Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // PSG-Caen

Enfin le Nkunku de grâce ?

Auteur d'une très bonne préparation avec le Paris Saint-Germain, Christopher Nkunku semble avoir les faveurs de Thomas Tuchel et peut espérer avoir un vrai rôle à jouer cette saison. Mais le déroulé des derniers exercices, durant lesquels il a dû se contenter d'un temps de jeu frustrant, incite à la méfiance.

Modififié

Dans l'une des salles du camp d'entraînement parisien, Christopher Nkunku, un peu hésitant, s'assoit tranquillement en compagnie de son partenaire Alec Georgen. Et trouve rapidement ses mots. « Je n’ai pas de modèle particulier, mais j’essaye de prendre les meilleures qualités de chacun pour m’améliorer, pose-t-il au fil de la discussion. Les déplacements de Thiago Motta, la qualité technique de Javier (Pastore) et de Marco (Verratti), la force dans les duels de Blaise (Matuidi)... Ce sont des joueurs qu’on a l’habitude de voir à la télé. D’un coup, tu te retrouves à côté d’eux. Tu n’as plus qu’à travailler si tu veux atteindre leur niveau... voire les dépasser.  »


La scène date d'il y un an et demi, à une période où l'interviewé ne portait pas la longue chevelure sophistiquée qu'il déploie aujourd'hui. Et s'il n'a pas (encore) égalé les noms évoqués, le Parisien a autant fait évoluer ses tifs que son jeu. En témoigne sa préparation d'avant-saison plus que réussie avec le PSG, durant laquelle il a profité de l'absence de nombreux internationaux pour convaincre à différents postes (dans l'entrejeu ou en tant qu'ailier), inscrire trois buts (dont deux face à Arsenal et l'Atlético de Madrid) et confirmer sa forme actuelle en faisant trembler les filets lors du Trophée des champions (4-0 devant Monaco). Bref, l'employé du mois, avec Ángel Di María. Et de quoi être optimiste pour la suite.

Grandir, attendre, mûrir, espérer, patienter, évoluer, jouer


D'autant que dès son arrivée au Paris Saint-Germain, Thomas Tuchel s'est rangé dans le camp des « admirateurs » de Nkunku. Autrement dit, l'entraîneur allemand n'était pas chaud à l'idée de le laisser partir s'aguerrir ailleurs, pensant que le petit pourrait avoir un vrai rôle à jouer en 2018-2019 avec son équipe formatrice. Ça tombe bien : après trois saisons à espérer du temps de jeu (respectivement quatre, cinq et six titularisations en Ligue 1) en récompense de ses bonnes performances, celui qui se décrit comme « quelqu’un de réservé, de timide  » commençait à perdre patience. En clair, le Titi souhaite qu'on lui fasse davantage confiance.


« Le bilan est... J’aurais aimé que cela se passe mieux, que je joue davantage, regrettait-il ainsi en mai dans les colonnes de L'Équipe au moment de juger son exercice 2017-2018. On verra à la reprise, après les vacances, début juillet. Ce qui est clair dans ma tête, c’est que je ne suis pas prêt à vivre une saison où je ne joue pas – ou très peu. En début de saison, je m’étais laissé le temps de voir comment les choses allaient se passer. J’ai joué à la fin de la saison alors que, l’année passée, j’avais davantage joué au début. Pour la saison prochaine, je ne sais pas encore. Si le coach veut m’utiliser davantage dans la rotation, il faudra réfléchir. » Une prise de parole qui a le mérite d'être manifeste sans être déplacée.

Concurrence à dompter, âge à oublier


Le remplacement d'Unai Emery conjugué à l'écoute de Tuchel a donc persuadé Nkunku qu'un avenir était possible dans la capitale française : oui, l'année qui arrive sera différente des autres. Naïf, le garçon de vingt piges qui va encore devoir faire face à une concurrence exacerbée (Mbappé, Neymar, Di María, Draxler en attaque ; Verratti, Rabiot, Lo Celso au milieu, pour ne citer qu'eux...) ? La suite le dira. Toujours est-il que le risque en vaut la chandelle, tant le natif de Lagny-sur-Marne aime l'entité pour laquelle il transpire.


«  C’est un club qui me fait kiffer. J’ai toujours été pour le PSG, c’est vraiment un rêve de jouer au Parc des Princes et de défendre le maillot de Paris » , martelait-il il y a quelques mois. À l'époque, le jeune Christopher venait de disputer sa deuxième partie de Ligue des champions. C'était à l'occasion d'une victoire 4-0 contre un certain Barcelone. « Avoir Lionel Messi, Neymar, Luis Suárez en face de toi... Tu ne les vois que sur FIFA, normalement. Mais mentalement, j’étais prêt. » Et peut-être encore plus maintenant.

Par Florian Cadu Tous propos recueillis par FC pour SO FOOT CLUB, sauf mentions
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Le champion repart avec les tripes




Dans cet article


Hier à 16:41 Ligue des champions : des matchs le week-end dès 2024 ? 50 Hier à 12:40 Rooney à la Maison-Blanche 22
Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
À lire ensuite
Caen, le paris Mercadal