Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options

FIFAgate : quatre ans de prison ferme pour l'ex-patron du foot brésilien

Modififié
Des magouilles à la FIFA ? Quelles magouilles ?

José Maria Martin, ancien boss de la Fédération de football brésilienne (CBF), a été condamné à quatre ans de prison ferme par la justice américaine dans le scandale du FIFAgate. L'homme de 86 ans avait été déclaré coupable en décembre dernier de six chefs d'accusation pour participation à la corruption de l'instance, fraude bancaire et blanchiment d'argent. Il a également été condamné à payer 1,2 million de dollars et à rembourser les 3,3 millions de pots-de-vin qu'il a perçus.

Maria Martin n'a pas demandé pardon à l'audience ni exprimé de remords. L'ex-dirigeant a simplement lu une lettre assurant qu'il ne savait pas au moment de l'affaire que ce qu'il faisait était répréhensible. « Je peux mourir en prison. (...) N'enlevez pas à ma femme et à ma famille les moyens de survivre ! Je suis très malade, je suis un homme sans avenir  » , a-t-il lancé en sanglots.


On y a presque cru. GA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico
Hier à 18:05 La FIFA suspend trois dirigeants nord-américains à vie 7 Hier à 14:22 Un chien tacle un joueur en D4 roumaine 15
Partenaires
Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 09:51 DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions