Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Eskişehirspor

Eskişehirspor pleure Kaan Öztürk

C’est avec beaucoup de tristesse qu'Eskişehirspor, l'un des clubs les plus emblématiques du football turc, a annoncé la disparition tragique à la suite d'un accident de voiture du jeune Kaan Öztürk, 20 ans. Il est mort en ayant porté un seul maillot, celui du club de sa ville natale, celui du club de ses rêves.

Il avait fêté ses 20 ans le 11 avril dernier. Neuf jours plus tard, Kaan Öztürk est mort dans un accident de voiture. Selon les informations dévoilées par la presse turque, le jeune milieu de terrain aurait perdu le contrôle de son véhicule dans la soirée du lundi 20 avril, alors qu’il revenait de la ville de Kütahya. Ce sombre périple s'est alors terminé dans un lampadaire. Malgré l’intervention du corps médical, Kaan Öztürk n’a pas pu être sauvé. Le joueur de l’équipe réserve d’Eskişehirspor s’est tragiquement éteint, laissant derrière lui un club à nouveau endeuillé par la perte d’un de ses joueurs, après Ediz Bahtiyaroğlu disparu en 2012 à l'âge de 26 ans après une crise cardiaque.

Élégant et prometteur

Kaan a intégré le centre de formation du club de sa ville natale d’Eskişehir à l’âge de 11 ans. Très rapidement repéré par le club légendaire de sa ville, vainqueur de la Coupe de Turquie 1971 et surtout connu pour l’ambiance bouillante de son ancien stade Atatürk, le jeune Turc a su faire ses preuves durant ses années de formation. Ses efforts ont payé avec la signature de son premier contrat professionnel avec Eskişehirspor en 2017 à l’âge de 17 ans. Reconnu par ses entraîneurs pour son aisance balle au pied et sa facilité à mettre dans de bonnes conditions ses partenaires, il a vite fait ce qu'il fallait pour être rangé dans la catégories des joueurs au talent précoce. Si bien que l’heure d’aller taper à la porte de l’équipe première était sur le point d'arriver. Auteur de 18 buts en 120 rencontres chez les jeunes, Kaan n'était peut-être pas le meilleur buteur de l'académie, mais assurément l'un des plus doués et l'un des plus élégants balle au pied. Il faisait partie de la relève tant espérée par l’actuel 18e et dernier du classement de la deuxième division turque. Régulièrement blessé lors de cette saison, il avait porté le maillot de son équipe U21 à neuf reprises dans l’exercice 2019-2020.

Hommages en masse du football turc

Eskişehirspor n’a une nouvelle fois pas été seul à partager cette grande tragédie. Comme en 2012 lors du décès d'Ediz Bahtiyaroğlu, les grands clubs stambouliotes comme Galatasaray, Fenerbahçe et Beşiktaş ont publié un message de soutien sur leurs réseaux sociaux, très rapidement imités par la quasi-totalité des clubs du paysage footballistique du pays.



L’hommage le plus attendu reste celui du groupe de supporters le plus important du club d’Eskişehir, « Nefer » , qui est respecté à travers tout le pays pour son attache inégalable à ses joueurs et son club malgré les périodes très compliquées que vit ce dernier. En effet, Eskişehirspor, qui se bat pour son maintien en seconde division turque, doit faire face à de sérieux problèmes financiers et des sanctions de la part de la Fédération turque lui ayant infligé 15 points de suspension, combiné à une interdiction de recrutement. Kaan suivra désormais de tout là-haut les nombreuses luttes qui attendent Eskişehirspor, un club dont il rêvait de partager les joies et les galères.

Par Diren Fesli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE

il y a 17 minutes L'énorme raté de Chicharito avec le LA Galaxy 3
il y a 18 minutes Une arbitre agressée et insultée à Pontoise 9
il y a 1 heure Un hommage à Samuel Paty en Ligue 1 et Ligue 2 le week-end prochain 22 il y a 2 heures Un arbitre sauvé par des supporters après un arrêt cardiaque 1
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Olive & Tom
il y a 4 heures Deux joueurs de Tenerife se blessent pendant le tournage d'une vidéo il y a 5 heures Les Coupes d'Europe avec un Final 8 à partir de 2024 ? 36 il y a 6 heures Le Racing 92, Bruno Fernandes et Z Event sont dans la newsletter Time To So Foot il y a 6 heures Le conflit entre Luzenac et la LFP continue 16 il y a 7 heures La Japonaise Yuki Nagasoto raconte son premier match dans un championnat masculin 36