Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lazio-Juventus (0-1)

Dybala sauve la Juve au buzzer

Que retenir de ce Lazio-Juventus ? Pas grand-chose, pour ne pas dire rien. Quasiment aucune occasion, quelques cartons jaunes, et un but de Dybala à la dernière minute pour sauver les meubles.

Modififié

Lazio 0-1 Juventus

But : Dybala (93e) pour la Juve

Il paraît que la Lazio a battu la Juve deux fois cette saison, en Supercoupe d'Italie, et en Serie A. Il paraît aussi que Ciro Immobile était en forme olympique et a planté trois buts lors de ces deux confrontations. Les deux équipes offraient peut-être des matchs animés dans un passé pas si lointain, mais ce samedi, elles n'ont quasiment rien proposé. Le troisième Lazio-Juve de la saison a été de loin le plus triste, avec deux équipes qui n'ont fait que se neutraliser pendant 90 minutes de torpeur et de non-jeu. Un match qui aurait pu rester nul jusqu'au bout si Dybala n'avait pas surgi à la dernière minute pour offrir la victoire aux siens. C'est très cruel pour la Lazio, qui s'en tire honorablement après avoir joué quatre matchs en treize jours.

Une histoire de « ić »


En voyant Mario Mandžukić fesses contre terre au bout de vingt secondes de jeu, on s'est dit que ce Lazio-Juve serait musclé ou ne serait pas. Mais ce n'est pas une raison pour prendre monsieur l'arbitre pour un jambon, comme a voulu le faire Dybala en se jetant dans la surface comme une diva pour essayer de gratter un penalty. La Lazio ne s'encombre pas avec ce genre de stratagème et préfère presser haut pour gêner les défenseurs de la Juve à la relance. Sur leurs phases de possession, les Romains arrivent à se trouver dans de petits espaces, et une tête de Milinković-Savić, puis une frappe d'Immobile forcent Buffon à sortir deux jolis arrêts autour de la vingtième minute. C'est un peu plus compliqué pour la Juve, dangereuse seulement sur un coup franc de Pjanić déposé sur la tête de Mandžukić, mais le Croate réussit à ne pas cadrer alors qu'il est seul et à trois mètres du but. Les gars de la Lazio restent les plus offensifs, mais aussi les plus agressifs, et rentrent au vestiaire avec deux cartons jaunes et toujours aucun but marqué.

Et soudain, Dybala


C'était brouillon en première mi-temps, ça repart de plus belle dans la deuxième avec des passes qui ne vont nulle part, des actions sans queue ni tête, et des contacts rugueux. Turin lutte toujours autant pour entrer dans la surface de la Lazio, et en face, les joueurs de Simone Inzaghi défendent bien, mais n'avancent plus beaucoup en attaque. Immobile tente bien une percée à l'heure de jeu, mais il est rapidement remis à sa place par Buffon. Dybala réplique timidement par une accélération sèche à vingt mètres de la cage de Strakosha, mais sa frappe est contrée. Du coup, plus le temps s'écoule, et plus il devient compliqué de nier que le match est ennuyeux et qu'il ne se passe rien. Les changements s'enchaînent mollement, Douglas Costa, Felipe Anderson, Alex Sandro et Felipe Caicedo entrent en piste, mais sans bousculer le scénario. L'ennui durera jusqu'au bout du bout, et jusqu'à ce but tombé du ciel de Dybala qui se bat comme un lion dans la surface pour conclure en force la dernière action de la partie. Et dire qu'il s'agissait d'un duel entre les deux meilleures attaques de la Serie A...


Lazio (3-5-1-1) : Strakosha – Luiz Felipe, De Vrij, Radu – Lulić (Murgia, 90e), Parolo, Leiva, Milinković-Savić, Lukaku – Luis Alberto (Anderson, 70e) – Immobile (Caicedo, 79e). Entraîneur : Simone Inzaghi


Juventus (3-5-2) : Buffon – Barzagli, Benatia, Rugani – Lichtsteiner (Costa, 57e), Khedira, Pjanić, Matuidi, Asamoah – Dybala (Chiellini, 95e), Mandžukić (Alex Sandro, 72e). Entraîneur : Massimiliano Allegri


  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Alexandre Doskov
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall