Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Lyon-Manchester City

Foden, vrai prodige

Surdoué, ultrapolyvalent, Phil Foden vit une fin de saison intense, propulsé dans le onze de départ de City par le départ de Leroy Sané et la blessure d'Agüero. Adoubé par Guardiola, adopté par ses supporters, l'Anglais s'affirme déjà, à 20 ans, comme le futur de Manchester City. Lyon serait inspiré de garder un œil sur lui.

Modififié

On a pu y voir de la démagogie, un corporatisme exacerbé ou une certaine forme de motivation excessive. Mais entendre Pep Guardiola, l’entraîneur qui a sublimé Leo Messi, dire de Phil Foden qu’il est « le joueur le plus talentueux [qu’il ait] jamais vu dans [sa] carrière d’entraîneur » , ça marque. « Son seul problème » , poursuivait Pep, taquin, « c’est que son entraîneur ne le met pas toujours dans le onze de départ, mais j’espère que cela peut s’améliorer » . Ces louanges pleuvaient sur le petit prodige anglais il y a un peu plus d’un an, fin juillet 2019. Depuis, il a réussi à se faire une véritable place dans le onze mancunien, prenant notamment part à tous les matchs de City depuis le restart, sauf un.


Contre le Real encore, lors du 8e de finale retour de la Ligue des champions face au Real Madrid, il était là, dans le onze de départ. Pas nécessairement extraordinaire, il a quand même fait son match, et s’est surtout essayé à un septième (!) poste cette saison : faux neuf, après avoir été 10, relayeur, milieu et ailier à gauche et à droite. Face à l'OL ce samedi, le milieu offensif de métier devrait être reconduit dans le trio d'attaque, à un poste moins naturel pour lui, mais où il performe. Guardiola encore, fin juin : « Les bons joueurs, ceux qui comprennent le jeu, peuvent jouer partout, et Phil est de ceux-là. » Une polyvalence sans doute bien aidée par le fait de côtoyer les playmakers cinq étoiles de City depuis ses 17 ans, en plus d’évoluer sous les ordres de Guardiola. David Silva notamment, dont il est destiné à reprendre le flambeau la saison prochaine, a été un précieux mentor pour le minot : « Je lui ai donné beaucoup de conseils, notamment sur comment se déplacer sur le terrain, glissait l’Espagnol à Goal en juin 2019. Il absorbe les informations et s’améliore de jour en jour. Il me rappelle moi quand j’étais jeune : outre ses qualités naturelles, il est très compétitif, calme. Il veut toujours gagner, et c’est une grande qualité pour un footballeur. »

Petit poisson dans une grosse mare


Encensé par Guardiola, modelé par David Silva, Foden se fait déjà appeler par les fans de Manchester City « l'Iniesta de Stockport » , ville de 135 000 âmes du Grand Manchester où il a vu le jour en 2000. Une célébration à la fois de son talent, mais aussi de ses attaches, profondes, à son club et à sa ville. Celui que sa famille surnomme affectueusement « Ronnie » (même pas en référence à Ronaldinho, mais parce qu’il avait une tête particulièrement ronde étant jeune) a rejoint l’académie bleu ciel en 2009, à une époque où le club n’a pourtant pas encore les moyens de convaincre les meilleurs talents de la région de ne pas filer chez le voisin United. Son père, son grand frère et ses oncles ont beau être des Red Devils invétérés, lui choisit City, le club de sa maman.



Surdoué, il y gravit tous les échelons, et balaye d’un revers de main d’éventuels prêts, préférant jouer la carte de la patience pour percer dans SON club. À raison : depuis trois ans, Guardiola l'a petit à petit intégré dans son groupe, lui faisant jouer 74 matchs, un peu plus chaque saison (10 matchs joués en 2017-2018, 26 en 2018-2019, 38 cette saison), même si c'était presque toujours en sortie de banc. Avec le départ de David Silva, nul doute que Foden devrait prendre d’autant plus d’importance dans l’effectif mancunien. Ça tombe bien : cette saison, son numéro 47 dans le dos (en hommage à son grand-père, décédé à 47 ans), il a montré qu’il se rapprochait de plus en plus d’un produit fini, puissant, rapide, efficace (8 buts, 9 passes décisives), prêt pour le très haut niveau. Contre Lyon, dans une compétition où il a brillé cette saison (2 buts, 2 passes décisives en 5 matchs), il a déjà l'occasion de porter son club vers un dernier carré de C1 qui le fuit depuis 2016, et que lui n'a encore jamais vu. Preuve qu’il a, comme Guardiola, bien eu raison d’être patient. Il faut dire que Foden sait tout de la valeur du temps : au même titre que Gareth Bale est fan de golf, le petit Phil cultive lui une passion pour la pêche à la ligne. Une discipline qui sait laisser passer de longues heures avant de voir émerger un gros poisson.

Par Alexandre Aflalo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom