Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // MU-Liverpool

Fabinho, le vent dans le dos

Généralement utilisé comme milieu défensif à Liverpool par Jürgen Klopp, Fabinho fait mieux que dépanner en charnière centrale ces derniers temps. Un atout de plus pour le Brésilien, dont l'importance au sein des Reds s'amplifie.

Modififié

On l'avait laissé fin 2018 en véritable moteur de Liverpool, définitivement intégré au schéma de l'équipe et sacrément présent dans l'entrejeu des siens. Un peu plus de deux mois plus tard, à l'heure de retrouver à l'occasion de la 27e journée de Premier League un Manchester United qui avait bien galéré face à lui et n'avait eu d'autre choix que de s'avouer vaincu, Fabinho n'a pas baissé le niveau ou levé le pied. Bien au contraire.


Depuis ce 3-1 administré aux Red Devils, les Reds ont vu leur Brésilien prendre encore plus d'épaisseur au sein de leur effectif. Au milieu, mais pas que : ces derniers temps, au gré des absences et des exigences de calendrier, l'ancien Monégasque séduit en retrouvant un de ses premiers amours. Oui, la ligne arrière. Ou comment confirmer son statut d'indispensable en reculant.

Les louanges des médias...


Aligné comme milieu défensif ou relayeur depuis le début de la saison, Fabinho vient en effet de disputer deux matchs en charnière centrale en deux mois. Et celui qui a commencé sa carrière au poste de latéral droit n'a franchement pas déçu. Sur le terrain de Brighton & Hove Albion en janvier, le Sud-Américain titularisé aux côtés de Virgil van Dijk a été l'un des meilleurs de Liverpool : costaud devant les cages, il a touché 125 ballons (troisième meilleur score derrière les 139 de Van Dijk et les 129 de Jordan Henderson), a réalisé 110 passes (idem) et a remporté quatre duels aériens (deuxième meilleur score derrière les sept de Van Dijk).


Dès lors, les moins convaincus pouvaient s'imaginer que la recrue estivale des Reds profitait énormément du boulot hors norme du Hollandais et puisait grandement sa confiance dans la sérénité de son partenaire. Le test face au Bayern Munich était donc attendu : comment allait s'en sortir le bonhomme de 25 ans face à la bande de Robert Lewandowski dans un huitième de finale de Ligue des champions disputé... sans Van Dijk (suspendu), Joe Gomez (blessé) ni Dejan Lovren (pas totalement remis) ? Réponse : comme un chef, sans encaisser de but et en compagnie de Joël Matip.

... Et de Klopp


Devant les Bavarois et entre autres interventions, Fabinho a notamment sauvé son camp d'un tacle sûrement décisif sur Lewandowski. Les médias britanniques ne s'y sont pas trompés, et ont couvert d'éloges l'élément polyvalent. « Van Dijk ne nous a pas manqué autant que les gens le pensaient, a lui aussi constaté Jürgen Klopp face aux journalistes. En ce qui concerne Fabinho, c'est bien de l'avoir comme option dans plusieurs positions. Cette qualité fait de lui un joueur fondamental pour nous. »


Quelques semaines plus tôt à Brighton, toujours en conférence de presse, le technicien allemand avait déjà tenu à mettre en avant les capacités d'adaptation de son poulain : « C'est un super joueur, j'étais content qu'il puisse jouer. Maintenant, il est clair qu'il peut jouer en défense. On avait le ballon la plupart du temps, donc c'était logique d'avoir un joueur habile à ce poste. Mais Brighton a essayé d'envoyer de longs ballons, et il a bien géré ces situations. Il a été bon balle au pied. Il possède une bonne lecture du jeu qu'il peut utiliser à plusieurs postes, c'est positif. » Quant à Manchester, il se moque bien dans quelle zone son adversaire jouera : tout ce qu'il rêve, c'est de ne pas voir Fabi des 90 minutes.

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Premier League, Finale de League Cup : deux chocs anglais pour le prix d'un




Dans cet article


il y a 10 minutes Marco Simone retrouve un club en Thaïlande 1 il y a 35 minutes La mascotte officielle de l'Euro 2020 s'appelle Skillzy 5 il y a 1 heure Le frère d'Agüero arrêté par la police en Argentine 5
il y a 2 heures Quand Podolski s'essaye au sumo 15 il y a 5 heures Un journaliste italien suspendu après des propos sexistes 48
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
À lire ensuite
Le MU entre deux chaises