Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 6 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)

Football History X

Dernier message de la page précédente, posté par Polstergeist
le 04/04/2021 à 21:01
Il y a de cela un petit siècle (à quelques jours près), le futur bienheureux Karl cherchait à remonter sur son trône de Hongrie. Dans cette périlleuse aventure, il put compter sur l'aide d'un fidèle serviteur des Habsburg, un dénommé Anton Lehar.

Héros de guerre multi-décoré et gravement blessé, le Anton était fils d'un maître de chapelle d'un régiment de l'armée impériale. Si aujourd'hui, cet intéressant personnage est oublié de presque tous, il n'en ai pas de même de son frère. Un certain Franz, qui a préféré marcher sur les traces de son père...
Réponse de 411VM
le 04/04/2021 à 21:04
Message posté par Polstergeist
Il y a de cela un petit siècle (à quelques jours près), le futur bienheureux Karl cherchait à remonter sur son trône de Hongrie. Dans cette périlleuse aventure, il put compter sur l'aide d'un fidèle serviteur des Habsburg, un dénommé Anton Lehar.

Héros de guerre multi-décoré et gravement blessé, le Anton était fils d'un maître de chapelle d'un régiment de l'armée impériale. Si aujourd'hui, cet intéressant personnage est oublié de presque tous, il n'en ai pas de même de son frère. Un certain Franz, qui a préféré marcher sur les traces de son père...


Charles premier
Quoi, c’est pas un quizz?huhu^^
Réponse de bobbyschanno
le 05/04/2021 à 06:26
Message posté par Polstergeist
Un certain Franz, qui a préféré marcher sur les traces de son père...


Son père aussi avait fricoté avec les nazis ?!
Ce message a été modifié.
Réponse de Polstergeist
le 05/04/2021 à 06:57
Message posté par bobbyschanno
Son père aussi avait fricoté avec les nazis ?!


Sa musique était appréciée de Hitler et des nazis, toutefois il n'avait pas de sympathie particulière pour eux. Sa femme était une juive convertie. On peut lui reprocher de ne pas être parti plus tôt, mais il avait déjà dans les 70 piges au moment de la WW2.
Réponse de bobbyschanno
le 05/04/2021 à 07:14
Message posté par Polstergeist
Sa musique était appréciée de Hitler et des nazis, toutefois il n'avait pas de sympathie particulière pour eux. Sa femme était une juive convertie. On peut lui reprocher de ne pas être parti plus tôt, mais il avait déjà dans les 70 piges au moment de la WW2.


Pas de sympathie particulière, mais pas d'antipathie particulière non plus. Il était à Paris en 1941 pour un concert, selon Maurice Garçon. On en a tondu pour moins que ça !

Thomas Mann n'était pas beaucoup plus jeune que Lehar, non ? Cela ne l'a pas empêché d'émigrer dès 1933, non ?
Réponse de Polstergeist
le 05/04/2021 à 08:44
Message posté par bobbyschanno
Pas de sympathie particulière, mais pas d'antipathie particulière non plus. Il était à Paris en 1941 pour un concert, selon Maurice Garçon. On en a tondu pour moins que ça !

Thomas Mann n'était pas beaucoup plus jeune que Lehar, non ? Cela ne l'a pas empêché d'émigrer dès 1933, non ?


Mann aurait du fuir bien avant. Cela lui aurait éviter d'écrire toutes ces conneries bourrées de préjugés sur l'Allemagne impériale.

En 38, Tauber a conseillé à Lehar d'émigrer et celui-ci a répondu qu'à son âge, ce n'était pas chose aisée. Pourquoi est-il resté ? Il faudrait lui poser la question ainsi qu'à sa femme. Le gars avait en quelque sorte un statut à part.
Réponse de bobbyschanno
le 05/04/2021 à 10:52
Message posté par Polstergeist
Mann aurait du fuir bien avant. Cela lui aurait éviter d'écrire toutes ces conneries bourrées de préjugés sur l'Allemagne impériale.


Ah ! ah ! ah ! Mann m'a toujours assommé.
Réponse de Polstergeist
le 05/04/2021 à 12:16
Message posté par bobbyschanno
Ah ! ah ! ah ! Mann m'a toujours assommé.


J'avoue que je ne suis pas un grand fan non plus. De façon plus générale, le style de beaucoup d'auteurs de cette époque me rebute un peu.
Réponse de bobbyschanno
le 05/04/2021 à 12:29
Message posté par Polstergeist
J'avoue que je ne suis pas un grand fan non plus. De façon plus générale, le style de beaucoup d'auteurs de cette époque me rebute un peu.


Tout dépend. C'est aussi une question d'habitude.

De l'entre-deux-guerres, à mon sens, il faut lire Kessel, Cendrars, Mauriac, Lawrence, Remarque, Roth, von Salomon, Bernanos, Orwell, Zweig, voire Hemingway. Laisse béton Céline, c'est emmerdouillant...

Y a surtout les "Considérations d'un apolitique" de Mann que j'aimerais lire, comme un des fondements de la Révolution conservatrice (si je ne dis pas trop de conneries).

Et j'espérais bien te fâcher un peu en faisant de Lehar un apôtre du nazisme, véritable bras droit d'Adolf Hitler dont l'oeuvre complète mériterait l'anathème !

De fait, je relance avec une citation d'un bouquin de 1892 : ''Quel était le propriétaire de cette auberge ? Un juif du nom de Jonas, brave homme âgé d’une soixantaine d’années, de physionomie engageante mais bien sémite avec ses yeux noirs, son nez courbe, sa lèvre allongée, ses cheveux plats et sa barbiche traditionnelle. Obséquieux et obligeant, il prêtait volontiers de petites sommes à l’un ou à l’autre, sans se montrer exigeant pour les garanties, ni trop usurier pour les intérêts, quoiqu’il entendît être payé aux dates acceptées par l’emprunteur. Plaise au Ciel que les juifs établis dans le pays transylvain soient toujours aussi accommodants que l’aubergiste de Werst ! Par malheur, cet excellent Jonas est une exception. Ses coreligionnaires par le culte, ses confrères par la profession – car ils sont tous cabaretiers, vendant boissons et articles d’épicerie – pratiquent le métier de prêteur avec une âpreté inquiétante pour l’avenir du paysan roumain. On verra le sol passer peu à peu de la race indigène à la race étrangère. Faute d’être remboursés de leurs avances, les juifs deviendront propriétaires des belles cultures hypothéquées à leur profit, et si la Terre promise n’est plus en Judée, peut-être figurera-t-elle un jour sur les cartes de la géographie transylvaine.''

Qui est l'auteur de cette diatribe antisémite ?
Réponse de bobbyschanno
le 05/04/2021 à 12:30
Et, quand même, de Mann j'avais adoré - étant jeune adulte - "Tonio Kröger". Mais c'est un roman qu'il faut lire au printemps, dans sa vingt-et-unième année...
Réponse de bobbyschanno
le 05/04/2021 à 12:45
Et qu'est-ce que je peux bien faire d'Hamsun ? J'adorais ses histoires de vagabonds norvégiens creusant des tranchées dans la neige, pêchant aux Lofoten, etc. Mais j'ai réessayé récemment : la magie s'était envolée !
Réponse de bobbyschanno
le 06/04/2021 à 13:23
Message posté par bobbyschanno
Tout dépend. C'est aussi une question d'habitude.

De l'entre-deux-guerres, à mon sens, il faut lire Kessel, Cendrars, Mauriac, Lawrence, Remarque, Roth, von Salomon, Bernanos, Orwell, Zweig, voire Hemingway. Laisse béton Céline, c'est emmerdouillant...

Y a surtout les "Considérations d'un apolitique" de Mann que j'aimerais lire, comme un des fondements de la Révolution conservatrice (si je ne dis pas trop de conneries).

Et j'espérais bien te fâcher un peu en faisant de Lehar un apôtre du nazisme, véritable bras droit d'Adolf Hitler dont l'oeuvre complète mériterait l'anathème !

De fait, je relance avec une citation d'un bouquin de 1892 : ''Quel était le propriétaire de cette auberge ? Un juif du nom de Jonas, brave homme âgé d’une soixantaine d’années, de physionomie engageante mais bien sémite avec ses yeux noirs, son nez courbe, sa lèvre allongée, ses cheveux plats et sa barbiche traditionnelle. Obséquieux et obligeant, il prêtait volontiers de petites sommes à l’un ou à l’autre, sans se montrer exigeant pour les garanties, ni trop usurier pour les intérêts, quoiqu’il entendît être payé aux dates acceptées par l’emprunteur. Plaise au Ciel que les juifs établis dans le pays transylvain soient toujours aussi accommodants que l’aubergiste de Werst ! Par malheur, cet excellent Jonas est une exception. Ses coreligionnaires par le culte, ses confrères par la profession – car ils sont tous cabaretiers, vendant boissons et articles d’épicerie – pratiquent le métier de prêteur avec une âpreté inquiétante pour l’avenir du paysan roumain. On verra le sol passer peu à peu de la race indigène à la race étrangère. Faute d’être remboursés de leurs avances, les juifs deviendront propriétaires des belles cultures hypothéquées à leur profit, et si la Terre promise n’est plus en Judée, peut-être figurera-t-elle un jour sur les cartes de la géographie transylvaine.''

Qui est l'auteur de cette diatribe antisémite ?


C'était Jules Verne, dans "Le château des Carpathes".
Bouquin assez sympa d'ailleurs, surtout pour un Verne qui est un auteur souvent assez chiant ! C'est un peu dans une veine gothique et j'ai bien cru que le symbolisme lui avait fait oublier son scientisme, mais finalement non...
Réponse de gil morrissao roland larque
le 06/04/2021 à 13:55
Bon assez parlé nazis et dérivés svp aujourd'hui ça me donne pas trop le moral pour ça.

Aujourd'hui C'est l'anniversaire des 343 qui sont devenus salopes quelques jours plus tard.

https://www.amazon.fr/CHARLIE-HEBDO-197 … B00XZVB4RE

Bobby tu peux profiter du télétravail des profs pour faire un quizz stp. Je t'en remercie je sens que ça va être difficile jusqu'à 18H pour moi.
Réponse de bobbyschanno
le 06/04/2021 à 14:00
Message posté par gil morrissao roland larque
Bon assez parlé nazis et dérivés svp aujourd'hui ça me donne pas trop le moral pour ça.

Aujourd'hui C'est l'anniversaire des 343 qui sont devenus salopes quelques jours plus tard.

https://www.amazon.fr/CHARLIE-HEBDO-197 … B00XZVB4RE

Bobby tu peux profiter du télétravail des profs pour faire un quizz stp. Je t'en remercie je sens que ça va être difficile jusqu'à 18H pour moi.


Pourquoi t'as pas le moral ? Il ne fait pas beau à Nice ?
Téléquoi ? Ça fait déjà plus d'un mois que je suis en chômage technique (comment ça, ça s'est vu ?!).
Ah ! je viens de piger : c'est de travailler chez toi qui te mines le moral. Pas de quiz sous la main, mais dès que le gosse est réveillé j'irai faire du vélo ou bien on ira se promener en forêt.
Réponse de Polstergeist
le 06/04/2021 à 14:19
Message posté par bobbyschanno
C'était Jules Verne, dans "Le château des Carpathes".
Bouquin assez sympa d'ailleurs, surtout pour un Verne qui est un auteur souvent assez chiant ! C'est un peu dans une veine gothique et j'ai bien cru que le symbolisme lui avait fait oublier son scientisme, mais finalement non...


Marrant ça, je suis certain de l'avoir lu, et pourtant je crois que je suis incapable de me souvenir de l'histoire...
Réponse de bobbyschanno
le 06/04/2021 à 14:26
Message posté par Polstergeist
Marrant ça, je suis certain de l'avoir lu, et pourtant je crois que je suis incapable de me souvenir de l'histoire...


Un château prétendument hanté dans les Carpates... Mais y a pas de vampire !
Une histoire de prince roumain, de chanteuse d'opéra et de pervers étrange qui manipule l'électricité...
Quelques méchants juifs, des paysans arriérés, et voilà le pacson !
C'est assez cul-cul, comme d'habitude avec Verne (il écrivait pour les gosses, hein !), mais ça se lit facilement en une seule journée.
Réponse de bobbyschanno
le 06/04/2021 à 14:29
Pis, chez Verne, y a jamais vraiment d'intrigue ni de suspense ou de péripéties. C'est plat, mais facile à lire. C'est de la littérature pour mômes !

Depuis quelques semaines, je trouve ça rigolo à lire : j'ai déjà lu (ou relu) "Cinq semaines en ballon" ; "Voyage au centre de la Terre" ; "De la Terre à la Lune" ; "Vingt mille lieues sous les mers" ; "Le tour du monde en 80 jours" et "Le château des Carpathes".
Réponse de Polstergeist
le 06/04/2021 à 14:34
Message posté par bobbyschanno
Un château prétendument hanté dans les Carpates... Mais y a pas de vampire !
Une histoire de prince roumain, de chanteuse d'opéra et de pervers étrange qui manipule l'électricité...
Quelques méchants juifs, des paysans arriérés, et voilà le pacson !
C'est assez cul-cul, comme d'habitude avec Verne (il écrivait pour les gosses, hein !), mais ça se lit facilement en une seule journée.


Me souviens vaguement d'un truc avec l'électricité. Le Jules avait une dent creuse contre les Juifs à ce qu'il semble. Bon, tu me diras, c'était assez courant à l'poque.

J'aimais bien lire Verne gamin. Et les adaptations cinématographiques de ses oeuvres ont souvent un certain charme.
Réponse de bobbyschanno
le 06/04/2021 à 14:42
Message posté par Polstergeist
Me souviens vaguement d'un truc avec l'électricité. Le Jules avait une dent creuse contre les Juifs à ce qu'il semble. Bon, tu me diras, c'était assez courant à l'poque.

J'aimais bien lire Verne gamin. Et les adaptations cinématographiques de ses oeuvres ont souvent un certain charme.


Je n'ai pas l'impression que Verne avait des convictions politiques ou sociales particulièrement affirmées. C'était un conservateur modéré, je crois de tendance orléaniste, tendrement misogyne, ni pour ni contre la colonisation, raciste mais pas spécialement antisémite. Il faudrait aussi voir ses sources, sa documentation sur la Transylvanie : ici, il utilise des bouquins d'Auguste de Gérando et d'Elisée Reclus qui ont respectivement plus de 40 ans et plus de 20 ans en 1892 ! En tout cas, ça ne l'affolait pas de reproduire les stéréotypes les plus vils sur les juifs...

Quant aux adaptations ciné, je me souviens avoir beaucoup aimé celle de 20 000 lieues sous les mers lorsque j'étais gosse. Je l'ai revu récemment et je n'ai pas pu aller jusqu'au bout...
Réponse de Polstergeist
le 06/04/2021 à 14:51
Message posté par bobbyschanno
Je n'ai pas l'impression que Verne avait des convictions politiques ou sociales particulièrement affirmées. C'était un conservateur modéré, je crois de tendance orléaniste, tendrement misogyne, ni pour ni contre la colonisation, raciste mais pas spécialement antisémite. Il faudrait aussi voir ses sources, sa documentation sur la Transylvanie : ici, il utilise des bouquins d'Auguste de Gérando et d'Elisée Reclus qui ont respectivement plus de 40 ans et plus de 20 ans en 1892 ! En tout cas, ça ne l'affolait pas de reproduire les stéréotypes les plus vils sur les juifs...

Quant aux adaptations ciné, je me souviens avoir beaucoup aimé celle de 20 000 lieues sous les mers lorsque j'étais gosse. Je l'ai revu récemment et je n'ai pas pu aller jusqu'au bout...


Les premiers Juifs de Transylvanie seraient des soldats romains originaires de Judée et qui auraient participé à la conquête de la Dacie au 2ème siècle. Bigre.
Réponse de bobbyschanno
le 06/04/2021 à 14:55
Message posté par Polstergeist
Les premiers Juifs de Transylvanie seraient des soldats romains originaires de Judée et qui auraient participé à la conquête de la Dacie au 2ème siècle. Bigre.


Hein ? Ça sort d'où, ça ?
Réponse de Polstergeist
le 06/04/2021 à 14:58
Message posté par bobbyschanno
Hein ? Ça sort d'où, ça ?


Der Verfasser, Professor Dr. Ladislau Gyémánt (57), renommierter Historiker und Kulturwissenschaftler, Leiter des Instituts für Judaistik und jüdische Geschichte "Dr. Moshe Carmilly", Dekan der Fakultät für Europäische Studien der Babes-Bolyai-Universität, Cluj-Napoca (Klausenburg), hat nun nach jahrelangen Vorarbeiten dieses fundierte Werk zur Geschichte des siebenbürgischen (transsylvanischen) Judentums vorgelegt.

"The Jews of Transylvania: A Historical Destiny"

Disponible dans toutes les bonnes biblio roumaines, je suppose.
Réponse de Polstergeist
le 06/04/2021 à 15:02
Ah, une petite histoire de nazi qui sort.

Le charmant général SS Franz Josef Huber, qui fut l'un des principaux responsables de la déportation des Juifs de Vienne a bénéficié après-guerre de la protection des services secrets allemands (le BND) pour lesquels il a travaillé pendant une douzaine d'années. Ils lui ont notamment permis de ne pas être extradé vers l'Autriche où il aurait été jugé pour ses crimes. Probablement que la CIA était aussi dans le coup.

Bigre bis.
Réponse de gil morrissao roland larque
le 06/04/2021 à 15:03
Juste je me pose quelques questions sur comment je vais remplir les assiettes de la famille et les gâter en décembre. La misère est peut être moins pénible au soleil C'est pas la joie non plus. A propos de misère, on m'a conseillé de faire un concours pour devenir prof. Je pense pas que j'aurais la patience face à d'autre mômes.

Pourtant j'ai rêvé dans mon sommeil profond ou paradoxale que j'étais prof d'Histoire Géo dans un établissement confessionnel. Je me suis réveillé en sursaut.

Jules Verne j'ai pas réussi à lire en étant mômes et comme je suis pas trop SF en lecture je vais pas retenter. Je me suis contenté des adaptations parfois très libre à la télé. Pas de suspense ? j'avais vu le dénouement du décalage horaire à la TV pour gagner le pari du tour en 80 jours j'ai pas cherché plus loin.
Réponse de gil morrissao roland larque
le 06/04/2021 à 15:05
Message posté par Polstergeist
Ah, une petite histoire de nazi qui sort.

Le charmant général SS Franz Josef Huber, qui fut l'un des principaux responsables de la déportation des Juifs de Vienne a bénéficié après-guerre de la protection des services secrets allemands (le BND) pour lesquels il a travaillé pendant une douzaine d'années. Ils lui ont notamment permis de ne pas être extradé vers l'Autriche où il aurait été jugé pour ses crimes. Probablement que la CIA était aussi dans le coup.

Bigre bis.


Il pouvait aider à concevoir des fusées ?
Réponse de bobbyschanno
le 06/04/2021 à 15:05
"Comme insensiblement elle [l’histoire] se change en rêve à mesure qu’elle s’éloigne du présent ! Tout près de nous, ce ne sont encore que des mythes tempérés, gênés par des textes non incroyables, par des vestiges matériels qui modèrent un peu notre fantaisie. Mais franchis trois ou quatre mille ans en deça de notre naissance, on est en pleine liberté. […] C’est pourquoi il m’est arrivé d’écrire certain jour : Au commencement était la Fable ! […] Que serions-nous donc sans le secours de ce qui n’existe pas ? Peu de chose, et nos esprits bien inoccupés languiraient si les fables, les méprises, les abstractions, les croyances et les monstres, les hypothèses et les prétendus problèmes de la métaphysique ne peuplaient d’êtres et d’images sans objets nos profondeurs et nos ténèbres naturelles. Les mythes sont les âmes de nos actions et de nos amours. Nous ne pouvons agir qu’en nous mouvant vers un fantôme. Nous ne pouvons aimer que ce que nous créons."

Paul Valéry, Petite lettre sur les mythes (1928), dans Variété II.
Réponse de bobbyschanno
le 06/04/2021 à 15:07
"Je pense pas que j'aurais la patience face à d'autre mômes."

Je suis bien plus patient avec les mômes de mes classes qu'avec le mien...
Réponse de bobbyschanno
le 06/04/2021 à 15:10
Message posté par Polstergeist
Ah, une petite histoire de nazi qui sort.

Le charmant général SS Franz Josef Huber, qui fut l'un des principaux responsables de la déportation des Juifs de Vienne a bénéficié après-guerre de la protection des services secrets allemands (le BND) pour lesquels il a travaillé pendant une douzaine d'années. Ils lui ont notamment permis de ne pas être extradé vers l'Autriche où il aurait été jugé pour ses crimes. Probablement que la CIA était aussi dans le coup.

Bigre bis.


Surprenant !
Réponse de JalovesbigTits
le 06/04/2021 à 17:39
A celui qui fût un des meilleurs joueurs du monde et qui n’en avait pas conscience, un régal ( à 1.57 minutes c’est fabuleux), j’ai par ailleurs rarement vu une telle qualité de frappe de balle !


https://youtu.be/1aItHnZANbM
Ce message a été modifié.
Réponse de Telmo
le 07/04/2021 à 20:06
Bon, j'interviens depuis le temps que le forum m'a été recommandé et que je l'observe, en raison de Jules Verne.

Déjà, il y a une période optimiste et une autre pessimiste chez lui. En général, les gamins préfèrent la première, mais il n'y a pas qu'eux. Gamin, le pessimisme m'avait marqué. C'est peut-être le moment de les relire.

Pour les films, le 20 000 lieues sous les mers de 1954 est un des meilleures adaptations. Je serais curieux de voir ce que ça donne avec des conditions modernes, du genre blu-ray donc HD, à défaut d'une projection d'une copie restaurée en cinémathèque.
Uniquement dispo en import Disney US, qui limite ses sorties physiques aux membres de son club.

Des adaptations "bis" par Jesus Franco (l'auteur qui laissa le lac des Morts-Vivants nazis à Jean Rollin...) et même du Château des Carpathes justement (version tchécoslovaque) existent aussi.
Karel Zeman, maître de l'animation (inspiration de Terry Gilliam par exemple) a été aussi grandement inspiré par Verne.

Quant à un extrait pour voir ses idées, je recommande plutôt un Capitaine de quinze ans. Le bouquin a une condamnation sans ambiguïté de la traite négrière et de l'esclavage. Le problème, si problème il y a, c'est que ça ne ménage pas non plus certaines "sensibilités modernes" :

« Et, en effet, l’islamisme est favorable à la traite. Il a fallu que l’esclave noir vînt remplacer, dans les provinces
musulmanes, l’esclave blanc d’autrefois. Aussi, des traitants de toute origine font-ils en grand cet exécrable trafic. Ils apportent ainsi un supplément de population à ces races qui s’éteignent et disparaîtront un jour, puisqu’elles ne se régénèrent pas par le travail. Ces esclaves, comme au temps de Bonaparte, deviennent souvent des soldats. Chez certains peuples du haut Niger, ils composent pour moitié les armées des chefs africains. Dans ces conditions, leur sort n’est pas sensiblement inférieur à celui des hommes libres. D’ailleurs, quand l’esclave n’est pas un soldat, il est une monnaie qui a cours, même en Égypte, et au Bornou, officiers et fonctionnaires sont payés en cette monnaie-là. Guillaume Lejean l’a vu et l’a dit.

Faut-il ajouter que nombre d’agents des grandes puissances européennes n’ont pas honte de montrer pour ce commerce une indulgence regrettable ?
»

Islamisme est à prendre dans le sens de monde musulman.

Il y a d'autres passages sur la responsabilité des puissances européennes, le maintien tardif ( le récit débute en 1873) de l'esclavage à Cuba ou au Brésil, la contrebande en Afrique (Angola par exemple) vers ces deux pays des Amériques, et surtout l'Orient musulman, arabo-turc.

Vers cette époque, l'intérieur angolais ou mozambicain est loin d'être contrôlé effectivement par Lisbonne, mais des réseaux de traite qui les relient à la côte subsistent encore, y compris pour la traite inter-africaine.

Il y a aussi quelques approximations, plus ou moins graves comme celle-ci :

« En 1859, la guerre qui éclata entre les fédéraux et les confédérés des États-Unis, achevant l’œuvre d’émancipation, l'étendit à toute l’Amérique du Nord. »

C'est 1861, et la première proclamation ne date que de 1862, après la victoire de l'Union à Antietam.
Réponse de bobbyschanno
le 07/04/2021 à 20:24
Précisément, je ne suis pas certain que Verne avait des "idées" très affirmées. Il me semble surtout tributaire de ses sources. Et il suivait aussi les modes intellectuelles. Et puis sa vie fut longue, il eut le temps de varier.
Ce message a été modifié 2 fois.
Réponse de Polstergeist
le 07/04/2021 à 20:40
Message posté par Telmo
Bon, j'interviens depuis le temps que le forum m'a été recommandé et que je l'observe, en raison de Jules Verne.

Déjà, il y a une période optimiste et une autre pessimiste chez lui. En général, les gamins préfèrent la première, mais il n'y a pas qu'eux. Gamin, le pessimisme m'avait marqué. C'est peut-être le moment de les relire.

Pour les films, le 20 000 lieues sous les mers de 1954 est un des meilleures adaptations. Je serais curieux de voir ce que ça donne avec des conditions modernes, du genre blu-ray donc HD, à défaut d'une projection d'une copie restaurée en cinémathèque.
Uniquement dispo en import Disney US, qui limite ses sorties physiques aux membres de son club.

Des adaptations "bis" par Jesus Franco (l'auteur qui laissa le lac des Morts-Vivants nazis à Jean Rollin...) et même du Château des Carpathes justement (version tchécoslovaque) existent aussi.
Karel Zeman, maître de l'animation (inspiration de Terry Gilliam par exemple) a été aussi grandement inspiré par Verne.

Quant à un extrait pour voir ses idées, je recommande plutôt un Capitaine de quinze ans. Le bouquin a une condamnation sans ambiguïté de la traite négrière et de l'esclavage. Le problème, si problème il y a, c'est que ça ne ménage pas non plus certaines "sensibilités modernes" :

« Et, en effet, l’islamisme est favorable à la traite. Il a fallu que l’esclave noir vînt remplacer, dans les provinces
musulmanes, l’esclave blanc d’autrefois. Aussi, des traitants de toute origine font-ils en grand cet exécrable trafic. Ils apportent ainsi un supplément de population à ces races qui s’éteignent et disparaîtront un jour, puisqu’elles ne se régénèrent pas par le travail. Ces esclaves, comme au temps de Bonaparte, deviennent souvent des soldats. Chez certains peuples du haut Niger, ils composent pour moitié les armées des chefs africains. Dans ces conditions, leur sort n’est pas sensiblement inférieur à celui des hommes libres. D’ailleurs, quand l’esclave n’est pas un soldat, il est une monnaie qui a cours, même en Égypte, et au Bornou, officiers et fonctionnaires sont payés en cette monnaie-là. Guillaume Lejean l’a vu et l’a dit.

Faut-il ajouter que nombre d’agents des grandes puissances européennes n’ont pas honte de montrer pour ce commerce une indulgence regrettable ?
»

Islamisme est à prendre dans le sens de monde musulman.

Il y a d'autres passages sur la responsabilité des puissances européennes, le maintien tardif ( le récit débute en 1873) de l'esclavage à Cuba ou au Brésil, la contrebande en Afrique (Angola par exemple) vers ces deux pays des Amériques, et surtout l'Orient musulman, arabo-turc.

Vers cette époque, l'intérieur angolais ou mozambicain est loin d'être contrôlé effectivement par Lisbonne, mais des réseaux de traite qui les relient à la côte subsistent encore, y compris pour la traite inter-africaine.

Il y a aussi quelques approximations, plus ou moins graves comme celle-ci :

« En 1859, la guerre qui éclata entre les fédéraux et les confédérés des États-Unis, achevant l’œuvre d’émancipation, l'étendit à toute l’Amérique du Nord. »

C'est 1861, et la première proclamation ne date que de 1862, après la victoire de l'Union à Antietam.


Salut Telmo,

Mine de rien Verne doit être l'un des auteurs qui a été adapté le plus rapidement au cinoche, je pense. Les premières datent des années 10. Celle de 20.000 Lieues en 54 doit être la meilleure. Je crois que la dernière que j'ai vue, c'est "Cinq semaines en ballon". Elles ont souvent un petit côté kitsch que j'apprécie.

Me remémore aussi le "Tour du monde en 80 jours" des années 50 ou 60 avec un casting assez impressionnant. Et d'ailleurs, on retrouve Peter Lorre dans plusieurs de ces adaptations de Verne.

Je me souviens avoir beaucoup aimer lire Verne dans ma jeunesse ("Cinq semaines" en particulier). De l'aventure, de l'exotisme, de la SF, du fantastique... C'était un peu le pendant littéraire des dessins animés des 80's.

PS: Pour ceux qui ne connaissent pas, il faut découvrir Karel Zeman !
Réponse de bobbyschanno
le 07/04/2021 à 20:48
Fantômas, publié à partir de 1911, est adapté au cinoche par Feuillade dès 1913 ! Plus fulgurant, c'est compliqué.
Réponse de bobbyschanno
le 07/04/2021 à 20:49
Sinon, j'ai trouvé "Autoportrait à l'hippopotame" d'Arno Geiger à la médiathèque. Je crois que tu m'en avais parlé. Je l'ai démarré.
Réponse de Polstergeist
le 07/04/2021 à 21:03
Message posté par bobbyschanno
Sinon, j'ai trouvé "Autoportrait à l'hippopotame" d'Arno Geiger à la médiathèque. Je crois que tu m'en avais parlé. Je l'ai démarré.


Possible, c'est un écrivain de chez moi. Qui jouit d'une belle cote. J'aime bien écouter ses itw aussi. Je crois que j'en avais vu une assez longue en français (enfin, avec un traducteur) sur YT.

Son plus connu (et peut être meilleur), est le "Vieux roi en son exil". Je n'ai pas celui que tu as trouvé.
Réponse de bobbyschanno
le 07/04/2021 à 21:05
Message posté par Polstergeist
Possible, c'est un écrivain de chez moi. Qui jouit d'une belle cote. J'aime bien écouter ses itw aussi. Je crois que j'en avais vu une assez longue en français (enfin, avec un traducteur) sur YT.

