Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // Macédoine
  2. // D1
  3. // Akademija Pandev

En Macédoine, le club fondé par Goran Pandev en plein boom

Vainqueur de la Ligue des champions en 2010 avec l'Inter, pilier de la Serie A depuis 2004, Goran Pandev est également propriétaire d'un club en Macédoine. Ce club, qu'il a fondé en 2010, et qui était à l'époque uniquement une académie pour jeunes, est aujourd'hui en D1 nationale, vient de disputer un tour préliminaire de C3 et a des rêves de titre...

29/09/2019 15:00
Macédoine Division 1

L'année 2010 a été plutôt faste pour Goran Pandev. Le 4 janvier, il signe à l'Inter après plusieurs mois passés au placard, à la suite d'un différend contractuel avec le président de la Lazio, Claudio Lotito. Au mois de mai, il remporte la Coupe d'Italie (sa deuxième consécutive), puis le premier Scudetto de sa carrière. Et le 22 de ce même mois de mai, cerise sur le gâteau, il soulève la Ligue des champions. Suivront une Supercoupe d'Italie au mois d'août (il marque en finale), puis un Mondial des clubs en décembre (il marque en finale, encore). Cinq trophées majeurs en un an. Et c'est tout ? Certainement pas. En cette année 2010, le meilleur joueur macédonien de l'histoire décide également de fonder, en toute discrétion, une académie de football dans sa ville de naissance, Strumica. Une académie qu'il baptise sobrement Football Academy Pandev. Une façon pour lui de rendre à sa ville et à sa patrie tout le soutien qu'il avait reçu depuis le début de sa carrière.

De la Youth Team à la D2


Oui, mais voilà : ce qui aurait pu rester une simple académie pour jeunes footballeurs en herbe va prendre une tournure totalement inattendue. En effet, en 2014, la Fédération macédonienne de football décide de changer les conditions d'existence des équipes de jeunes. Pour avoir le droit de participer à la Youth Super League, une équipe de jeunes est désormais obligée d'avoir une équipe senior. « Avec cette nouvelle règle, nous avons été obligés de créer une équipe senior, de façon que nos catégories de jeunes puissent continuer à se mesurer aux autres équipes de Macédoine » , nous explique Risto Ristov, adjoint du coach de l'équipe première, au club depuis 2016. Ainsi, une équipe baptisée Akademija Pandev s'inscrit à la quatrième division macédonienne au début de la saison 2014-2015. Le but étant essentiellement, dans un premier temps, de permettre aux gamins du club de pouvoir continuer à participer aux compétitions nationales.



« À ce moment-là, on a compris que l'on ne pouvait plus faire marche arrière. Nous nous sommes posés avec Goran Pandev, et nous lui avons demandé ce qu'il comptait faire. Pour lui, c'était clair : il fallait désormais bâtir une équipe taillée pour monter en D1. »
Mais une nouvelle idée va germer dans la tête de Goran Pandev et de son staff. « Alors que l'équipe senior avait déjà commencé sa saison en D4, nous avons décidé de faire monter de nombreux éléments de l'équipe des jeunes en équipe senior, pour qu'ils puissent se confronter à des équipes locales, rembobine Ristov. Cela a été un succès : nous avons décroché la première place en quatrième division et avons été promus en D3.  » Pendant l'intersaison, le club fraîchement fondé recrute « deux-trois joueurs d'expérience en fin de carrière » , de façon à encadrer cette équipe composée à 90% de très jeunes joueurs. Le conte de fées se poursuit : Akademija Pandev survole son championnat, termine premier de D3 et est promu en deuxième division. Ristov, encore : « À ce moment-là, on a compris que l'on ne pouvait plus faire marche arrière. Nous nous sommes posés avec Goran Pandev, et nous lui avons demandé ce qu'il comptait faire. Pour lui, c'était clair : il fallait désormais bâtir une équipe taillée pour monter en D1. »

Montée en puissance, montée en D1


La saison 2016-2017 va ressembler comme deux gouttes d'eau aux précédentes. Akademija Pandev remporte pratiquement tous ses matchs, essuie quelques rares revers, et termine la saison à la première place, avec un bilan dingue de 21 victoires, 3 nuls, 3 défaites, 69 buts marqués, 24 encaissés et 12 points d'avance sur Skopje, son dauphin. Trois ans après sa création, Akademija Pandev est promu dans l'élite du football macédonien.
« Goran vit en Italie, mais il regarde tous les matchs de l'Akademija Pandev. »
Une véritable fierté pour son propriétaire et fondateur, qui, pendant ce temps-là, connaît une (fin de) carrière plutôt tranquille du côté du Genoa. « Goran est toujours un joueur en activité et il a donc ses obligations professionnelles, détaille Risto Ristov. Il vit en Italie, mais il regarde tous les matchs de l'Akademija Pandev. Il a placé à la tête du club des gars en qui il a une entière confiance : le président, Ilija Matinicharov, a été son premier entraîneur à Belasica (en 2000-2001, N.D.L.R.), l'entraîneur de l'équipe première, Jugoslav Trenchovski, est un excellent ami à lui, et le capitaine de l'équipe n'est autre que son petit frère, Sasko Pandev. Goran donne 90% du budget du club, et pourtant, ce budget demeure parmi les plus petits de la Macedonian League.  »

Un premier trophée dans la vitrine


Akademija Pandev est donc sur la grille de départ de la première division au début de la saison 2017-2018.
« L'ambition était toujours d'assurer notre maintien, mais secrètement, nous rêvions d'une qualification en Coupe d'Europe. »
L'apprentissage du haut niveau est évidemment plus difficile. L'équipe termine à la 6e place (sur 10 équipes), avec un bilan de 10 victoires, 12 nuls et 14 défaites. « Une saison d'apprentissage » comme la définit Ristov, qui va précéder « une saison de rêve » . En effet, à nouveau renforcée à l'intersaison 2018, l'AFK Pandev commence son championnat tambour battant, et se positionne tout de suite dans le top 3 national. « L'ambition était toujours d'assurer notre maintien, mais secrètement, nous rêvions d'une qualification en Coupe d'Europe, confie Ristov. L'année précédente, nous avions perdu en demi-finales de Coupe aux tirs au but, et nous étions convaincus que nous pouvions faire encore mieux. Nous l'avons senti. Nous avons donc décidé de mettre le paquet sur la Coupe. »

Et les résultats le confirment : 6-3 (score cumulé) en huitièmes contre Bregalnica Štip, 9-2 en quarts contre Korab Debar, 6-2 en demies contre Pobeda, puis la finale contre Makedonija GjP. Comme un symbole, c'est le bien-nommé Sasko Pandev, frère de, qui ouvre le score. Mais Akademija Pandev se fait remonter (1-1, puis 2-1), avant d'égaliser à la 86e minute sur penalty. Et la loterie des tirs au but, cette fois, leur sourit. « Nous avons ainsi ramené le premier trophée de football dans la ville de Strumica. C'était une sacrée consécration : cette volonté d'aider le football macédonien a mené Goran Pandev a être le premier joueur en activité à remporter un trophée national avec le club qu'il a fondé. » (En réalité, le Kallon FC de Mohamed Kallon avait remporté le championnat sierra-léonais en 2006, alors que Kallon était toujours en activité, N.D.L.R.)


Des rêves de titre


« Une équipe senior qui a été fondée il y a cinq ans et qui se qualifie pour un tour préliminaire de Coupe d'Europe, c'était une mission quasiment impossible. Pourtant nous l'avons fait. »
Cette Coupe nationale remportée ouvre donc les portes de l'Europe au club de Pandev. Au programme, un tour préliminaire de Ligue Europa contre les Bosniens de Zrinjski, à disputer en plein mois de juillet 2019. Le baptême est rude. Défaite 3-0 à l'aller, défaite 3-0 au retour. Mais pas de quoi entraver l'enthousiasme des troupes. « Cela a été une magnifique expérience, nuance Ristov. Une équipe senior qui a été fondée il y a cinq ans et qui se qualifie pour un tour préliminaire de Coupe d'Europe, c'était une mission quasiment impossible. Pourtant nous l'avons fait. La plupart de nos joueurs ont été formés au club et pour eux, c'était une première expérience en Coupe d'Europe. Et pas seulement pour les joueurs : nous aussi, le staff, nous avons été plongés dans quelque chose de complètement nouveau. »



« Si nous avons été capables de donner à Strumica la première Coupe nationale de son histoire, alors pourquoi pas un titre de champion ? »
Après sept journées de championnat macédonien, Akademija Pandev est toujours invaincue, n'a encaissé qu'un seul but (!), et pointe à la deuxième place du classement, à un point du leader, le Vardar Skopje, son adversaire ce dimanche. Déjà un choc, et l'occasion pour Risto Ristov de dévoiler, sans langue de bois, les rêves de titre du club. «  Si nous avons été capables de donner à Strumica la première Coupe nationale de son histoire, alors pourquoi pas un titre de champion ? Évidemment, nous avançons étape par étape. Les objectifs principaux de cette saison, fixés en accord avec Goran, sont de se qualifier à nouveau pour la Coupe d'Europe, de finir dans les deux premières places du championnat, et de défendre notre couronne en Coupe. Mais si nous pouvons faire encore mieux...  » Et pendant que l'équipe qu'il a fondée disputera un match au sommet chez le vice-champion en titre, Goran Pandev, lui, sera sur la pelouse de la Lazio, le club qui l'a révélé entre 2004 et 2009. Pour un 415e match en Serie A. La belle histoire.

Le Facebook du club

Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur

Hier à 11:20 En D7 anglaise, il marque un but d'une tête de plus de 50 mètres 21
Partenaires
Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons