Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Ligue des nations
  2. // J4
  3. // France-Croatie (0-1)

Impuissance quatre

Battus pour la deuxième fois de suite au Stade de France, les Bleus ont bouclé lundi soir leur dernier rassemblement de la saison avec un quatrième match consécutif sans succès face à la Croatie (0-1).

Modififié

France 0-1 Croatie

But : Modrić (5e, SP) pour la Croatie

Didier Deschamps se balade depuis le premier jour avec un juge dans la poche : le résultat. À 53 ans, le sélectionneur des Bleus, qui fêtera le mois prochain ses 10 ans sur le banc des Bleus, se plaît à répéter à l'envi que seul ce fameux résultat trancherait tout, qu'il serait l'unique frontière entre un bon et un mauvais match. Alors, voilà : au cours de ce mois de juin, Deschamps a vu son équipe de France se casser les dents, ramener deux nuls de ses voyages et s'incliner deux fois chez elle. Elle a également vu son public lui hurler dessus et l'un de ses joueurs - Jonathan Clauss, qui a certainement vécu ses dernières minutes avec un survêtement bleu sur le corps au bout d'un rassemblement pénible sur le plan individuel - assister à ce triste spectacle avec les mains sur les hanches. Pour la première fois de son histoire, la Croatie, elle, a réussi son coup : sa dixième tentative aura été la bonne.

Morosité et sifflets


Cette fois, les Bleus n’auront eu besoin que de trois minutes, d’un premier corner croate et d’un pied légèrement posé par Ibrahima Konaté sur le talon de Josip Brekalo pour se retrouver avec le nez dans la mouise. Tout heureux de voir ce cadeau tomber du ciel, Luka Modrić n’a, bien sûr, pas craché sur l’occasion de planter la vingt-deuxième graine internationale de sa vie sur penalty malgré un Mike Maignan parti du bon côté, et c’est alors l’intégralité de la première période qui a tourné sous les yeux d’un Stade de France de nouveau plein à craquer. La suite a été simple : pendant les 40 autres minutes de la face A de ce France-Croatie, on a vu l’équipe de France faire tourner le ballon sans réussir à électriser l'intérieur du jeu et sans aucun autre objectif que d’attendre l’exploit individuel d’un Kylian Mbappé agité, mais peu en réussite face à un Josip Stanišić au taquet. À dix minutes de la pause, Didier Deschamps, qui a misé au coup d’envoi sur le déploiement d’un troisième schéma en quatre rencontres avec cette fois un 4-3-3 sans grands réflexes collectifs qui a tiré la langue sur la majorité de ses phases défensives face à un trio Modrić-Brozović-Kovačić habitué à jouer ensemble depuis la nuit des temps, s’est alors levé pour tenter de bousculer ses pions et a notamment discuté de longues minutes avec Mbappé et Benzema. En vain : à la pause, les visiteurs du soir de Saint-Denis, qui n’ont vu les Bleus sortir de leur morosité que sur une maigre demi-volée de Mbappé (7e) et un pétard hors cadre de Nkunku (28e), ont hurlé leur colère et sorti les sifflets.

Des maux plein la tête


À l’heure d’attaquer la face B, Deschamps a répondu par deux cartes et un changement de système (passage à un 4-4-2). Benjamin Pavard, d’abord, envoyé sur scène pour prendre la place d’un Jules Koundé une nouvelle fois peu à l’aise dans un poste qui n’est pas le sien, et Aurélien Tchouaméni, ensuite, qui a fait tomber la veste pour suppléer Boubacar Kamara. Conséquence : sur l'un de ses premiers ballons, la nouvelle tour du Real Madrid, arrivée avec quelques idées, a tenté d'exciter la rencontre de loin (48e) et a ensuite regardé Ivušić bloquer une molle tentative de Nkunku (51e). Peu avant l'heure de jeu, on a surtout retrouvé le désormais ancien joueur de l'AS Monaco de l'autre côté du terrain pour venir jouer les gommes devant Pašalić après une remise foireuse de Pavard (58e). Puis, Mbappé a eu une nouvelle occasion d'allumer le contact (61e), s'est effondré pour la deuxième fois en moins de dix jours sur la pelouse du Stade de France et s'est relevé, conscient qu'il était bien le seul plan du soir d'un clan une nouvelle fois sauvé par Maignan quelques minutes plus tard (72e). Problème : lorsqu'il se sent condamné à enfiler une cape en solitaire, l'attaquant du PSG se condamne aussi souvent à s'éparpiller en allant prendre les coups francs et en tentant de dribbler tous les adversaires croisés sur son chemin. Tant pis : malgré un micro-frisson de fin de match, l'équipe de France est tombée pour la deuxième fois de suite à domicile et part en vacances avec des maux plein la tête.



France (4-3-3) : Maignan - Koundé (Pavard, 46e), Konaté, Kimpembe, Digne - Rabiot, Kamara (Tchouaméni, 46e), Guendouzi (Griezmann, 80e) - Nkunku (Coman, 73e), Benzema, Mbappé. Sélectionneur : Didier Deschamps.

Croatie (4-3-3) : Ivušić - Stanišić, Erlić, Šutalo, Juranović - Modrić, Brozović, Kovačić (Sučić, 90e) - Pašalić (Majer, 65e), Budimir (Kramarić, 72e), Brekalo (Vlašić, 72e). Sélectionneur : Zlatko Dalić.

Les notes des Bleus


Par Maxime Brigand, au Stade de France
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi
Hier à 13:00 EuroMillions mardi 28 juin 2022 : 176 millions d'€ à gagner ! 1
Hier à 17:39 Le Borussia Mönchengladbach se met au rugby à l’entraînement 18 Hier à 16:11 Les supporters du Velež Mostar enflamment la ville pour le centenaire du club 19 Hier à 14:48 La Coupe du monde de baby-foot 2022 débute à Nantes ce mardi 69 Hier à 09:39 Instant boulard : le nouveau tatouage du « mur » Thibaut Courtois 190
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Tsugi