Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Espanyol-Real (0-1)

Le Real repasse en tête en battant l'Espanyol

Victoire étriquée, mais ô combien importante du Real Madrid sur la pelouse de la lanterne rouge (0-1). Et la lumière est venue de Karim Benzema, passeur décisif pour Casemiro, qui permet à son équipe de prendre deux points d'avance sur le Barça.

Modififié

Espanyol 0-1 Real Madrid

But : Casemiro (44e)

On joue la 44e minute, au RCDE Stadium. Alors que le Real Madrid est sans inspiration depuis le début de la rencontre sur la pelouse de l’Espanyol Barcelone, la lumière vient de Karim Benzema. Dix jours après son superbe but face à Valence, le Français fait encore parler sa classe. En tant que passeur décisif, cette fois-ci. L’action ? Marcelo envoie une longue ouverture dans la boîte, Sergio Ramos dévie de la tête vers KB9... Un contrôle poitrine dos au but, une talonnade qui passe entre les jambes du défenseur Espinosa et voilà du caviar servi à Casemiro qui peut ouvrir le score à bout portant. En plus de régaler les yeux, l’inspiration de la Benz’ permet à son équipe de débloquer la partie. Ce sera le seul but de la rencontre, pour une victoire importantisssime.

L'Espanyol avec un nouvel entraîneur

Après le match nul du FC Barcelone sur la pelouse du Celta de Vigo, le Real Madrid a l’opportunité de reprendre la place de leader en clôture de la 32e journée de Liga. Zidane aligne donc un onze type avec un trident offensif Isco-Benzema-Hazard, laissant Vinícius sur le banc. A priori, face à la lanterne rouge du championnat, la voie semble dégagée. Sauf qu’affronter une équipe qui vient de limoger son entraîneur n’est jamais un cadeau. Or, le coach Abelardo s’est fait lourder ce samedi par l’Espanyol. C’est le directeur sportif Francisco Rufete qui prend sa place, et qui devient le quatrième coach des Pericos cette saison (David Gallego et Pablo Machín ayant été essorés, auparavant).


Et comme cela arrive souvent dans ces cas-là, un coup de fouet se fait sentir sur le terrain. D’entrée de jeu, Embarba cadre un premier coup franc. Deux minutes plus tard, Wu centre en retrait dans la surface vers Darder qui voit sa frappe contrée. Une vraie alerte, à la conclusion d’une remontée de balle d’école. Les derniers du championnat sont sans complexe, à l’instar de Marc Roca qui tente un coup franc direct quasiment du bord de touche et oblige un Courtois masqué à effectuer un dégagement délicat.

Service minimum

En face, le Real Madrid ne parvient pas à déstabiliser la défense. Trop stéréotypés et trop lents, les Merengues peinent à se créer des occasions. Leur premier tir cadré intervient à la 36e minute, il est signé Benzema. L’attaquant appuiera sur le détonateur avec sa passe décisive pour Casemiro, juste avant la mi-temps (1-0, 44e). Si le Real Madrid contrôle la seconde période et que Diego López doit réaliser un arrêt réflexe pour empêcher Benzema de faire le break au retour des vestiaires, les minutes passent, et l'Espanyol reste dans le coup. Jusqu'à un coup franc enveloppé de Marc Roca à la 88e, qui donne un frisson aux hommes de Zidane. Le score en reste finalement à 1-0, en faveur des Merengues. Une victoire étriquée, mais ô combien importante, qui leur permet de prendre deux points d'avance sur le Barça en tête de la Liga. Quant à l'autre club barcelonais, il reste englué au fond du classement à dix longueurs derrière le premier non-relégable. Des positions qui pourraient bien être définitives...



Espanyol (4-4-2) : Diego López - V. Gómez, Bernardo, Cabrera, Dídac (Pedrosa, 46e) - Embarba (Calleri, 69e), David López (Lozano, 84e), Marc Roca, Darder (Melamed, 69e) - De Tomas, Wu Lei (Melendo, 57e). Entraîneur : Francisco Rufete.


Real Madrid (4-4-2) : Courtois - Carvajal, Varane, Sergio Ramos, Marcelo - Fede Valverde, Casemiro, Kroos, Isco (Rodrygo, 64e) - Benzema, E. Hazard (Vinícius, 63e). Entraîneur : Zinédine Zidane.


  • Résultats et classement de Liga

    Par Florian Lefèvre
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi

    Hier à 16:00 Pour Havertz, la C1 n'est pas une nécessité 23
    Partenaires
    Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
    Hier à 11:21 Le Cameroun n'organisera finalement pas le Final 4 de la C1 africaine 5 Hier à 11:20 Vers un échange Kepa-Oblak ? 32
    À lire ensuite
    L'injouable Sergio Ramos