Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du Roi
  2. // 16es
  3. // Melilla-Real Madrid

Et si Melilla profitait de la crise madrilène ?

Il y a neuf ans, quasiment jour pour jour, le Real Madrid connaissait une des plus grosses désillusions de son énorme livre d'histoire en s'inclinant 4-0 en Coupe du Roi sur la pelouse d'Alcorcón, club de troisième division espagnole. Neuf ans plus tard, l'Unión Deportiva Melilla compte bien profiter de la bête blessée qu'est actuellement le Real Madrid pour marcher dans les pas d'Alcorcón.

Modififié
Une première salve d’applaudissements au moment où un « Unión Deportiva Melilla » sort des enceintes de la télévision, puis un silence entrecoupé de quelques « Real Madrid » , « Barça » qui se font entendre. Assis dans leur vestiaire, les joueurs de Melilla, pensionnaire de Segunda B (soit l’équivalent de la troisième division espagnole), attendent impatiemment et un brin crispés leur futur adversaire en seizièmes de finale de Coupe du Roi. Et vu les nombreux applaudissements, les grands sourires et les poings serrés, tout laisse à penser que les joueurs et le staff sont plutôt heureux d’affronter le Real Madrid.


« Ce match est si important pour la ville »


Il faut dire que la ville de Melilla n’est pas habituée à recevoir le Real Madrid. C’est d’ailleurs la première fois que les Merengues vont venir disputer un match officiel dans cette enclave espagnole située au nord-ouest du Maroc. D'ordinaire, celle-ci est plus connue pour son point de passage des migrants, ou parce que les élèves ont perdu des points en géographie en oubliant de colorier Melilla et Ceuta au moment de placer l’Espagne sur une carte. Né à Melilla, Pepe Romero (25 ans) a quasiment fait toute sa carrière sportive ici, à l’exception d’une saison au Elche CF Ilicitano en 2014. Alors autant dire que le latéral droit des Unionistas attend ce match avec impatience : « Melilla est un peu caché, peu connu des gens. C’est pourquoi ce match face au Real Madrid est si important pour toute la ville. Je n’ai jamais vu le stade rempli, et cette fois-ci, il va éclater. C’est une motivation supplémentaire. »


Il faut dire qu’avant de recevoir le Real Madrid, l’UD Melilla n’a que trop peu offert de frissons à ses supporters avec notamment aucun huitième de finale de Coupe d’Espagne à se mettre sous la dent et une stabilité en Segunda B avec trente-deux saisons consécutives dans ce bourbier qu’est la troisième division espagnole. Alors oui, Melilla a manqué les play-offs pour un but la saison dernière, mais cela ne fait pas le poids par rapport à la réception du triple champion d’Europe en titre.

Suivre l'exemple d' Alcorcón


Quoi qu’il en soit, Melilla ne compte pas regarder Ramos, Kroos et Benzema avec les yeux écarquillés et la boule au ventre. Non, les joueurs de Luis Carrión vont jouer leur jeu habituel à écouter Yacine Qasmi, ancien espoir du Paris Saint-Germain (un match avec le PSG au compteur) et aujourd’hui buteur en série à Melilla : « Nous aimons prendre des risques pour ressortir le ballon proprement. Pour une équipe de Segunda B, nous jouons plutôt bien. Il y a deux options : soit nous allons payer les pots cassés, soit nous allons prolonger leur mauvaise passe. » Car oui, le Real Madrid traverse actuellement une vilaine crise, reste sur quatre défaites consécutives en Liga, une manita au Camp Nou, et vient de se séparer de son entraîneur Julen Lopetegui, remplacé de manière intérimaire par Santiago Solari.


Suffisant pour espérer refaire le coup d'Alcorcón, club de Segunda B (déjà) qui avait infligé un violent 4-0 au Real Madrid en 2009 ? Possible, si l’on en croit Pepe Romero qui pronostique même avec le sourire « une victoire 2 à 0 » : « Nous n’avons pas peur et nous allons jouer pour les battre. Après, on verra bien ce qu’il va se passer. » De son côté, le coach intérimaire des Merengues, Santiago Solari, a lui aussi affiché son plan de jeu pour sa première conférence de presse d’avant-match : « Mon idée ? Aller à Melilla et jouer avec nos cojones. » Une idée de beau jeu d’un côté, des parties génitales posées sur le pré vert de l’autre. À écouter les discours de part et d'autre, cela ne va pas être facile pour cette petite équipe qu’est le Real Madrid d’aller vaincre l’ogre de Melilla.



par Steven Oliveira Propos de Pepe Romero et de Yacine Qasmi issus de AS.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Le Kiosque SO PRESS

Hier à 11:34 Football Leaks : une enquête de la FIFA sur les transferts troubles entre Aspire et Eupen 16
Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 08:01 Venez regarder un match chez So Foot ! 6
À lire ensuite
On fait le Milan, calmement