Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. // Mondial 2014
  2. // Barrages
  3. // Liste des Bleus contre l'Ukraine

Évra toujours là, Mavuba le retour

Pour les matchs aller et retour de barrage contre l'Ukraine, Didier Deschamps a donné une liste de 24 noms. Sus à la polémique, Patrice Évra en est. Mavuba fait lui son come-back, un an après sa dernière sélection. À noter aussi la présence de Bacary Sagna.

Modififié
Les gardiens : Hugo Lloris (Tottenham), Steve Mandanda (Marseille), Mickaël Landreau (Bastia)

C'est la seule ligne pour laquelle Didier Deschamps a des certitudes et une hiérarchie bien établie depuis longtemps. A priori, et sauf blessures graves, le trio ne devrait pas changer d'ici le Brésil, si les Bleus sont du voyage. Secoué par le genou de Lukaku lors du dernier match de championnat, Hugo Lloris a terminé le match malgré tout. En ce moment, il est dans le bon tempo et son équipe tourne bien. Sa position de numéro 1 n'a jamais semblé aussi évidente. Et puis c'est le capitaine, quand même. D'autant que Steve Mandanda continue d'enquiller des buts semaine après semaine avec l'OM. Hier, le gardien marseillais en a encore pris trois à Naples. Pas idéal pour la confiance. Quant à Landreau, absent lors des deux derniers matchs et même s'il passe son temps à aller chercher le ballon dans ses ficelles, son vécu et son esprit de groupe suffissent pour lui réserver une place de numéro 3 pour les barrages et, si tout va bien, pour le Brésil.


Les défenseurs : Éric Abidal (Monaco), Gaël Clichy (Manchester City), Mathieu Debuchy (Newcastle), Patrice Évra (Manchester United), Bacary Sagna (Arsenal), Laurent Koscielny (Arsenal), Mamadou Sakho (Liverpool), Raphaël Varane (Real Madrid)

Première constatation, Patrice Évra est bien là. Les récentes déclarations de la FFF, qui faisaient suite à sa sortie toutes en punchlines dans Telefoot, laissaient présager une convocation du latéral gauche de United. En même temps, outre Gaël Clichy - également dans le groupe - Deschamps estime qu'il n'y a pas mieux à son poste pour les barrages. Soit. Une chose est certaine, l'événement fera jurisprudence. Pour le reste, du classique, avec le retour notamment de Sagna, blessé en octobre, très performant avec Arsenal depuis quelques matchs. Dans l'axe, la Dèche aura du choix avec de l'expérience (Koscielny et surtout Abidal) mais également de la force (Sakho qui a décidément bien fait de prendre la direction de Liverpool) et une certaine dose de classe avec Varane. En forme avec Newcastle, Debuchy vient compléter la ligne où tous les postes sont doublés. Normalement, ça doit tenir la route pour une double confrontation contre l'Ukraine. Sur le papier, on s'oriente vers un back four Sagna-Koscielny-Abidal-Évra. C'est ce que la Dèche a de mieux en stock pour aller chercher une qualification pour le Brésil.


Les milieux : Yohan Cabaye (Newcastle), Clément Grenier (Lyon), Blaise Matuidi (PSG), Rio Mavuba (Lille), Samir Nasri (Manchestet City), Paul Pogba (Juventus), Moussa Sissoko (Newcastle)

Le retour de Rio Mavuba, enfin. Après une fin de saison dernière gâchée par les blessures, le Lillois bénéficie de son énorme début de saison avec le LOSC pour revenir en Bleu au meilleur moment. Hasard ou pas, il a livré un match énorme contre Monaco, dimanche dernier, à quelques encablures de l'annonce de la sélection. Son retour est une bonne chose tant le joueur a forcément quelque chose à donner à un collectif. Pour le reste, on reste sur du classique avec les tauliers habituels dont Yohan Cabaye et Blaise Matuidi, très actifs récemment. Clément Grenier, malgré un coup de moins bien avec son club, est toujours dans le coup. Sissoko est un superbe complément pour perforer les lignes au milieu de terrain. Dans un grand jour, l'ancien Toulousain peut faire très mal. Nasri, très consistant depuis plusieurs semaines avec City, poursuit sa réhabilitation nationale. Enfin, Paul Pogba reste Paul Pogba. Un homme de 20 ans, déjà indispensable à la Juventus et en équipe de France. Ça vous place un homme. Dans un milieu à trois, le triangle Cabaye-Pogba-Matuidi part avec de l'avance sur la concurrence, notamment dans l'abattage et la complémentarité. Samir Nasri peut faire du bien mais pas forcément dans ce système à trois dans l'entrejeu.



Les attaquants : Karim Benzema (Real Madrid), Olivier Giroud (Arsenal), Dimitri Payet (Marseille), Loïc Rémy (Newcastle), Franck Ribéry (Bayern Munich), Mathieu Valbuena (Marseille)

Ribéry, normal. Le type est au sommet de son art. Le futur Ballon d'or est le X-Factor des Bleus depuis un an. Dans la dernière ligne, Francky va prendre en main la voiture France et envoyer du jeu. Pour le poste d'avant-centre, la doublette Benzema-Giroud est intouchable. Faute de concurrence, surtout (Gignac hors de forme, Gameiro blessé, Gomis tricard, les hypes Rivière, Bérigaud and con oubliées). On serait presque tenté de dire que le Gunner a bouleversé la hiérarchie est s'impose comme le numéro 1 à son poste en Bleu. Surtout quand on se penche sur ses récentes prestations avec Arsenal. Sur les ailes, enfin, sur une aile puisque la gauche est dédiée à Ribéry, ils sont trois pour un poste : Valbuena - le favori du poste -, Rémy qui revient bien dans le jeu avec les Magpies et Payet, qui s'en sort bien compte tenu de ses récentes prestations avec Marseille. Dans ce secteur de jeu, Deschamps a plutôt misé sur la stabilité. Normal, c'est encore de Ribéry que viendra la lumière. Elle vient toujours de lui.



Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 2 heures La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 23
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall