Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // Supercoupe UEFA
  2. // Real Madrid-Manchester United

Fellaini, poil dru

Pion central de la préparation estivale de Manchester United, Marouane Fellaini s'apprête à croquer dans sa cinquième saison chez les Red Devils. Si Galatasaray lui a tourné autour cet été, José Mourinho s'est opposé avec passion à son départ. Tout sauf une incompréhension.

Modififié

Shurik’n s’était, lui aussi, déjà posé ces questions : opter pour la sueur ou la facilité ? Lutter ou s’enfuir ? Être de ceux qui grognent ou de ceux qu’on entend pleurer ? Pour répondre à la problématique tout sauf simple que peut représenter un départ, Marouane Fellaini n’a, cette fois encore, pas eu besoin de micro. Pour une large partie des supporters de Manchester United, cet été devait pourtant être le bon : après quatre années de loyaux mais pas toujours bons services, la boule de poils négociée à prix d’or par David Moyes en 2013 allait disparaître sous un coup de balai. « Impossible » , a préféré répondre José Mourinho, installé depuis plusieurs mois dans le fauteuil des fidèles de Fellaini. En réalité, le Portugais a enfilé ce costume dès son premier jour à Manchester. Souvenons-nous par exemple des mots choisis après la première sortie des siens en Premier League, à Bournemouth (3-1), en août 2016 : « J’ai toujours eu l’impression que Fellaini n’était pas apprécié par les supporters de Manchester United. Mais, s’il joue comme il l’a fait aujourd'hui, ils vont être obligés de l’adorer, car il a été très important pour nous. »


Ce jour-là, l’international belge avait cuisiné ce qu’il maîtrise le mieux : de la précision (98,7% de passes réussies), une dose d'agressivité et une prise de risques minimum. Soit, une recette suffisante pour toucher le seul jury qui compte aux yeux d’un footballeur. José Mourinho, son entraîneur, était alors convaincu et venait de lui donner sa confiance. L’histoire commença bien puis Manchester United trouva son équilibre avec Carrick, Herrera et Pogba avant de voir Marouane Fellaini reprendre les fourneaux dès le début de la seconde partie de saison. Au final, que faut-il retenir ? Les sifflets entendus comme lors de l’une de ses entrées contre Tottenham ? Non, bien entendu, il faut avant tout se souvenir de son but en demi-finale de League Cup contre Hull (2-0) en janvier, d’un autre contre Vigo en C3 et surtout de sa finale majuscule à Stockholm, face à l'Ajax, au printemps. Peut-être aussi qu’il faut relire ce que Moyes disait de lui à l'époque : « Marouane fera tout ce que vous lui demandez et à la fin, il vous dira merci. »

Marouane, l'Albatros


Voilà pourquoi José Mourinho a envoyé bouler Galatasaray et les autres il y a quelques semaines. « Ce serait plus simplement pour Galatasaray d’essayer de me recruter. S’ils ont besoin d’un coach, qu’ils tentent mais recruter Marouane ? Impossible » , a-t-il alors lâché en pleine visite à Oslo. Marouane Fellaini venait en plus de marquer contre Valarenga, bouclant là un été dont le nirvana aura été de claquer un foot avec Jamel Debouze au Marrakech du rire. Mais pourquoi tant d’amour ? Parce que Mourinho a compris comment et pourquoi utiliser Fellaini : pour saloper un match quand il le faut - ce que Motta était dans son Inter -, pour durcir le jeu, prendre de la hauteur mais aussi pour gagner, quitte à parfois sacrifier le style, ce qui n’a de toute façon bien souvent pas été la marque de la première version du United du Mou.


Au fond, aimer Fellaini, c’est adorer Baudelaire et son Albatros. Lorsque le ballon vit au sol, le Belge peine à le dompter. Avant tout parce que Marouane Fellaini est plus à l'aise avec ses ailes qu’avec ses pattes. Oui, c’est singulier dans un sport qui ne consacre aux yeux du public que les otaries, mais c’est ce qui le rend si important et unique aux yeux de Mourinho. Le voilà donc de nouveau reparti pour un nouveau mandat avec des oreilles qui siffleront injustement et des coéquipiers qui le soutiendront logiquement comme Phil Jones qui adore raconter à tout le monde à quel point son pote Fellaini est formidable. L'arrivée de Nemanja Matić ne changera rien à ça. Chacun décide de ce qu’il est et Marouane a choisi d'être indispensable. Ça aussi, Shurik’n le savait.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 14:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 77
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 14:14 La statue de Falcao 32 Hier à 14:13 Un Ballon d'or créé pour les femmes 46