Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Les 23

Emmène-moi, Dunga!

Mardi à 13h (18h heure française), le coach de la Seleção annoncera la liste des 23 joueurs qu'il emmènera dans ses bagages pour l'Afrique du Sud. Cèdera-t-il à la pression populaire en intégrant Neymar et Paulo Henrique Ganso, les deux perles de Santos ?

Modififié
C'est la dernière telenovela en vogue au Brésil... Les épisodes se suivent et se ressemblent. Les gamins du Santos flambent, font rêver tout le Brésil et pendant ce temps-là, Dunga refroidit tout le monde en répétant à qui veut l'entendre que sa liste ne comportera aucune surprise. Pourtant, l'ensemble des médias, et le Roi Pelé lui-même, réclament d'une seule voix : « Dunga, emmène Neymar et Paulo Henrique Ganso en Afrique du Sud! » .

« Si je devais considérer l'opinion de la presse, je changerais mon équipe tous les dimanches. La convocation se fera à partir du travail effectué depuis trois ans à la tête de la sélection. Au cours de cette période, nous avons appelé 80 joueurs et chacun a eu sa chance. Ceux qui connaissent le foot savent qu'à ce stade, les surprises ne sont plus possibles. Quand il y a une préparation en amont, il n'y a plus de surprise... » , râlait le sélectionneur en conférence de presse, le 15 avril dernier.

Il est tellement irritable en ce moment que la mythique émission Casseta e Planeta (les “Nuls” Brésiliens) a lancé une fausse campagne pour dénoncer la légendaire mauvaise humeur de l'ancien boucher de la Seleção et de la Fiorentina : « Allez, Dunga, dis au moins bonjour ! » . Mardi à 13h (18h heure française), il va pousser une énième gueulante, mais cette fois, pour de bon. Petite revue d'effectif avant le couperet final de la liste des 23...

Gardiens de but

Julio César (Inter Milan) est intouchable dans les bois. Les deux places de remplaçants devraient revenir à Gomes (Tottenham) et Doni (AS Roma), même si ce dernier a perdu sa place dans les cages de la Louve. Helton (Porto) et Victor (Grêmio) sont en embuscade.

Latéraux

A droite, tout semble verrouillé. Maicon (Inter Milan) est tellement énorme qu'il relègue sur le banc Daniel Alves (FC Barcelone), pourtant lui aussi en grande forme. A moins que Dunga ne décide de titulariser les deux, en faisant avancer le lutin du Barça au milieu. En tout cas, c'est certain, ces deux-là seront du voyage.

Cette abondance de biens côté droit contraste avec le grand mystère du couloir gauche, sûrement le plus ouvert à l'heure actuelle. Dunga a débuté les éliminatoires avec André Santos (Fenerbahçe) et Marcelo (Real Madrid). Mais cette année, il a plutôt fait confiance à Michel Bastos (Olympique Lyonnais) et Gilberto (Cruzeiro). Le Lyonnais, habitué à une position bien plus offensive en Ligue 1, pourrait profiter de ce flou artistique, même si certains murmurent que Roberto Carlos, qui a fait son grand retour au Brésil avec le Corinthians de son pote Ronaldo, pourrait peut-être repointer le bout de son nez.

Défenseurs centraux

L'arrière-garde sera cornaquée par l'indéboulonnable Lúcio (Inter Milan), capitaine et homme de confiance de Dunga. Il composera très certainement la charnière centrale avec Juan (AS Roma), qui a relégué Mexès sur le banc à Rome... Sur celui de la Seleção, on devrait retrouver l'excellent Thiago Silva (AC Milan), qui a brillamment réussi sa première saison en Serie A. Le géant Luisão (Benfica) devrait également être du voyage. Tant pis pour Cris (Olympique Lyonnais), Miranda (São Paulo) ou Alex (Chelsea), qui ont eu leur chance, mais ne devraient connaître l'Afrique du Sud qu'à travers le petit écran.

Milieux de terrain


Le vétéran Gilberto Silva (Panathinaïkos) devrait tenir sa place devant la défense, aux côtés de Felipe Melo (Juventus), en disgrâce chez les Bianconeri, mais toujours très performant avec la Seleção. Plus vif et plus polyvalent, Ramires (Benfica) brigue lui aussi une place de titulaire. Josué (Wolfsburg) devrait compléter le quatuor de milieux défensifs.

C'est dans l'animation du jeu que Dunga devrait avoir le plus de soucis. Depuis que Kaká (Real Madrid) enchaîne coups de pompe, déprimes et pubalgies, tout le peuple brésilien se sent orphelin d'un vrai meneur de jeu. Enfin ressuscité cette saison, Ronaldinho (Milan AC) a longtemps été plébiscité. Mais aujourd'hui, c'est un gamin de 20 ans, Paulo Henrique Ganso (Santos), numéro 10 à l'ancienne, que le peuple appelle d'une seule voix. Il pourrait bien être la seule vraie surprise de la convocation. Kléberson (Flamengo), habituellement appelé en sélection, a perdu sa place de titulaire depuis plus de six mois chez les Rouge et Noir, et pourrait faire les frais de l'éclosion de la perle de Santos. Les deux autres places devraient revenir à Elano (Galatasaray) et Júlio Baptista (AS Roma), détesté par tous les Brésiliens sauf Dunga, qui apprécie sûrement son côté bourrin.

Attaquants

Avec Luis Fabiano (FC Seville), la Seleção a enfin retrouvé un avant-centre de référence. Malgré quelques pépins physiques cette saison, il devrait retrouver le rythme à temps pour le Mondial. S'il n'est pas au top, Dunga peut compter sur Nilmar (Villareal). L'ancien Lyonnais se sublime dès qu'il porte le maillot de la sélection et marque souvent de très jolis buts. Robinho (Santos), revigoré depuis son retour au pays, sera lui aussi de la partie. La seule place à prendre pourrait bien être celle d'Adriano (Flamengo). Ses frasques extra-sportives à répétition ont sûrement fini par agacer le sélectionneur. Dernier épisode en date : le 1er mai dernier, Adriano sèche l'entraînement et disparaît dans la nature sans donner de nouvelles, le jour où Jorginho, l'adjoint de Dunga, décide de se pointer à Flamengo. Ça la fout mal... Pour le remplacer, tout le peuple scande le nom de Neymar, l'autre bijou de Santos, qui, à 18 ans à peine, plante déjà à tout va (25 buts depuis le début de l'année). Mais la surprise du chef pourrait venir de Grafite (Wolsburg), convoqué par Dunga lors du dernier match amical contre l'Irlande.

Louis Génot, à Rio de Janeiro

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 10 heures Pronostic Manchester City Lyon : 10€ offerts sans dépôt et 240€ à gagner il y a 13 heures GRATUIT : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
il y a 6 heures Une amende de 2250 euros pour Lampard 10
Partenaires
Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
il y a 13 heures Pochettino compare l'expérience à des vaches devant un train 27 il y a 14 heures Infantino contre les matchs de Liga aux USA 28