Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options

En attendant des jours Meyer

Présenté comme un des talents purs de Bundesliga la saison dernière, Max Meyer (22 ans) avait tout pour devenir un cadre du noyau de Schalke 04. Aujourd’hui sans club, il s'est engagé pour quatre ans avec Crystal Palace. La faute à une histoire de gros sous et un agent qui a voulu brûler les étapes. Retour sur un début de carrière déjà gâché.

Modififié
C’est l’histoire d’un petit gars de la Ruhr qui avait tout pour briller. Arrivé à Schalke 04 à quatorze ans, Max Meyer gravit un à un les échelons, en club comme en sélections nationales. Aux côtés de Leon Goretzka, il devient vice-champion d’Europe U17 en 2012 (terminant au passage meilleur buteur de la compétition). Et lorsque ce dernier signe chez les Königsblauen, on croit voir en Allemagne le futur du milieu de terrain de la Nationalmannschaft.


Hélas, Goretzka fait parler de lui en mal l’hiver dernier en confirmant son transfert au Bayern Munich pour la prochaine saison. Max Meyer a alors tout pour devenir la future icône du club. D’autant que le coach Domenico Tedesco a un éclair de génie en le replaçant en numéro 6, lui que tout le monde voyait comme un 10 né. Un changement de poste qui l’expose moins à la pression que nécessite la création de jeu et l’amène à réussir 89,1% de ses passes, soit le meilleur total du groupe dans cet exercice. De quoi lui reconnaître un rôle prépondérant dans l’excellente saison réalisée par le club de Gelsenkirchen.

Les yeux plus gros que le ventre


Pourtant, tout bascule début mai. Dans une interview au tabloïd Bild, Meyer envoie un scud au boss Clemens Tönnies, déclarant se sentir « victimisé » au sein du club. Il estime en effet que ce dernier ne lui accorde pas le crédit qu’il mérite. Au vu des efforts réalisés par son entraîneur pour l’intégrer dans le schéma de jeu, la réflexion passe mal. D’autant plus que Schalke lui a proposé un nouveau contrat incluant un salaire mirobolant de 5,5 millions d’euros par an, soit le deuxième plus important de l’équipe.


Il y a cependant un homme pour qui ce traitement ne suffit pas. Il s’appelle Roger Wittmann et officie en qualité d’agent de Max Meyer. Wittmann, c’est un conseiller qui appelle sa pépite « le nouveau Messi » et le vend aux dirigeants königsblauen comme « un joueur de classe mondiale, capable d’être titulaire dans n’importe quel top-club européen et sera dans le groupe qui ira en Russie à la Coupe du Monde » . En conséquence de quoi, pas question de négocier une paie annuelle qui ne soit pas comprise en six et huit millions d’euros. Pour Schalke, il était encore « un très bon joueur de Bundesliga avec un large potentiel pour évoluer » . Le message est bien reçu : c’est la porte. Meyer quitte le groupe début mai et se retrouve sans club. Comble de l’humiliation, il ne participe même pas à la cérémonie du dernier match de la saison qui rend hommage aux joueurs en partance.

Un nouveau Marko Marin ?


La suite, on la connaît : point de Meyer dans les 23 de Joachim Löw et le melon d’un agent omniprésent qui dessert sa cause plus que le contraire. Preuve en est : depuis l’ouverture du mercato, personne ne s’est bousculé au portillon pour recruter ce « joueur de classe mondiale » . Quelques pistes ont bien été évoquées ci et là - notamment à Marseille -, mais le profil du champion d’Europe U21 2017 ne semblait pas affolant au point de chambouler un effectif déjà rodé. Sans compter que les sommes folles réclamées par son agent n’arrangent rien.


C'est donc Crystal Palace qui a annoncé que le milieu allait signer pour quatre ans et un salaire hebdomadaire de 80 000 livres dans le Sud de Londres. Pas mal. Pour le « top-club européen » en revanche, on repassera. L’opération est en tout cas bonne pour les Eagles, qui récupèrent sans réfléchir un talent vaguement connu gratuitement. Quitte à se gourer en postant une photo de Joshua Kimmich à la place de sa trogne sur le site officiel. Schalke s'en sort bien aussi et devrait récupérer 500 000 euros d’indemnités de formation. Quant à Roger Wittmann, il a de quoi se frotter les mains : en l’absence de clause libératoire à payer, sa commission personnelle devrait exploser. Le tout sur le dos d’un excellent milieu de terrain manipulé et dont le choix de carrière - à seulement 22 ans - pose déjà question. Ce qui rappelle le parcours de Marko Marin, annoncé comme un grand espoir allemand en 2012 et qui, depuis, roule discrètement sa bosse à l’Olympiakos après une série de prêts infructueux aux quatre coins de l’Europe. La fameuse rigueur à l’allemande vient d’en prendre un coup. Malheureusement pas pour les bonnes raisons.

Par Julien Duez
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:58 Euro Millions : 107 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti
Hier à 17:42 Une équipe amateur à Caen coachée par ses supporters 11 Hier à 15:43 Ronaldo, Salah et Modrić nommés pour le titre de joueur UEFA de l'année 55
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Olive & Tom
Hier à 12:12 Le maillot sans sponsor de River Plate bat des records 59 dimanche 19 août Un Ukrainien refuse de faire face au drapeau russe 25