Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 38e journée
  3. // Évian/Sochaux

ETG : ce club que tout le monde voulait voir perdre à Sochaux

À qui la Ligue 2 ? À Sochaux ou à Évian Thonon Gaillard ? Un match à la vie à la mort dont le coup d'envoi a eu lieu il y a une semaine, où le coup de sifflet final est programmé pour samedi 23h et où tous les coups seront permis. En témoigne la sortie de Dupraz sur Renard aujourd'hui en conférence de presse. Parce que le coach de l'ETG sait qu'en attendant, le capital sympathie file tout droit vers les Doubistes.

Modififié
Est-ce que ce ne serait pas un peu facile, cette histoire du Sochaux = gentils, ETG = méchants ? À deux jours d'une finale du maintien pour le moins très excitante (samedi, 21h), la France du football semble avoir choisi son camp. Sur les différents sites internet de foot, les internautes ont le droit au même sondage : qui voyez-vous se maintenir en Ligue 1 entre Sochaux et Évian Thonan Gaillard. Le résultat est sans appel à chaque fois, Sochaux l'emportant avec un score à la Bouteflika. Allez savoir pourquoi. Peut-être la chemise blanche d'Hervé Renard ou le regard « félin d'Afrique » de l'entraîneur de Sochaux. Peut-être aussi à cause des déclarations passionnées-frappantes-déplacées de Pascal Dupraz, le manager général des Hauts-Savoyards.

La deuxième partie de saison des Doubistes est aussi pour beaucoup dans ce maelstrom d'en bas du championnat. On donnait le FCSM mort pour la Ligue 1. En arrivant (octobre 2013), « HR » de Zambie a expliqué qu'il jouerait une finale pour le maintien lors de la dernière journée. Sacré chenapan, ce Renard. Il avait vu juste. Un point sépare les deux équipes. L'ETG doit faire nul ou l'emporter pour squatter une année de plus l'élite. Cédric Cambon, le défenseur de l'ETG, recadre illico : « La pression, ce sont eux qui vont l’avoir car ils doivent gagner le match. On sait à quel point c’est difficile de gagner des matchs de Ligue 1. Ça va être le premier match de ce style donc je pense qu’il va y avoir une saveur particulière, s’il y a le résultat positif au bout, ça va être émotionnellement quelque chose de très fort. »

Dupraz : « Je suis dans l'état d'esprit d'un gladiateur »

Le capital sympathie est à l'avantage des Sochaliens. Tant pis, les Hauts-Savoyards font avec. « Ça va être difficile pour les deux équipes parce que toute l’opinion publique fait en sorte que Sochaux se maintienne. Mais nous, on n’est pas d’accord, donc on va faire en sorte de gagner » , balance ce bon Kassim Abdallah, arrivé dans les montagnes pour suppléer un type qui faisait un bon mètre de moins que lui (Brice DDD). L'ETG ne séduit plus les foules. Pourtant, l'exploit en Coupe de France l'an dernier, après avoir notamment éliminé le PSG, avait créé une bulle d'engouement. Vite percée finalement. Ambiance tristoune au stade, nom compliqué à retenir, omniprésence de Dupraz dans les médias et tout un tas de raisons dont on ne comprend finalement pas le sens.

Les Roses de Haute-Savoie ne sont pas soutenus par la France. Et si c'était la meilleure des choses qui pouvait leur arriver ? On le jurerait. On imagine déjà Pascal Dupraz au sommet de sa gloire, samedi soir dans les coursives de Bonal. Rien de tel que la posture du mal-aimé pour électriser une équipe. La France entière veut voir perdre l'ETG ? Pan, mettez-lui une claque sur le coin du museau et on rigolera bien. « Je suis dans l’état d’esprit d’un conquérant, d’un gladiateur, d’un Savoyard, donc je vous renvoie à l’histoire de notre club ; ce n’est jamais facile, ça ne l’a jamais été mais le dénouement est souvent heureux » , déclarait même Dupraz après le match contre Nice (2-0). Les joueurs, qui se sont maintes fois écroulés cette saison sous la pression face à un concurrent direct (Valenciennes, Ajaccio, Guingamp, Rennes), devront se servir de cet aspect pour renverser le monument sochalien. La parole, toujours, à Kassim Abdallah : « Sochaux est en Ligue 1 depuis beaucoup plus longtemps que nous ? On a des emplois à défendre, des familles à défendre, on est un club à respecter, on va se battre. On aurait pu se faciliter le travail depuis un moment et on ne l’a pas fait. C’est comme ça, c’est le foot, maintenant, on est prêts pour cette finale. » Oui mon Kassim ! État d'esprit patriotique exemplaire. Pascal Dupraz, un commentaire ? « On se présentera à Sochaux en pleine possession de nos moyens, pour remporter cette finale que tout le monde nous prédit de perdre. D’ailleurs, je veux disputer cette finale, on me l’a promis ! Il faut la disputer. » Référence à la promesse d'Hervé Renard, de cravacher dans les derniers instants de la saison.

Dupraz-Renard, le duel


Si le contentieux entre les deux hommes avait besoin d'être relancé, on n'aurait pas trouvé mieux. « Tout d’abord, je tiens juste à expliquer une chose : lorsque j’ai lancé cette hypothèse de finale, au mois de décembre dernier, je ne voulais irriter personne, expliquait Hervé Renard ce jeudi matin au journaliste du Dauphiné Libéré à Annecy. C’était tout simplement ma façon de dire que nous allions nous raccrocher à l’espoir de jouer le maintien lors de la dernière journée. Certaines personnes ont interprété ça à leur façon. » Parenthèse refermée, officiellement. Mais ne vous y trompez pas. L'ambiance sera délétère entre les deux hommes samedi. En conférence de presse, le chef de bande de l'ETG a remis le couvert, en parlant de son homologue : « Je ne le connais pas, lui connaît tout. Moi, je ne suis juste qu’un modeste entraîneur. Je crois qu’Hervé Renard a décidé d’être mon adversaire beaucoup plus longtemps que sur la durée d’un match. » Hervé Renard le Savoyard, Pascal Dupraz le Savoyard (de Haute-Savoie), même combat. Un des deux pleurera, pendant que l'autre exultera.

Pour terminer cette petite digression, on notera surtout que les observateurs sont versatiles et hypocrites. Voilà des années qu'on se moque de Sochaux, son maintien à l'arrache, sa chute retardée à de nombreuses reprises. Alors que, hein, Sochaux en Ligue 2, personne ne trouvait rien à redire il y a quelques mois... Et finalement, c'est l'ETG qui pourrait faire plaisir à tout le football français.

Par Thomas Perotto, à Annecy
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 4 heures Tournois rétro vintage indoor 2019 3
il y a 4 heures Le double raté d'un joueur du Lesotho 3

Le Kiosque SO PRESS

il y a 7 heures Alessandro Nesta va prolonger l'aventure à Pérouse 18 il y a 7 heures Un match de D4 argentine retardé à cause d'une grenade 1
Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur