Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 34e journée
  3. // Évian TG/PSG

ETG-PSG: des places annulées sans raison pour des supporters parisiens

Près de 50 supporters parisiens ont vu leurs places annulées par Évian Thonon Gaillard à la suite d'un courrier envoyé au club par la préfecture de Haute-Savoie. Problème : aucun fondement juridique n'appuie cette annulation. Les supporters contre-attaquent et dénoncent une décision abusive. Explications.

Modififié
Le PSG affronte dimanche Évian Thonon Gaillard au Parc des Sports d'Annecy. Alors que le titre est plus que jamais à la portée du club de la capitale, certains supporters parisiens avaient décidé d'aller en Haute-Savoie en dehors du déplacement organisé par le PSG. Ces fans, qui contestent la politique du PSG à l'égard de ses supporters, sont en partie d'anciens membres de l'association auto-dissoute Liberté pour les Abonnés (LPA). Quand ils se rendent à l'extérieur, ils refusent de participer au déplacement proposé par le PSG et prennent des places dans une autre tribune que le secteur visiteur, puisque le PSG ne permet pas d'acheter une place sèche en « parcage » pour les personnes ne participant pas au déplacement officiel.

Un précédent déplacement à Troyes sans problèmes

Il y a dix jours, environ 300 supporters parisiens ont procédé ainsi pour suivre leur club à Troyes sans rencontrer de problèmes. Ils se sont d'abord retrouvés en centre-ville avant de rejoindre le stade de l'Aube où ils se sont regroupés dans un secteur différent du parcage visiteur. « Nous avons collaboré avec les forces de l'ordre locales avec qui nous avons convenu de rassembler tous les groupes éparpillés en ville pour faciliter le trajet jusqu'au stade et notre placement dans la tribune où nous avions pris des billets, tout s'est bien déroulé » , explique un responsable de l'ex-association LPA qui a participé à l'organisation. Une source policière confirme : « Ils n'avaient pas de comportement violent, ni dans le cortège ni au stade. On a eu de bonnes relations avec leurs responsables. Comme ils étaient en possession de billets, il n'y avait aucune raison de ne pas les laisser entrer. Il y a eu des incidents mineurs, mais sinon c'était un match ordinaire par rapport aux autres supporters que nous avons reçus à Troyes. »

Le déplacement à Troyes s'étant bien passé, une cinquantaine de ces supporters, dont aucun n'est interdit de stade, ont voulu reproduire le même scénario pour le match à Annecy, en achetant leurs billets par Internet. Pourtant, ce mardi, ces supporters ont reçu un mail du service billetterie d'Évian Thonon Gaillard les informant que « suite à une décision de la Préfecture de Haute-Savoie et des autorités de police, nous sommes dans l'obligation d'annuler vos places achetées sur notre billetterie en ligne. » Sans plus de précision. « On avait déjà réservé un bus, des billets de train et même des chambres d'hôtel. Pour nous, le préjudice est beaucoup plus large que la simple annulation et le remboursement des billets  » , proteste Jacques* l'un des supporters dont le billet a été résilié.

Comment la préfecture de Haute-Savoie connaît-elle la région d'achat de places sur Internet ?

Contacté par So Foot, le club d'Évian Thonon Gaillard, autrefois Croix de Savoie, se réfugie derrière la décision de la préfecture, motivée par un courrier que nous nous sommes procurés. Dans ce courrier à en-tête « préfet de Haute-Savoie » , le cabinet de ce dernier indique avoir « constaté qu'un certain nombre de billets d'entrée au Parc des Sport d'Annecy avait été acquis, via Internet, au profit de personnes résidant à Paris et dans la grande région parisienne  » . Comment la préfecture peut-elle connaître la région d'achat des places sur Internet ? À cette question et malgré nos appels répétés, le cabinet du préfet a fait la sourde oreille.

La suite du courrier est également troublante : « Ces billets, situés en tribune, rendent probable l'hypothèse d'une tentative de regroupement des supporters du PSG. » On peut difficilement faire plus flou. Enfin, il est précisé que ce « regroupement » se ferait « dans un cadre extérieur à celui fixé par les instances dirigeantes de ce club [le PSG, ndlr]. » Pourquoi la préfecture croit-elle devoir se soumettre au cadre fixé par le PSG pour le déplacement de ses supporters ? Là encore, pas de réponse du côté du cabinet du préfet. Selon Jacques, en revanche, « ce passage explicite bien qu'il y a une intervention du PSG pour empêcher tout simplement la présence de supporters contestataires » . Quoi qu'il en soit, le préfet somme Patrick Trotignon, président d'ETG, de « procéder, par tout moyen à [sa] disposition, à l'annulation de ces billets  » .

« C'est le principe de précaution puissance 1000 !  »

Sur quelle base légale ces billets sont-ils annulés ? Au moment du courrier de la préfecture, en date du 22 avril, aucun arrêté n'avait encore été publié par la préfecture. Dans son courrier, le cabinet indique, pour justifier l'annulation, qu'il s'agit de « prévenir tout incident et de garantir la sécurité des personnes » . Cyril Dubois, avocat d'un des supporters dont le billet a été invalidé et habitué des dossiers impliquant les fans du PSG, dénonce « une mesure discriminatoire » : « Sur quel fondement les pouvoirs publics donnent-ils l'ordre à une société privée de rompre un contrat établi avec un consommateur ? C'est le principe de précaution puissance mille appliqué aux supporters du PSG ! » L'avocat a adressé une mise en demeure à l'ETG réclamant au club savoyard « de procéder sans délai à la réactivation » du billet sous peine « de saisir les tribunaux compétents » . Les supporters parisiens ont également fait savoir qu'ils allaient attaquer l'ETG pour le préjudice subi.

La préfecture de Haute-Savoie a publié aujourd'hui un arrêté préfectoral; et si celui-ci interdit aux supporters parisiens non seulement les alentours du stade, mais également le centre-ville d'Annecy, il ne concerne que les personnes « démunies de billets » . « Le problème, observe Cyril Dubois, c'est qu'on place les supporters du PSG entre le marteau et l'enclume. D'un côté, les pouvoirs publics ont recours systématiquement aux arrêtés contre les personnes sans billet, et de l'autre, ils donnent pour consigne d'annuler les billets des supporters qui en ont pris. » Les supporters parisiens envisagent également de transmettre une procédure de référé liberté contre cet arrêté.


Traçage d'adresses IP ?

Une autre interrogation émerge à propos des moyens utilisés par Évian Thonon Gaillard. Comment le club s'y est-il pris pour procéder à l'annulation des places ? Contacté par So Foot, le responsable de la communication d'ETG n'a pas donné suite. Le courrier de la préfecture évoque les personnes résidant à « Paris et dans la grande région parisienne  » . Le couperet est large. Pour un supporter du PSG ou d'ETG habitant en Île-de-France, il valait mieux ne pas descendre en Haute-Savoie pour les vacances et vouloir assister au match… Mieux, deux annulations, que nous avons pu consulter, s'appliquent à des supporters résidant à… Rouen et Amiens. La « grande région parisienne » semble recouvrir tout le Nord de la France. On peut également se demander si l'ETG n'a pas eu recours à un traçage des adresses IP, auquel semble déjà s'être livré le Stade rennais en février 2011 , pour localiser les supporters résidant en Île-de-France. Un recours illégal pour lequel la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL), saisie en 2011 par les supporters incriminés, ne s'est toujours pas prononcée.

La préfecture, gênée aux entournures, ne souhaite pas communiquer. Le club d'Évian Thonon Gaillard qui pensait manifestement être protégé par les pouvoirs publics se trouve également bien ennuyé. Et pendant ce temps, des supporters parisiens qui avaient acheté leurs places en toute légalité s'en retrouvent privés sans raison valable. Pourquoi le déplacement à Annecy ne pourrait-il pas se dérouler comme celui organisé à Troyes ? Pourquoi la préfecture de Haute-Savoie n'a-t-elle pas procédé de la même manière que son homologue de l'Aube ? « Les pouvoirs publics au niveau national et le PSG ne veulent probablement pas que ce qui s'est passé à Troyes se généralise » , glisse Jacques qui cible manifestement la Division nationale de lutte contre le hooliganisme.

*Le prénom a été changé

par Anthony Cerveaux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 6 heures Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti 1
il y a 7 heures Erick Thohir bientôt actionnaire d'Oxford United 3 il y a 9 heures La manifestation des ultras des Young Boys contre l'e-sport 16 il y a 11 heures Évra raconte sa vengeance après une blague de Piqué 66
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall