Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 16es
  3. // Braga-Marseille (1-0)

Fini-parti, Marseille est en huitièmes

Marseille s'est fait peur pendant 45 minutes, avant de reprendre son destin en main et d'assurer sa qualification sur la pelouse du Sporting Braga. Pas flamboyant, mais suffisant alors que Florian Thauvin et Dimitri Payet étaient sur le banc.

Modififié

Sporting Braga 1-0 Olympique de Marseille

But : R. Horta (31e) pour le Sporting Braga

Lyon assure l'essentiel à Villarreal

Il n'est jamais facile de gérer son avance, aussi large soit-elle. Dans ce contexte, il a fallu 45 minutes à l'OM et son coach pour trouver la bonne méthode. À savoir ne pas se contenter d'attendre que la furia portugaise passe, mais se décider à muscler son milieu et à prendre le contrôle des opérations. C'est ainsi que Marseille s'est fait peur, mais a su se remettre la tête à l'endroit pendant 45 minutes. Avec un peu plus de réussite, les Phocéens auraient même pu soigner l'indice UEFA français. Mais l'essentiel, à l'échelle européenne, reste de passer les tours. Et c'est tout ce que l'on retiendra ce soir.

Marseille se met en danger


Le problème quand on a pris trop d'avance au match aller, c'est que l'on a tendance à se relâcher au retour. Comme l'OM, qui a vu son matelas de trois buts prendre un coup de canif quand, à la réception d'une belle remise, Ricardo Horta fusille Yohann Pelé. 1-0 pour le Sporting Braga, et comme le début d'un doute pour l'OM face à des Portugais habitués à la Ligue Europa et qui ont décidé d'étouffer leur adversaire. Sur son banc, Rudi Garcia a matière à réfléchir, lui qui a laissé Dimitri Payet et Florian Thauvin sur le banc. Les titulaires du soir en attaque, Lucas Ocampos et Clinton Njie, ne sont pas des plus inspirés, à l'image d'une frappe dans les nuages du Camerounais en fin de premier acte (40e). Et comme ce petit but qui mettrait l'OM à l'abri n'arrive pas, c'est tout l'édifice phocéen qui devient fébrile, à l'image d'un dégagement approximatif de Bouna Sarr juste avant la pause (41e). Au moment de profiter de celle-ci, les hommes de Rudi Garcia n'ont qu'une seule bonne nouvelle à offrir : le suspense est intact.

Rudi Garcia rectifie le tir


Conscient qu'il faut rectifier le tir, l'entraîneur marseillais sort Njie pour densifier son milieu avec Zambo-Anguissa dès le retour des vestiaires. À bon escient, puisque l'OM montre de suite un visage radicalement différent, mais sans concrétiser sa domination pour tuer les espoirs portugais. Valère Germain (50e), Hiroki Sakaï (64e) et Lucas Ocampos (68e) butent tous sur un excellent Matheus, quand Sarr manque de peu le cadre (74e). Et en face, Braga a deux opportunités à l'heure de jeu et à la 70e par Eduardo. Suffisamment flippant pour que Garcia décide de sortir son artillerie lourde avec Flo Thauvin à la place de Germain (72e), puis Dimitri Payet à la place d'un très bon Morgan Sanson (84e), dont plusieurs offrandes auraient pu être décisives. Les Phocéens maîtrisent la seconde période, parfois sur un fil, comme lors de l'incursion de Xadas dans la surface de Pelé (80e), ou une frappe de Martins qui finit dans les bras du gardien marseillais. Deux dernières grosses alertes pour l'OM qui, en faisant le minimum syndical, verra bien les huitièmes de finale.

Sporting Braga (4-3-3) : Matheus Magalhaes - Jefferson, Silva, Viana, Goiano (Martins, 73e) - Vukčević, A. Horta, Esgaio - R. Horta (Xadas, 73e), Hassan (Paulinho, 55e), Eduardo. Entraîneur : Ferreira.

Olympique de Marseille (4-3-3) : Pelé - Sakaï, Rolando, Rami, Sarr - Sanson (Payet, 84e), Luiz Gustavo, Lopez - Ocampos, Germain (Thauvin, 73e), Njie (Zambo Anguissa, 46e). Entraîneur : Garcia


  • Résultats et classement de la Ligue Europa
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue Europa



    Par Nicolas Jucha
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    C3 - 16es - Marseille et Lyon passent, Nice trépasse




    Dans cet article


    Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico il y a 3 heures Un chien tacle un joueur en D4 roumaine 15
    il y a 7 heures DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
    À lire ensuite
    Nice reste à quai