamura (dans les Pouilles) avec deux associés aime à rappeler son goût pour le houblon en mimant le geste d'engloutissement d'une pinte. Quand les conditions se font plus tristes, avec un coronavirus qui fait trembler tout son pays, Francesco Caputo célèbre en revanche son but en délivrant un message de soutien. « Tout ira bien, #Restez à la maison » , était-il écrit sur sa feuille brandie aux caméras le 9 mars 2020 contre Brescia, avant le confinement.


Alors, pour fêter sa première sélection avec l'Italie, l'attaquant a encore une fois décidé de faire les choses bien. Devant la Moldavie, l'avant-centre titularisé d'entrée a donc remercié Roberto Mancini en signant le break à la 23e minute. En toute simplicité : belle ouverture de Cristiano Biraghi, contrôle du droit vers l'avant et frappe de près du même pied pour remporter son face-à-face contre Alexei Coșelev. La Nazionale l'emporte finalement 6-0, aussi facilement que Rafael Nadal devant Novak Djokovic, et son nouveau renfort vient de parfaitement s'intégrer. Mais...

Content, mais frustré, ou frustré, mais content ?


Mais voilà : au sortir de ce baptême, Caputo a du mal à apprécier comme il se doit ses débuts avec sa nation. « Commencer comme ça, avec une réalisation d'entrée et après un si long voyage, me procure beaucoup de joie. Je suis très content de ce que j'ai réussi, et j'espère continuer sur ce chemin » , kiffe-t-il, face à la presse. Avant d'émettre une certaine forme de regret, lui qui a déjà atteint les 33 balais : « Peut-être que je n'ai pas tiré le meilleur de moi-même durant toutes ces années, et peut-être que je suis resté trop longtemps à Bari. Je suis un grand fan de Bari, mais j'ai beaucoup progressé depuis que j'en suis parti. »


Des expériences courtes (Toritto, Altamura, AS Noicattaro) pour découvrir le football, une fidélité à Bari de 2008 à 2015 (entrecoupée de deux prêts à Salernitana et Sienne, quand même) pour apprendre à dompter la Serie B (sans compter un mini-passage en Serie A), un décollage au Virtus Entella pour confirmer son statut confirmé en deuxième division durant deux ans (80 matchs, 35 caramels), un rebond à Empoli pour s'offrir le championnat en passant à l'échelon supérieur (79 parties, 42 goals), et un transfert de 7,5 millions d'euros à Sassuolo pour mettre tout le monde d'accord dans l'élite à 32 berges (21 bonbons, quatrième total le plus sucré de la Botte derrière Romelu Lukaku, Cristiano Ronaldo et Ciro Immobile) : tel est le curriculum vitæ, plutôt linéaire, mais un poil lent, du garçon. Qui, effectivement, aurait peut-être pu percer en Serie A avant la trentaine.

La rigueur italienne, l'opportunité Empoli


Reste que tout n'est pas toujours aussi facile que ce que l'on peut imaginer. Surtout que s'il représentait un élément affirmé de Serie B, Caputo n'a pas immédiatement été monstrueux. « Il savait marquer des buts, mais il n'était pas au-dessus du lot. Tu voyais qu'il était intelligent, qu'il travaillait pour l'équipe. De là à deviner qu'il intègre un jour la sélection, non, se souvient Gaël Genevier, milieu d'AlbinoLeffe (Serie C) qui l'a fréquenté à Sienne. Il était arrivé pour remplacer Immobile qui venait de partir, Antonio Conte l'avait déjà eu sous ses ordres et l'avait réclamé. »


Pour son ancien partenaire, le meilleur striker de Serie B cru 2017-2018 a en fait eu un peu de chance dans sa trajectoire : « Son parcours est celui d'un très bon joueur de Serie B, qui a eu l'opportunité de monter en Serie A avec Empoli. Il a donc pu découvrir la première division, chose qu'il aurait difficilement pu faire autrement, car je ne pense pas qu'un club de Serie A serait venu le chercher. » Avis partagé par Pedro Kamata, lui aussi ex-coéquipier à Sienne et à Bari : « En Italie, on cherche l'expérience ! On ne tente pas des paris comme ça, on préfère prendre des valeurs sûres qui colleront quoi qu'il arrive leur dizaine ou quinzaine de buts plutôt que des jeunes sans réelle carte de visite. »

Chemin incontournable pour arriver au sommet


Finalement, passer autant de temps dans les limbes de la Botte aurait au contraire été hyper bénéfique à Caputo. Soumis à une exigence extrême et un contexte où les opportunités demeurent rares pour les jeunes, le Francesco d'avant s'est forgé un QI footballistique au fur et à mesure du temps tout en améliorant encore ses qualités naturelles. « Par exemple, il était barré par Paulo Vitor Barreto à Bari. Il était là pour apprendre, donc, remet Kamata. Et puis, quand tu as Conte sur le banc, tu te la fermes et tu pédales ! Ce n'est pas le coach qui sort de je ne sais où, alors tu respectes, quoi. »

Vidéo

Selon Genevier, ce long apprentissage a ensuite permis au monsieur de cocher toutes les cases pour se frotter au plus haut niveau : « Lorsqu'il évoluait en Serie B, il n'était pas encore aussi mature et n'était sûrement pas encore prêt pour le top du top. À l'époque, un Thiago Silva milanais l'aurait dévoré parce qu'il n'était pas mûr pour affronter des mecs comme ça. Mentalement comme physiquement, ce n'était pas le même joueur. Pour briller, il avait sans doute besoin de toutes ces années dans l'ombre. » Quant à savoir si sa suspension d'un an pour l'affaire du Calciopoli l'a fait grandir, c'est une autre histoire...

Par Florian Cadu Propos de GG et de PK recueillis par FC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

Hier à 17:23 L'UEFA « s'oppose fermement » à la création d'une Super Ligue européenne 36 Hier à 16:45 Mirlind Daku, le buteur qui rend fou le championnat kosovar 23 Hier à 15:15 Viens fêter les 10 ans du magazine Pédale! dimanche 2
Partenaires
Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
Hier à 14:36 Osama Vinladen : « Mon frère s'appelle Sadam Huseín » 99
Hier à 12:23 Jaume Roures : « Nous avons le temps de trouver des solutions raisonnables » 41 Hier à 12:16 Phoenix renonce à accueillir la finale de l’USL après des insultes homophobes 20 Hier à 11:45 Un hommage à Bruno Martini sur les pelouses françaises ce week-end 2 Hier à 10:25 Flamengo : Henrique blessé aux testicules 7