Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 16e journée
  3. // Lille/Marseille (1-0)
  4. // Les notes

Enyeama l'invincible, Thauvin le conspué

Dans un match fermé, Gignac et Thauvin ont buté sur un Enyeama des grands soirs et un Kjær de combat. Cruel, surtout quand on y ajoute ce coup de poignard dans les arrêts de jeu de Nolan Roux.

Modififié

Lille :


Enyeama (1035) : Le Nigérian était comme à son habitude en mode mur. Pas toujours très orthodoxe, Vincent-les-gros-yeux a tout simplement écœuré les attaquants de l’OM. De la main, de la hanche, du ventre. Trop grand. Tremble Huard, tremble !

Sidibé (6) : L’ancien Troyen s’est montré très disponible, n’hésitant pas à apporter le surnombre devant. Pourtant, les meilleurs occasions marseillaises sont venues de son côté. Bah ouais, faut redescendre de temps en temps.

Kjær (7) : « Hé, vous lui avez cassé l’épaule » . Bah ouais mon Baup, Simon est un guerrier. Un vrai. Enrhumé une fois par Gignac sur un contrôle orienté, il a tranquillement géré son match derrière, à grands coups d’interventions tranchantes. Tranquillement, sans rien dire. La vraie bonne recrue. Et potentiellement le meilleur axial (hors Thiago Silva évidemment) de L1.

Basa (6) : Marko s’est montré moins en verve que son partenaire, et a parfois souffert face à Gignac. Mais bon, vu le mec qu’il avait derrière lui, il peut voir venir.

Souaré (6) : Il avait décidé de faire passer une sale soirée à Thauvin, en lui mettant des stops systématiques. Vas-y que je te pousse, que je te tacle, que je te rentre dedans. L’ex-futur-Lillois n’a pas disjoncté, mais il n’est presque jamais passé. C’est donc une mission globalement réussie. Mention AB.

Mavuba (2014) : Né en mer, Rio ne se noie jamais. Et mériterait de le voir. Mavuba les cartes. Une note sponsorisée par Stéphane de Groodt.

Balmont (6+1) : Le mec souffre du syndrome Matuidi : le récupérateur pas vraiment technique qui se retrouve dans un milieu à 3 et auquel on donne la chique pour faire le jeu. C’est pas vraiment brillant, mais à force d’abnégation, ça débouche sur quelque chose (ici, une passe décisive) qui rattrape l’ensemble.

Gueye (1569) : Comme le nombre de kilomètres parcourus ce soir. Voir le nombre de ballons récupérés. Le type n’est certainement le plus connu des milieux lillois, mais n’est clairement pas le moins efficace. Ça en dit long sur le bonhomme.

Rodelin (4) : C’est gentil de vouloir prendre tous les ballons de la tête pour faire des déviations. Mais c’est bien aussi de savoir se servir de ses pieds quand on joue en soutien des deux attaquants. Bizarrement, quand Martin est entré, Lille a repris le contrôle du milieu de terrain. MM a clairement montré qu’il avait sa place dans le onze de René Girard : un amour de passe sur le non-pénalty, un bon décalage pour Balmont sur le but.

Kalou (4+1) : Salomon n’a pas livré un bon match. Trop souvent hors-jeu et trop désaxé, au grand désespoir de René Girard, il n’a jamais apporté le danger devant. Par contre, sur son double coup d’épaule sur Valbuena, il a tout juste.

Roux (91) : Généreux dans l’effort, juste techniquement, on s’est dit pendant longtemps que Nolan était bien trop seul devant pour espérer mieux. 90 minutes en fait. Derrière, une occasion, une bonne tête, un but, 3 points. Merci, au revoir.

Marseille :


Mandanda (6) : À l’image de sa défense, Steve a commencé la rencontre tout fébrile, avec une relance plein axe qui amène un bon coup franc. Heureusement, il sort une belle parade sur ledit coup franc, et derrière fait à peu près le job. Enfin, le peu qu’il avait à se mettre sous la dent. Puis prend un but dans les arrêts de jeu sur lequel il ne peut absolument rien. Capitaine abandonné.

Abdallah (2 ou 6) : Solide défensivement. Transparent offensivement. C’est toujours bien d’être honnête avec soi-même. On sent quand même que le retour de Fanni n’est pas un luxe. Parce que Kassim n’avait quand même personne à marquer, et c’est lui qui est derrière Roux sur le but.

Nkoulou (4) : Où est passé celui qu’on appelait l’autre meilleur défenseur central de Ligue 1 ? Parce que là, c’est particulièrement flagrant qu’on l’avait remplacé par une mauvaise copie. Sur chaque dégagement, le type dévissait et la balle partait n’importe où. Hyper flippant.

Diawara (2 puis 6,5) : Après un début de match tout moisi, ponctué par cette « air reprise de volée » folle, Souley s’est ressaisi, retrouvant un niveau de jeu plus en adéquation avec son statut. Par contre, venir s’embrouiller avec un babtou qui est deux fois plus petit que soi, c’est non.

Morel (4) : Deux minutes de jeu, et il emplafonne Valbuena. On se dit qu’on va pouvoir se relancer dans une grande opération de Morel bashing. D’autant plus que toutes les offensives lilloises passent de son côté en début de match. Et puis il se reprend, et on a envie de le sauver. Et puis le but vient d’un centre dans son coin. Et on abandonne tout espoir.

Cheyrou (5,5) : Benoit ne court plus vraiment. Benoit ne donne plus de caviar. Benoit ne tacle plus trop. Benoit, c’est comme le rap, c’était mieux avant. Même si ça reste pas trop mal.

Romao (5) : Marseille aurait tenu le nul, on aurait parlé du fait qu’il avait bien contenu pendant quelque temps le « formidable trident lillois  » . Sauf que Roux a marqué, et du coup, on oublie tout.

Valbuena (_) : Le pauvre numéro 10 phocéen a tenté de subir plus de fautes qu’il n’a donné de ballons. Ce qui est dommage, quand on connaît les qualités du joueur. Et ce qui devait arriver arriva : à force de crier au Kjær, Petit Vélo a fini par se blesser pour de vrai. Allez, une rustine et ça repart.

Thauvin (7) : Victime d’un accueil difficile dans un stade qui l’a copieusement insulté et hué, Flo ne s’est pourtant pas laissé démonter. Bien sûr, il a quelquefois voulu tout faire tout seul. Mais un mec qui tacle comme ça dans sa propre surface tout en étant capable d’être aussi bon balle au pied mérite un peu de respect.

Payet (2) : Lui aussi faisait son retour à Lille. Et mis à part une action par mi-temps, il a été complètement fantomatique. On l'a retrouvé au moment de sa sortie à la 78e minute pour des « crampes » , dont on se demande bien comment il les a eues.

Gignac (6+1) : Dédé est un joueur attachant, qui cherche toujours le compliqué au lieu du simple. En plus, quand il est en confiance et affûté physiquement comme ce soir, il n’est souvent pas très loin du compte. Seul problème, il est tombé sur un très grand gardien, qui lui a tout sorti. Dédé, beau joueur, lui a pincé la joue. Un enfant.

Par Charles Alf Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 6 heures Le joli but de Frenkie de Jong avec l'Ajax 11
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi