Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe H
  3. // Celtic Glasgow/FC Barcelone

Fàbregas sort le Barça du piège écossais

Sérieusement contrarié par le Celtic, le Barça a dû attendre une supériorité numérique et un but de Fàbregas en fin de partie (1-0) pour ramener les trois points d’Écosse. Sans Messi, le Barça gagne aussi.

Modififié
Celtic Glasgow - FC Barcelone : 0-1
But : Fàbregas (76e) pour le Barça.

La question était simple. Le Celtic Glasgow était-il capable de reproduire l’exploit de l’an passé ? La réponse est : presque. Pendant l’essentiel de la partie, les Écossais ont annulé le jeu du Barça, imposant leur puissance physique et leur rigueur tactique aux techniciens barcelonais. Mieux, ils ont essayé de jouer haut, mais ont commis deux erreurs : Brown s’est fait bêtement (et un peu sévèrement) expulser à l’heure de jeu, et Forrest et Mulgrew ont manqué coup sur coup la balle de match. Un contre plus tard, Fàbregas offrait aux Espagnols un succès compliqué (1-0), comme toujours au Celtic Park. Sans Messi, le Barça en a donc chié, mais il a pris la tête du groupe, et ça devrait suffire au bonheur de Martino. Les Écossais, eux, ont de quoi regretter, et espérer. En jouant ainsi, ils peuvent croire à un avenir européen.

Pépère comme Forster

Pour contrer les offensives catalanes, Neil Lennon présente sa peu catholique défense suédo-hollando-honduriano-nigériane. Et son 4-4-1-1 favori. En face, Tata fait cette fois exactement comme ses prédécesseurs : en l’absence de Messi, c’est Fàbregas qui se positionne en faux 9, Alexis posant son derrière sur le banc. La vraie surprise au quart d’heure de jeu vient donc du Celtic qui, guidé par un très bon Samaras, joue bien plus haut que prévu. Que la Catalogne reste calme, le Barça reste devant niveau possession, mais le ballon circule essentiellement au milieu de terrain. Hormis quelques tirs lointains non cadrés et deux ou trois coups de pied arrêtés, Forster passe un début de partie assez pépère. Le bloc écossais est compact, il verrouille parfaitement l’axe et tente de sortir prendre l’air dans le camp barcelonais à la moindre occasion. Sans Messi pour rompre les lignes, la bande à Tata ne trouve pas de solution. Neymar se déplace beaucoup sur le front de l’attaque, mais le coup de tronche que lui inflige Izaguirre le sonne complètement. À la réception d’un centre de son pote Dani Alves, le Brésilien se crée quand même la meilleure occase des siens. C’est trop peu.

Rouge sévère, contre fatal

Au retour des vestiaires, rien ne change. Physiquement, le Celtic marche sur son adversaire. Dans l’entrejeu, la paire Brown-Mulgrew fait la loi dans les airs. Et au sol, il n’y a pas un centimètre de libre pour que Xavi et Iniesta servent leurs caviars. Pour changer la donne, rien de tel qu’un petit Frenchy, le seul présent sur la pelouse : M. Lannoy. Au duel avec capitaine Brown, Neymar exagère et obtient ce qu’il cherchait : l’expulsion de l’Écossais. Le plus gros pif du Celtic s’est certes permis un petit coup de latte, mais le rouge semble sévère. Le Barça en profite pour monter d’un cran, et l’espace de 5 minutes, on croit voir venir le match que l’on attendait. Un match de hand. Mais en fait, non. Les locaux ne reculent pas, et se créent même deux énormes occasions, mais Valdés claque le tir de Forrest et Mulgrew ne trouve pas le cadre de la tête. Le tournant du match. Car dans la foulée, Alexis, tout juste entré en jeu, piège la défense écossaise et centre pour Fàbregas, qui ouvre le score de la tête. Contre fatal, le seul de la soirée pour le Barça. Le compteur débloqué, la fin de match est bien plus facile pour les visiteurs, qui ne doubleront néanmoins jamais la mise. La faute à un énorme Forster, et à un Alexis toujours aussi peu efficace face au but.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:45 Harry Redknapp au casting d'une télé-réalité en Angleterre 21 Hier à 12:59 Entraîneurs de Premier League : une stabilité inédite 22

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 12:52 René Girard à Casablanca, c'est déjà fini 14 Hier à 12:00 Venez regarder un match chez So Foot ! 11 Hier à 11:54 Les Chivas sortent un maillot rétro pour le Mondial des clubs 22
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible