Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2014 – Quart de finale – France/Allemagne

France/Allemagne 86 : le chant du cygne de Platini

25 juin à Guadalajara. Quatre jours après l'orgasmique qualification face au Brésil, les Bleus retrouvent l'Allemagne en demi-finale de Coupe du monde. Pour une revanche ? Dans l'esprit oui, c'était l'idée. Sauf que cette équipe et son leader Michel Platini en tête sont épuisés. En bout de course, c'est une nouvelle défaite et une forme différente de douleur que les Français doivent expérimenter. L'injustice a laissé place à la résignation.

Modififié
Au moment d'évoquer les souvenirs des confrontations passées entre France et Allemagne, vient immédiatement en tête Séville 82, avec l'éculé esprit de revanche. C'est oublier que la revanche a eu lieu – aurait dû avoir lieu – quatre ans plus tard, au même stade de la même compétition. C'était presque trop beau pour être vrai comme situation. D'autant qu'en 1986, l'équipe de France semble au sommet de son art. Deux ans avant, elle est sacrée championne d'Europe avec un festival de Platini. Michel Hidalgo avait annoncé avant la compétition son retrait, il cède sa place de sélectionneur la mort dans l'âme à Henri Michel, lequel n'a que de petites touches à apporter pour composer son 11, en s'appuyant sur un incontournable carré magique du milieu de terrain Tigana, Fernandez, Giresse, Platini, alignés ensemble dix-huit fois au total, pour quatorze victoires, trois nuls et une seule défaite lors du dernier match du quatuor, cette triste demi-finale face à la RFA à Guadalajara.

Un bloc défensif bien costaud


Mais avant de l'évoquer, rembobinons la cassette pour remettre les choses dans leur contexte. La France débute donc la compétition en position de vainqueur potentiel, mais met un peu de temps à s'adapter au lourd climat mexicain. Le premier tour est géré sans flamboyance : victoire 1-0 face au Canada (but de Papin), 1-1 face à l'URSS (Fernandez) et victoire 3-0 contre la Hongrie (Stopyra, Tigana, Rocheteau). Opposés en 8es à l'Italie championne du monde en titre, les Bleus montent en puissance et s'imposent brillamment 2-0 (Platini, Stopyra). Il apparaît que la grande force de cette équipe version Henri Michel est d'abord sa défense, préfigurant les Bleus de Jacquet en 1998. Bats est incontournable dans les buts, derrière une charnière composée de Bossis et Battiston, avec Amoros et Ayache en latéraux. Le carré magique du milieu de terrain impressionne évidemment, mais il paraît manquer parfois d'un peu de fluidité. Reste qu'en quart de finale, c'est le fameux récital face aux Brésiliens de Sócrates, l'égalisation de Platini, la prolongation, les tirs au but, le dernier de « petit bonhomme » Fernandez, etc. L'histoire est connue et la fête énorme en France en ce 21 juin, soir de la fête de la musique.

Bats façon Arconada


Sauf qu'après 120 minutes d'efforts physiques intenses et d'émotions fortes, les Bleus doivent tout de suite se tourner vers la demi-finale qui doit se disputer quatre jours plus tard dans ce même stade de Guadalajara. Il est là, le fameux rendez-vous de la revanche de 1982, car en face, c'est bien l'Allemagne de l'Ouest qui déboule, malgré un parcours chaotique et un jeu très moyen (une défaite en phase de poules, victoire 1-0 contre le Maroc en 8es, 0-0 et qualification aux tirs au but face au Mexique en quarts). Les observateurs sont nombreux à imaginer la victoire des Bleus contre la Mannschaft. Le carré magique est aligné au coup d'envoi devant un duo d'attaque composé de Yannick Stopyra et de Bruno Bellone, qui remplace Rocheteau par rapport au match face au Brésil. La France est un diesel et prend son temps pour installer son jeu. Elle n'en aura pas le temps. Dès la 9e minute, Battiston provoque une faute à l'entrée de la surface sur Rummenigge. C'est assez excentré, quatre joueurs sont dans le mur, Magath décale subtilement pour Brehme qui tire en force à ras de terre. Bats est sur la trajectoire, mais le ballon file sous lui, un peu façon Arconada deux ans avant, et rentre. Stupeur, ça fait 1-0 pour la RFA et le portier des Bleus est clairement fautif. Soli-solitude.

Vidéo

Mais l'équipe est expérimentée et croit pouvoir rapidement égaliser. Sur une percée de Tigana, l'arbitre italien Luigi Agnolin siffle faute de Ditmar Jakobs. Platini laisse le soin à Giresse de le tirer et se dirige en marchant vers la surface. Soudain, il change de trajectoire et fonce côté droit, Giresse a compris l'appel et lui adresse le ballon d'une louche, reprise instantanée. Schumacher détourne d'une manchette, Bossis a suivi, il est seul pour reprendre pied gauche… au-dessus ! Seul, face au but, aux 5,50m. Passé ce gros coup de chaud, les Allemands vont parvenir tant bien que mal à gérer l'avantage au score. En toute fin de match, nouveau loupé de Bossis monté en position d'avant-centre : il ne parvient pas à reprendre comme il faut un ballon qui traînait dans la surface, alors qu'il se trouvait en situation idéale non loin du point de pénalty. Dans la foulée, Schumacher lance superbement à la main la contre-attaque vers Allofs, qui voit l'appel de Völler, entré en jeu à la place de Rummenigge. Sans défense, Bats doit sortir de sa surface, mais ce filou de Rudi est plus rapide et le devance, pour marquer le 2-0 dans le but vide.

Dernier match en Bleu de Giresse


Le match se termine dans la confusion, sans remise en jeu, avec un Jakobs chambreur qui vient chauffer quelques Bleus. L'Allemagne est en finale. L'Équipe titrera un « Adios muchachos » . C'est le dernier match international d'Alain Giresse, qui approche les 34 ans. C'est aussi l'un des derniers de Platini, qui traînera son vieux corps fatigué encore une saison avant de raccrocher les crampons. « Pendant cette Coupe du monde, de toute façon, je n'étais pas dans mon état normal : j'étais blessé, j'étais sous produits. Je joue, mais je suis blessé depuis le début de la compétition. C'est l'histoire de cette Coupe du monde : tout le monde était en pleine forme dans l'équipe, au top du top. Tout le monde sauf Alain Giresse et moi » , expliquait-il récemment dans un entretien accordé au Monde. Obligé de composer avec une tendinite et de jouer sous infiltration, il n'a pas été en mesure de hisser son équipe en finale de Coupe du monde. Encore une fois, c'est la déception. Deux ans après le sacre européen, c'est le retour de la résignation et de la France qui perd. Fin amère d'une génération dorée.

Vidéo

Vidéo


Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:04 Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 17 Hier à 15:20 Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 Hier à 14:50 Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 19 Hier à 13:47 Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 46
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible