Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options

Esprit de combat, volonté et souffrance !

Ce soir au stade Gerland, le Bayern Munich affronte l'Olympique Lyonnais pour une place en finale de C1 le 22 mai à Madrid. Un club allemand toujours en course pour un historique triplé et qui veut en découdre sur la morne plaine gauloise. Joueurs sensibles s'abstenir !

« Nous avons un énorme objectif devant nos yeux »

Karl-Heinz Rummenigge l'a déclaré à l'aéroport de Munich avant de s'envoler vers la capitale des Gaules : « Je suis persuadé que nous allons livrer un combat de titans. L'équipe du Bayern a mérité d'aller en finale » avant de rajouter : « Nous avons un énorme objectif devant nos yeux » . Si la qualification ne fait aucun doute dans la tête de l'un des membres historiques du Triumvirat bavarois, les nouvelles, elles, concernant l'effectif ne sont pas des plus rassurantes. On savait déjà que Pranjic et Ribéry étaient suspendus mais voila qu'une épidémie de grippe intestinale s'est abattue sur les gladiateurs : le remplaçant de luxe Anatoli Timoschtschuk n'est même pas monté dans l'avion et Miroslav Klose, auteur du but égalisateur contre les "Fohlen" de Mönchengladbach samedi, n'a pu prendre part, hier, au dernier entrainement. Entrainement ? On peut en douter, seulement 14 joueurs sur le terrain et une obligation de régénérer les corps meurtris par un calendrier démentiel et une gestion du groupe par Van Gaal sujette à caution.

« Tout est possible »

L'effectif du FC Bayern ne comporte que 23 joueurs, le plus petit de la Bundesliga et sûrement d'Europe. L'entraineur batave a décidé, lors du mercato d'hiver, de resserrer son groupe afin d'atteindre ses objectifs. Alors, Lucas Toni est prêté à la Roma, Ottl et Breno sont envoyés à Nürnberg, Sosa en Amérique latine et Braafheid en Écosse. Si l'on ajoute l'absence de turnover depuis le début de la saison et un calendrier hallucinant, on comprend les soucis du médecin du club allemand, le Doktor Hans-Wilhelm Müller-Wohlfahrt qui déclare que « tout est possible » concernant les blessés : l'Argentin Demichelis a dû sortir à la mi-temps et le Belge Van Buyten après l'heure de jeu, ce week-end. Le rentrant Contento a lui aussi reçu un mauvais coup dans l'antre du Borussia Park et boite bas.

« très fiers de cette équipe »


Personne n'a oublié le scénario du match aller et notamment les 80% de possession de balle pour les Bavarois lorsque les deux équipes se sont retrouvées à 10 contre 10. Et puis la divinité "Dusel", celle de la chance, est du côté de la Bavière : comme un signe du destin, l'arbitre Massimo Busacca officiera ce soir, le même homme en noir qui était présent dans le Endspiel contre la Juve, le fameux "Wunder von Turin". De toute façon, le FC Bayern ne sait pas tenir le 0-0, ce qui amène le capitaine-guerrier emblématique Van Bommel à déclarer : « On s'en fiche d'en prendre 6 si on en met 5 ! » . Et l'autre leader du milieu de terrain Schweinsteiger d'en appeler aux vertus combatives du Bayern : « Le 1-0 nous aide un petit peu, mais ce n'est pas un score décisif. Nous devons à nouveau montrer notre engagement en entrant sur le terrain » . Une équipe du Bayern qui est comparée de plus en plus à sa devancière de 2001, celle des Effenberg et autre Elber pour son esprit de combat. Schweinsteiger encore : « Lyon peut se préparer toute la semaine s'il le désire. Mais notre volonté de vaincre est bien plus forte » , confirmant ainsi les propos de Lahm : « La souffrance, c'est le principe de base pour aller plus loin » . Les incertitudes sur le 11 de départ du club allemand sont grandes ce soir mais ce qui court comme une évidence, c'est encore Kalle Rummenigge qui le décrit le mieux : « Nous sommes très fiers de cette équipe. Elle est fantastique. Ce qu'elle a montré comme vertus depuis quelques mois, ce n'est que du bonheur. Elle a tout simplement gagné le droit d'être en finale » .

POLO

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 15:01 Fournier, Lacombe et Franck Thivilier vont former des entraîneurs brésiliens 10 Hier à 14:41 Mexique : Maradona déjà en demi-finale du championnat 23

Le Kiosque SO PRESS