Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. // Trophée des championnes
  2. // OL-PSG (1-1, 5-3 tab)

Et à la fin, c'est l'OL qui gagne

Âprement disputé, le premier Trophée des championnes de l'histoire est finalement revenu à l'Olympique lyonnais. Malmenées par d'ambitieuses Parisiennes, les Fenottes ont cependant dû attendre la séance de tirs au but pour inscrire leur nom au palmarès du seul titre qu'elles n'avaient pas encore gagné.

Modififié

Olympique lyonnais 1-1 (5-3, tab)à Paris Saint-Germain

Buts : Majri (33e) pour les Fenottes // Nadim (43e) pour les Parisiennes

Dans les tribunes, Corinne Diacre. Sur la pelouse, Marie-Antoinette Katoto. On devine que la première observe la seconde, blacklistée de l’équipe de France depuis le dernier Mondial, mais tout de même honorée ce samedi après-midi pour son titre de meilleure buteuse du dernier championnat de France (22 réalisations). Hélas, la native de Colombes n’a pas réussi à faire la différence sur la pelouse du stade de Roudourou, lequel accueillait le premier Trophée des championnes de l’histoire. Son Paris Saint-Germain, lui, manque une fois de plus de faire tomber le rival absolu. Malgré le résultat final, tout n’est pas à jeter. Les Parisiennes ont opposé une solide résistance qui laisse supposer que la lutte pour le titre se jouera de nouveau jusqu’au bout cette saison. Dit autrement, l’équipe qui sortira vainqueur de la prochaine double confrontation en championnat a de fortes chances de décrocher la timbale. Et Katoto, peut-être un retour chez les Bleues ?

Majri olé !

Pour retrouver la trace d’une victoire du PSG face à l’OL (et d’une défaite lyonnaise d’ailleurs), il faut remonter au 17 décembre 2016 et un succès glané sur le fil (1-0). En dépit d'un bilan comptable largement en faveur des Fenottes, les Parisiennes restent les seules à pouvoir vraiment faire trembler les Lyonnaises sur leurs bases. Dès le coup d’envoi donné par la Canadienne Marie-Soleil Beaudoin, les 10 000 spectateurs du Roudourou en ont la preuve : Paris donne le tempo, les Lyonnaises se contentant de répondre par des frappes lointaines qui passent largement au-dessus du cadre de Christiane Endler. Auteure d’une très bonne première mi-temps, en témoigne cette déviation du biceps face à Ada Hegerberg à bout portant en toute fin de première période, la portière chilienne ne peut cependant que constater les dégâts lorsque Amel Majri crochète Perle Morroni côté droit avant d’envoyer une frappe enroulée du gauche qui finit en pleine lucarne (1-0, 33e). Dans les tribunes, Corinne Diacre appréciera l’apport offensif de celle qu’elle fait jouer latérale gauche sous le maillot bleu.

Nadim ding dong

Mais Paris est dans un grand après-midi et celle qui l’illustre le mieux s’appelle Nadia Nadim. Après avoir probablement repris une ration de lion supplémentaire ce midi à la cafétéria, la Danoise ne cesse de martyriser la défense rhodanienne. Wendie Renard en fait d’ailleurs les frais à deux reprises, une fois par mi-temps, mais Nadim s’en sort très bien, Mme Beaudoin ne la sanctionnant que d’un petit carton jaune. Cela n’empêche pas Olivier Echouafni de la remplacer à l’heure de jeu pour éviter une éventuelle exclusion, mais non sans la féliciter pour sa vista, Nadim ayant offert l’égalisation aux siennes peu avant la pause, en interceptant une passe en retrait complètement ratée d’Amandine Henry vers Sarah Bouhaddi, que l’attaquante dépose sans mal avant de pousser le ballon au fond des filets (1-1, 43e).


Malgré l’apport offensif de Delphine Cascarino, entrée à la place de Saki Kumagai pour la dernière demi-heure, l’OL continue de se heurter à une grande Christiane Endler, pas finaliste du trophée FIFA The Best pour rien. Le score ne bougera plus, et les deux équipes s’offrent le kif d’en découdre aux tirs au but. Une loterie lors de laquelle c’est finalement Sarah Bouhaddi qui s’illustre, parant les tentatives de Marie-Antoinette Katoto et Grace Geyoro. Paris n’aura pas démérité, mais finalement, c’est Lyon qui inscrit son nom sur la première ligne du palmarès du Trophée des championnes. « Évidemment » , serait-on tenté de dire. Rendez-vous le 16 novembre prochain pour la revanche et un match qui, lui, ne comptera pas pour du beurre.




Olympique lyonnais (4-3-3) : Bouhaddi - Greenwood, Mbock, Renard, Bronze - Maroszan, Kumagai (Cascarino, 63e), Henry - Majri, Hegerberg, Le Sommer. Entraîneur : Jean-Luc Vasseur.

Paris Saint-Germain (4-3-3) : Endler, Morroni, Dudek, Paredes, Glas (Lawrence, 83e) - Däbritz, Formiga, Geyoro - Nadim (Huitema, 59e), Katoto, Diani. Entraîneur : Olivier Echouafni.


Par Julien Duez
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

Hier à 17:00 Viens mater PSG-OM lors d’une soirée inédite 2 salles, 2 ambiances 5
Hier à 16:03 Nike, Adidas et Puma se partagent 99% des crampons portés en Ligue 1 46 Hier à 13:35 La Premier League illégalement streamée par 5 millions de personnes chaque année 68
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 11:44 C'est quoi, TIME TO SO FOOT ? 2
Hier à 11:00 Les U18 d'Ingré tabassés après un match de Coupe Gambardella 48