Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options

Everton ne lâche pas Fellaini

Modififié
Roberto Martínez, le manager d'Everton, n'a pas du tout apprécié les récents commentaires de David Moyes dans les colonnes du Daily Mirror. Le nouvel entraîneur de Manchester United confiait en effet récemment :

«  Je sais que, si j’étais encore le manager d’Everton et que Sir Alex était venu me solliciter pour Baines et Fellaini, j’aurais trouvé cela extrêmement difficile de les garder. »

Une manière comme une autre de mettre la pression à son successeur chez les Toffees. Martinez ne s'est pas démonté et s'est fendu dans le Daily Express de commentaires acerbes sur les méthodes de Manchester :

«  Si les managers commencent à parler des joueurs des autres clubs, c’est la fin des haricots. Je suis convaincu qu’ils ont leurs propres problèmes de ce type et je pourrais aisément donner mon opinion à propos de ces joueurs, mais je saurai me montrer plus respectueux. Quand vous investissez de l’argent sur un joueur et que, cinq ans plus tard, on vous propose le même montant pour un joueur qui a enchaîné les performances, cela devient un petit peu absurde. Ils ont perdu leur temps. Avec une offre si basse, je suis sûr qu’ils s’attendaient à ce qu’elle soit rejetée. »


Manchester est prévenu : Everton ne bradera pas ses deux pépites. CG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:42 L’énorme craquage de fumigènes pour les 94 ans de Göztepe 10 Hier à 14:11 José Mourinho prêt à diriger une sélection 50
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 12:31 L'étau se resserre autour de Raúl Bravo 23 VRAI FOOT DAY L'appel du 18 juin de Steve Savidan Hier à 10:41 Lee Bowyer reste l'entraîneur de Charlton 4 Hier à 09:48 Ils jouent à FIFA sur la façade d’un immeuble 18 Hier à 09:21 Régional 1 : Saint-Leu perd sa montée sur tapis vert 19