Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options

Edmundo homophobe?

Modififié
Ce matin, Ancelmo Goís, qui tient chaque jour la rubrique d'indiscrétions la plus lue de Rio dans le journal O Globo, s'est fendu d'un scoop qui met à mal la réputation d'une des plus grandes gueules du foot brésilien.

« Un adolescent -fils d'un ex-joueur de foot (attention, ce n'est pas Romário!) qui a toujours été connu pour être macho et "bad boy"- vient d'assumer son homosexualité. Mais le macho n'accepte pas le choix de son fils... » .

Même si Ancelmo ne cite pas de nom, beaucoup de Cariocas auraient reconnu Edmundo, surnommé "O Animal" pour ses coups de sang et ses frasques tant sur le terrain qu'en dehors. Son fils avait déjà créé la polémique au mois de mars en posant à moitié à poil aux côtés de sa mère pour le magazine Sexy. Ce n'était pas la première apparition de la maman, Crisitina Mortágua, dans cette publication.

En 2003, elle y arborait les « plus gros seins du Brésil » , avec 365 ml de silicone de chaque côté.


LG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 3 heures Le coup de gueule de Didier Quillot après les multiples reports en L1 68 il y a 4 heures Trêve de publicité pour les paris en ligne en Grande-Bretagne ! 15
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
il y a 11 heures Tony Chapron : « La VAR n’est pas juste » 120