Son plus connu (et peut être meilleur), est le "Vieux roi en son exil". Je n'ai pas celui que tu as trouvé.


Je l'ai trouvé aussi.
Je le lirai sans doute après.
Réponse de Polstergeist
le 07/04/2021 à 21:22
Message posté par Telmo
Bon, j'interviens depuis le temps que le forum m'a été recommandé et que je l'observe, en raison de Jules Verne.

Déjà, il y a une période optimiste et une autre pessimiste chez lui. En général, les gamins préfèrent la première, mais il n'y a pas qu'eux. Gamin, le pessimisme m'avait marqué. C'est peut-être le moment de les relire.

Pour les films, le 20 000 lieues sous les mers de 1954 est un des meilleures adaptations. Je serais curieux de voir ce que ça donne avec des conditions modernes, du genre blu-ray donc HD, à défaut d'une projection d'une copie restaurée en cinémathèque.
Uniquement dispo en import Disney US, qui limite ses sorties physiques aux membres de son club.

Des adaptations "bis" par Jesus Franco (l'auteur qui laissa le lac des Morts-Vivants nazis à Jean Rollin...) et même du Château des Carpathes justement (version tchécoslovaque) existent aussi.
Karel Zeman, maître de l'animation (inspiration de Terry Gilliam par exemple) a été aussi grandement inspiré par Verne.

Quant à un extrait pour voir ses idées, je recommande plutôt un Capitaine de quinze ans. Le bouquin a une condamnation sans ambiguïté de la traite négrière et de l'esclavage. Le problème, si problème il y a, c'est que ça ne ménage pas non plus certaines "sensibilités modernes" :

« Et, en effet, l’islamisme est favorable à la traite. Il a fallu que l’esclave noir vînt remplacer, dans les provinces
musulmanes, l’esclave blanc d’autrefois. Aussi, des traitants de toute origine font-ils en grand cet exécrable trafic. Ils apportent ainsi un supplément de population à ces races qui s’éteignent et disparaîtront un jour, puisqu’elles ne se régénèrent pas par le travail. Ces esclaves, comme au temps de Bonaparte, deviennent souvent des soldats. Chez certains peuples du haut Niger, ils composent pour moitié les armées des chefs africains. Dans ces conditions, leur sort n’est pas sensiblement inférieur à celui des hommes libres. D’ailleurs, quand l’esclave n’est pas un soldat, il est une monnaie qui a cours, même en Égypte, et au Bornou, officiers et fonctionnaires sont payés en cette monnaie-là. Guillaume Lejean l’a vu et l’a dit.

Faut-il ajouter que nombre d’agents des grandes puissances européennes n’ont pas honte de montrer pour ce commerce une indulgence regrettable ?
»

Islamisme est à prendre dans le sens de monde musulman.

Il y a d'autres passages sur la responsabilité des puissances européennes, le maintien tardif ( le récit débute en 1873) de l'esclavage à Cuba ou au Brésil, la contrebande en Afrique (Angola par exemple) vers ces deux pays des Amériques, et surtout l'Orient musulman, arabo-turc.

Vers cette époque, l'intérieur angolais ou mozambicain est loin d'être contrôlé effectivement par Lisbonne, mais des réseaux de traite qui les relient à la côte subsistent encore, y compris pour la traite inter-africaine.

Il y a aussi quelques approximations, plus ou moins graves comme celle-ci :

« En 1859, la guerre qui éclata entre les fédéraux et les confédérés des États-Unis, achevant l’œuvre d’émancipation, l'étendit à toute l’Amérique du Nord. »

C'est 1861, et la première proclamation ne date que de 1862, après la victoire de l'Union à Antietam.


Sans rapport avec Verne, mais comme tu évoques islam et Mozambique, j'en profite pour en parler rapidement ici. J'ai l'impression que les médias ont assez peu discuté des tristes évènements récents au Mozambique. Le pays est déjà l'un des plus pauvres de la planète, alors si les terroristes islamistes s'y mettent aussi...
Réponse de bobbyschanno
le 07/04/2021 à 21:45
"Précisément, je ne suis pas certain que Verne avait des "idées" très affirmées. Il me semble surtout tributaire de ses sources. Et il suivait aussi les modes intellectuelles. Et puis sa vie fut longue, il eut le temps de varier."

Remarque qui vaut en s'en tenant à ses romans. Mais il y a sans doute d'autres documents, plus intimes (correspondance, par exemple), qui peuvent nous renseigner sur sa personnalité.
Réponse de Telmo
le 08/04/2021 à 13:32
Message posté par Polstergeist
Sans rapport avec Verne, mais comme tu évoques islam et Mozambique, j'en profite pour en parler rapidement ici. J'ai l'impression que les médias ont assez peu discuté des tristes évènements récents au Mozambique. Le pays est déjà l'un des plus pauvres de la planète, alors si les terroristes islamistes s'y mettent aussi...


Au Portugal, on en a pas mal parlé, forcément.

Certains faisaient semblant de s'étonner de l'écart abyssal entre les manifestations suite à la mort de George Floyd aux État-Unis et l'absence de réactions aux décapitations et autres atrocités perpétrées par les djihadistes au Mozambique.

Après, il y aurait beaucoup à dire sur la corruption qui gangrène l'état FRELIMO au Mozambique. C'est certes plutôt le territoire (Nord) de leur (ancien ?) ennemi du temps de la guerre froide RENAMO mais vu que la dernière flambée de la guerre civile remonte à 2013-2014.

Contrairement à la Guinée-Bissau, l'État portugais n'avait pas réussi à dépasser la méfiance historique séculaire envers l'Islam, afin de mobiliser massivement les musulmans locaux contre le mouvements indépendantiste marxistes-léniniste, même si les musulmans n'avaient pas non plus rejoint en masse la FRELIMO (marxiste-léniniste surtout après l'élimination de leur premier chef). C'est dans le nord du Mozambique qu'était le principal front de la guérilla justement, en raison du soutien apporté par la Tanzanie, entre autres.

La situation sur le terrain était toutefois loin du désastre en Guinée-Bissau, où se profilait un Dien-Bien-Phu, mais différente aussi de l'Angola avec des mouvements qui se dénoncent les uns les autres à la PIDE/DGS (police secrète portugaise) quand ils ne se font pas la guerre les uns aux autres. Il y avait même l'unité secrète du MPLA Angola Livre (belle novlangue) spécialisée dans la lutte contre les mouvements rivaux.
Réponse de gil morrissao roland larque
le 08/04/2021 à 15:14
Message posté par Telmo
Au Portugal, on en a pas mal parlé, forcément.

Certains faisaient semblant de s'étonner de l'écart abyssal entre les manifestations suite à la mort de George Floyd aux État-Unis et l'absence de réactions aux décapitations et autres atrocités perpétrées par les djihadistes au Mozambique.

Après, il y aurait beaucoup à dire sur la corruption qui gangrène l'état FRELIMO au Mozambique. C'est certes plutôt le territoire (Nord) de leur (ancien ?) ennemi du temps de la guerre froide RENAMO mais vu que la dernière flambée de la guerre civile remonte à 2013-2014.

Contrairement à la Guinée-Bissau, l'État portugais n'avait pas réussi à dépasser la méfiance historique séculaire envers l'Islam, afin de mobiliser massivement les musulmans locaux contre le mouvements indépendantiste marxistes-léniniste, même si les musulmans n'avaient pas non plus rejoint en masse la FRELIMO (marxiste-léniniste surtout après l'élimination de leur premier chef). C'est dans le nord du Mozambique qu'était le principal front de la guérilla justement, en raison du soutien apporté par la Tanzanie, entre autres.

La situation sur le terrain était toutefois loin du désastre en Guinée-Bissau, où se profilait un Dien-Bien-Phu, mais différente aussi de l'Angola avec des mouvements qui se dénoncent les uns les autres à la PIDE/DGS (police secrète portugaise) quand ils ne se font pas la guerre les uns aux autres. Il y avait même l'unité secrète du MPLA Angola Livre (belle novlangue) spécialisée dans la lutte contre les mouvements rivaux.


Ils ont pas de smartphone pour diffuser sur les médias les assassinats en live les africains ? Et puis un noir qui tue un noir c'est tellement South Central. Et puis les noirs en Afrique personne ne veut voir ça.

Et puis les gendarmes du monde ont pour stratégie me semble t-il de toujours laisser les fanatiques religieux combattre les communistes. Tant pis si c'est décapite tout ce qui peut ressembler à un chien d'infidèle. On mettra pas les images sur CNN ou Fox News.

C'est sacrement communiste le Mozambique. . Il y a une Avenue Kim Il Sung à Maputo. Je pense pas qu'un maire PCF en ait pu en inaugurer une en France du temps de leur apogée politique. Il est peut être mort trop tard pour cela peut être.
Réponse de Johnny Cotorep
le 08/04/2021 à 16:27
Un article passionnant sur la famille Huxley : du grand père au frère aîné en passant par Aldous. Où l'on parle évolution, eugénisme, spiritualité etc... Excellent.

https://usbeketrica.com/fr/article/incr … lle-huxley

(Usbek et rica est un magazine intéressant sur la futurologie et affiliés pour ceux qui ne connaissent pas)
Réponse de Polstergeist
le 08/04/2021 à 16:56
Message posté par Telmo
Au Portugal, on en a pas mal parlé, forcément.

Certains faisaient semblant de s'étonner de l'écart abyssal entre les manifestations suite à la mort de George Floyd aux État-Unis et l'absence de réactions aux décapitations et autres atrocités perpétrées par les djihadistes au Mozambique.

Après, il y aurait beaucoup à dire sur la corruption qui gangrène l'état FRELIMO au Mozambique. C'est certes plutôt le territoire (Nord) de leur (ancien ?) ennemi du temps de la guerre froide RENAMO mais vu que la dernière flambée de la guerre civile remonte à 2013-2014.

Contrairement à la Guinée-Bissau, l'État portugais n'avait pas réussi à dépasser la méfiance historique séculaire envers l'Islam, afin de mobiliser massivement les musulmans locaux contre le mouvements indépendantiste marxistes-léniniste, même si les musulmans n'avaient pas non plus rejoint en masse la FRELIMO (marxiste-léniniste surtout après l'élimination de leur premier chef). C'est dans le nord du Mozambique qu'était le principal front de la guérilla justement, en raison du soutien apporté par la Tanzanie, entre autres.

La situation sur le terrain était toutefois loin du désastre en Guinée-Bissau, où se profilait un Dien-Bien-Phu, mais différente aussi de l'Angola avec des mouvements qui se dénoncent les uns les autres à la PIDE/DGS (police secrète portugaise) quand ils ne se font pas la guerre les uns aux autres. Il y avait même l'unité secrète du MPLA Angola Livre (belle novlangue) spécialisée dans la lutte contre les mouvements rivaux.


J'ai vu que c'était toujours le FRELIMO au pouvoir ?! Cela s'explique comment ? Corruption, absence d'opposition crédible ou d'opinion publique... ? Parce que les mecs ont des résultats socio-économiques catastrophiques et ils sont là depuis l'indépendance. C'est terrible. Et c'est un terreau favorable au terrorisme.
Ce message a été modifié.
Réponse de Telmo
le 08/04/2021 à 18:35
De l'indépendance jusqu'à la fin de la guerre froide, ils étaient soutenus à bout de bras par le bloc de l'Est pour empêcher la RENAMO d'accéder au pouvoir. Qui dit soutien de bloc communiste dit politiques communistes, particulièrement aberrantes du point de vue économique, y compris à la campagne, avec collectivisation des terres.

La RENAMO soutenue elle par la Rhodésie, puis l'Afrique du Sud, et aussi par la CIA plus discrètement.
Pour l'anecdote, la RENAMO avait recruté aussi des anciens combattants noirs pro-portugais que des dissidents de la FRELIMO.

Après, il y a aussi une partie ethnique, même si elle n'explique pas tout. La FRELIMO représente aujourd'hui mieux les ethnies du sud du Mozambique, les métis, les assimilés de l'époque coloniale ; ces derniers plus nombreux au Sud. L'insurrection partit certes du nord, en partie menée par des chefs du sud, avec bi
La RENAMO, l'autre parti d'opposition, ancien ennemi, est aussi affaibli par une scission, et a dû mal à élargir son audience au sud.
De plus, nombre de résultats électoraux serrées sont contestés, parfois avec raison, la FRELIMO comme ex-parti unique au pouvoir un certain avantage. La dernière flambée de violence entre les deux grand partis remonte à 2019, résiduelle certes, mais cela montre bien que la stabilité n'a jamais été atteinte.
Le multi-partisme existe donc, mais dans la pratique pas d'alternance.

La corruption n'aide bien sûr pas non plus, les ex-marxiste-léninistes s'étant notamment très vite adaptés aux détournements permis par le capitalisme de copinage.

Pour l'économie, le sud du pays (le Zambèze en limite en gros) est mieux connecté à l'Afrique du Sud et au Zimbabwe, en termes d'infra-structures (chemins de fer et ports) et a servi depuis longtemps de zone de transit ou même de fournisseur de main d'œuvre. Plus développé donc.
La découverte du gaz au nord était censée changer la donne, même si les bénéfices directs pour les populations locales restaient à démontrer (le ruissellement ?).
Réponse de bobbyschanno
le 08/04/2021 à 21:16
Message posté par Johnny Cotorep
Un article passionnant sur la famille Huxley : du grand père au frère aîné en passant par Aldous. Où l'on parle évolution, eugénisme, spiritualité etc... Excellent.

https://usbeketrica.com/fr/article/incr … lle-huxley

(Usbek et rica est un magazine intéressant sur la futurologie et affiliés pour ceux qui ne connaissent pas)


Merci mon Jojo !
Réponse de Johnny Cotorep
le 09/04/2021 à 09:52


de rin mon bobby!
Réponse de Lopete et guy
le 09/04/2021 à 11:19
Un petit article très court reprenant l'opposition entre Menotti et Bilardo: http://www.cahiersdufootball.net/articl … glace-7461

Un petit arrière-goût de pas assez, j'aurais bien aimé que l'auteur développe un peu plus
Réponse de bobbyschanno
le 09/04/2021 à 11:36


Comme t'es gentil, je te donne un super site de musique : https://lhistgeobox.blogspot.com/

Je m'en étais servi pour faire mon quiz improbable sur les chansons mémorielles !
Réponse de bobbyschanno
le 09/04/2021 à 11:37
Message posté par Lopete et guy
Un petit article très court reprenant l'opposition entre Menotti et Bilardo: http://www.cahiersdufootball.net/articl … glace-7461

Un petit arrière-goût de pas assez, j'aurais bien aimé que l'auteur développe un peu plus


Encore des trucs à lire ?!
Merci.
Réponse de Johnny Cotorep
le 09/04/2021 à 11:56
Message posté par bobbyschanno
Comme t'es gentil, je te donne un super site de musique : https://lhistgeobox.blogspot.com/

Je m'en étais servi pour faire mon quiz improbable sur les chansons mémorielles !


ah je dis oui! une mine d'or à première vue.
Réponse de Polstergeist
le 09/04/2021 à 15:44
Message posté par Telmo
De l'indépendance jusqu'à la fin de la guerre froide, ils étaient soutenus à bout de bras par le bloc de l'Est pour empêcher la RENAMO d'accéder au pouvoir. Qui dit soutien de bloc communiste dit politiques communistes, particulièrement aberrantes du point de vue économique, y compris à la campagne, avec collectivisation des terres.

La RENAMO soutenue elle par la Rhodésie, puis l'Afrique du Sud, et aussi par la CIA plus discrètement.
Pour l'anecdote, la RENAMO avait recruté aussi des anciens combattants noirs pro-portugais que des dissidents de la FRELIMO.

Après, il y a aussi une partie ethnique, même si elle n'explique pas tout. La FRELIMO représente aujourd'hui mieux les ethnies du sud du Mozambique, les métis, les assimilés de l'époque coloniale ; ces derniers plus nombreux au Sud. L'insurrection partit certes du nord, en partie menée par des chefs du sud, avec bi
La RENAMO, l'autre parti d'opposition, ancien ennemi, est aussi affaibli par une scission, et a dû mal à élargir son audience au sud.
De plus, nombre de résultats électoraux serrées sont contestés, parfois avec raison, la FRELIMO comme ex-parti unique au pouvoir un certain avantage. La dernière flambée de violence entre les deux grand partis remonte à 2019, résiduelle certes, mais cela montre bien que la stabilité n'a jamais été atteinte.
Le multi-partisme existe donc, mais dans la pratique pas d'alternance.

La corruption n'aide bien sûr pas non plus, les ex-marxiste-léninistes s'étant notamment très vite adaptés aux détournements permis par le capitalisme de copinage.

Pour l'économie, le sud du pays (le Zambèze en limite en gros) est mieux connecté à l'Afrique du Sud et au Zimbabwe, en termes d'infra-structures (chemins de fer et ports) et a servi depuis longtemps de zone de transit ou même de fournisseur de main d'œuvre. Plus développé donc.
La découverte du gaz au nord était censée changer la donne, même si les bénéfices directs pour les populations locales restaient à démontrer (le ruissellement ?).


Merci pour ces précisions. C'est un pays et une zone géographique dont on parle assez peu. La faute à tous ces acronymes peut être !
Réponse de Telmo
le 09/04/2021 à 17:08
Message posté par Polstergeist
Merci pour ces précisions. C'est un pays et une zone géographique dont on parle assez peu. La faute à tous ces acronymes peut être !


Les acronymes des mouvements de libération c'est même un gag récurrent.

Le meilleur du genre à mon sens c'est UNITA, cité même en exemple par un prof en cours de rhétorique à la fac.

Connectez vous pour participer à cette discussion

Hier à 15:00 Viens défier Édouard Cissé sur un quiz spécial "Classico PSG-OM" ! 1
Partenaires
Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 12:00 Expulsé pour un maillot enlevé 10 Hier à 10:59 Totti, le Mur Jaune... Offrez-vous un tirage photo So Foot exclusif ! 1