Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // Brest-Lyon

Et pourtant, l’OL va le faire

Piteusement éliminé de la Ligue Europa jeudi dernier, l’OL pouvait refermer le livre de sa saison après la claque reçue par West Ham. Encore 10e du classement la semaine passée, les Lyonnais sont désormais 8es à quatre points de l’Europe. Et si les Gones, opposés à Brest ce mercredi, allaient chercher un peu de bonheur malgré ce médiocre exercice ?


« Une qualification européenne encore possible ? Oui bien sûr, absolument. Six points de retard (sur Strasbourg, 4e), c’est beaucoup, mais c’est toujours jouable. Avec cet état d’esprit, c’est possible » , glissait Peter Bosz après le match nul à Strasbourg (1-1). Dix jours plus tard, l’OL n’est plus qu’à quatre points de la cinquième place, détenue par les Alsaciens, après son set collé aux Girondins dimanche dernier à Décines-Charpieu (6-1). À la faveur d’une 32e journée où leurs principaux rivaux pour l’Europe ont perdu des points, les Lyonnais ont donc fait la bonne opération, remontant de la dixième à la huitième place. Évidemment, il n’est pas question de s’enflammer après une victoire fleuve face à une dramatique équipe bordelaise, mais le calendrier des Gones est particulièrement abordable, surtout par rapport à ses concurrents directs.

Le calendrier comme atout majeur


Il ne faut pas oublier que depuis quelques saisons, les adversaires abordables, l’OL ne les négocie pas forcément de la meilleure des manières et a une fâcheuse tendance à se fourvoyer. Toutefois, quand sur les six derniers matchs il y a quatre équipes hors du top 10, dont deux relégables, on peut être en droit de se dire que le sprint final se présente sous les meilleurs auspices. Seul gros morceau sur la route lyonnaise : Marseille qui recevra l’OL dans un bouillant Olympico le 1er mai. Les Rhodaniens se présenteront au Vélodrome en tant qu’outsiders, un costume qui leur sied plutôt bien depuis quelque temps, notamment en Europe. Et s’ils font le plein contre Brest puis Montpellier, le moral des troupes sera au beau fixe.



En étant huitièmes, les Gones n’ont plus leur destin entre leurs mains. Il leur faudra prendre l'aspiration comme Mark Cavendish, avaler la dernière ligne droite comme Marc Raquil et prier pour que leurs adversaires se prennent les pieds dans le tapis. Ça tombe bien, parce que le parcours des autres prétendants aux places européennes est semé d'embuches en tout genre. Lens (7e) doit encore se coltiner le PSG, Nantes et Monaco. Les Monégasques (6es), en grande forme récemment, voient Nice, Lille et donc Lens, se dresser sur leur chemin. Les Strasbourgeois (5es) de Julien Stéphan sont clairement les plus mal lotis puisqu'ils vont encore devoir se farcir Rennes, Lille, Paris et Marseille. Un peu plus haut, Nice (4e) va jouer Monaco et Lille, alors que Rennes (3e) rencontrera encore Strasbourg, Nantes, Marseille et Lille.

Un sursaut d'orgueil


Même si la légende qui raconte que Lyon finit ses saisons en trombe est assez erronée - il n’y a qu’à voir l’année dernière -, les hommes de Peter Bosz pourraient exploiter un sursaut d’orgueil après un exercice 2021-2022 très compliqué. En tout cas, la gifle assénée aux Girondins dimanche est plutôt un signal positif, qui montre que les joueurs n’ont pas lâché leur coach et qu’ils n’abandonneront pas de sitôt. En revanche, une éventuelle qualification pour une Coupe d’Europe en mai prochain ne doit pas faire oublier tout ce qui a marché de travers cette année. Rien que le fait que l’OL soit dans cette position doit mettre la puce à l’oreille aux dirigeants, aux joueurs et à l’entraîneur. Mais accrocher le wagon européen fera pousser un grand « ouf » de soulagement à Jean-Michel Aulas. Et cela commence par renverser Brest ce mercredi.

Par Léo Tourbe
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.



Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi
il y a 44 minutes Tous les numéros de 1 à 99 rendus disponibles par la LFP 21 il y a 7 heures Bonus FDJ de 10€ avec le code promo RDJ10 3
il y a 4 heures Le FC Kaiserslautern de retour en D2 allemande, quatre ans après 13
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom