Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // PSG-Dijon

Eric Junior Dina-Ebimbe, un titi parisien à Dijon

En accueillant Dijon au Parc des Princes, le PSG va croiser un jeune titi à lui : Eric Junior Dina-Ebimbe. Un homme qui a vite compris qu'il fallait quitter la capitale pour avoir une chance de jouer au haut niveau. Et tant pis si celui qui est prêté avec une option d'achat en Côte d'Or ne ferait pas tache dans l'effectif parisien.

C’est un doux euphémisme de dire que le début de saison de Dijon n’est pas optimal. Bons derniers du classement, les hommes de Stéphane Jobard n’ont toujours pas remporté la moindre rencontre (2 nuls et 5 défaites), ne plantant que 4 petits buts pour 14 encaissés. Pourtant, tout n’est pas à jeter au DFCO et il y a même quelques belles surprises. Parmi elles, Eric Junior Dina-Ebimbe. Titulaire lors des sept journées de Ligue 1 et buteur lors du match nul contre Montpellier (2-2), le jeune milieu de 19 ans aura probablement encore plus que ses potes envie de faire un résultat positif au Parc des Princes. Un stade qu’il aura longtemps rêvé de fouler avec le maillot du Paris Saint-Germain, avant d’être envoyé par Leonardo en prêt en Côte d’Or où il restera probablement quelques mois de plus, le club dijonnais possédant une option d’achat à 4 millions d’euros. Et vu les débuts tonitruants de « Dina » , cette clause devrait vite être payée.

Partir un jour, sans retour


Arrivé à Paris à 12 ans en provenance de l’AAS Sarcelles, Eric Junior Dina-Ebimbe a longtemps cru pouvoir porter la tunique bleu et rouge en professionnel. Il a, en tout cas, coché toutes les cases pour y parvenir. Surclassé dès son arrivée au PSG, le milieu tout terrain enchaîne les prestations de haute facture - même s’il souffre d’un déficit de taille - dans toutes les générations avant de signer pro en mai 2018. Le début de la gloire ? Eh bien pas tout à fait, puisque Dina-Ebimbe se rend alors compte que ce n’est pas évident pour les titis parisiens de se faire une place dans le groupe pro. La faute, probablement, à la présence de son aîné Christopher Nkunku. Ce dernier est capable, comme lui, de couvrir tous les postes du milieu de terrain, de relayeur à milieu droit, comme le fait d'ailleurs très bien EJDE à Dijon, où il évolue le plus souvent à droite du 4-2-3-1 de Stéphane Jobard.


Et quand Nkunku s’envole pour le RB Leipzig à l’été 2019, laissant vacant le poste de joueur polyvalent, Eric Junior Dina-Ebimbe décide, lui aussi, de partir en prêt au Havre pour gratter du temps de jeu. Bien vu. Sous les ordres de Paul Le Guen, le natif de Stains dispute 25 matchs de Ligue 2 - dont 21 comme titulaire - et se fait alors remarquer par Bernard Diomède qui le convoque avec l’équipe de France U20, avant que Sylvain Ripoll ne l’appelle chez les Espoirs en août dernier. Autant de validations qui confortent Eric Junior Dina-Ebimbe dans son choix de quitter Paris pour jouer au foot, comme il l’avait confié à Goal : « En fait, je voulais partir tout court. Parce que j’ai vu comment ça se passait avec tous les joueurs qui sont partis l’été dernier. Pratiquement toute la réserve a été dispatchée. J’ai vu que Moussa Diaby, Stanley Nsoki, Christopher Nkunku quittaient le club. Et je me suis dit : "Si tout le monde part, peut-être que c’est parce qu’il n’y a rien à gratter là-haut." »


La génération sacrifiée


C’est avec cette même idée de jouer au football et de ne pas attendre une place qui n’arrivera peut-être jamais que Dina-Ebimbe s’envole pour Dijon. « Grâce à Dijon, je serai peut-être un joueur plus aguerri et ce n’est pas un frein, ni un fardeau, de ne pas s’imposer au Paris Saint-Germain. Je suis dans les temps, je suis jeune, je découvre un groupe de Ligue 1, confie le milieu dijonnais dans Le Bien public. Si ce n’est pas possible d’exploiter mon potentiel au PSG, je pourrai le faire ici. » Mais que le Franco-Camerounais se rassure, il n’est pas le seul à avoir dû quitter la capitale pour se faire une place dans le football. D’autant plus au sein de sa génération 1999-2000, dont font partie Moussa Diaby, Stanley Nsoki, Timothy Weah, Metehan Güçlü, Azzeddine Toufiqui, Virgiliu Postolachi ou encore Moussa Sissako.


Autant de joueurs qui sont issus de cette génération sacrifiée du PSG qui a décidé de mettre un terme à son équipe réserve de CFA à l’été 2019 afin de mettre la priorité sur les U19. Un choix loin d’être idiot, mais qui a provoqué le départ de tous les joueurs cités qui devenaient trop vieux pour jouer avec les U19, mais qui n’avaient pas tous le niveau requis pour avoir leur chance avec les pros. « On a beaucoup discuté de ma situation avec mes proches parce que je jouais avec la CFA, mais je montais rarement avec les pros. Du coup, j’avais le sentiment que le club ne me portait pas beaucoup d’attention, ce que je pouvais comprendre parce qu’il y avait beaucoup de cas à gérer » , confie celui qui a fait vivre un cauchemar à Dalbert lors de Dijon-Rennes (1-1). Pourtant, à la vue des prestations de EJDE, le PSG pourrait se mordre les doigts de l’avoir laissé partir. D’autant plus avec les nombreuses blessures au milieu de terrain et l’absence de joueurs créatifs dans l’entrejeu. Et Dina-Ebimbe compte bien prouver qu’il n’est pas trop petit pour le Parc des Princes.

Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Hier à 21:00 EXCLU : 120€ offerts en CASH au lieu de 100€ chez Winamax sur la Ligue des Champions
Partenaires
Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 16:25 La stagiaire du NYCFC victime de harcèlement sexuel raconte son calvaire 46 Hier à 16:05 Au Brésil, le rond central d’un terrain a un problème de géométrie 16
Hier à 12:51 Sandro Wagner pense qu’il sera meilleur entraîneur que joueur 18 Hier à 11:16 Stéphanie Frappart candidate aux élections de la Ligue Paris Île-de-France 10 Hier à 11:11 Hugo Ayala, 25 minutes en enfer 7 Hier à 10:29 Viens tester tes connaissances EDF dans un quiz interactif Hier à 09:26 L’IFAB favorable à un remplacement supplémentaire en cas de commotion cérébrale 7