Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Atlético-Juventus

Dybala et Cristiano, les deux font la paire

En voyant débarquer Cristiano Ronaldo à Turin l'été dernier, les supporters de la Juventus rêvaient déjà d'une association avec Paulo Dybala. Et si l'entente entre les deux hommes a mis un peu de temps à se mettre en place, elle semble désormais tourner à plein régime. Suffisamment pour casser le mur de l'Atlético de Madrid, ce mercredi soir en huitième de finale aller de Ligue des champions ?

Modififié

Décalé plein axe par Cristiano Ronaldo, Paulo Dybala ne se pose pas de questions et décroche une merveille de frappe depuis les 20 mètres pour ouvrir le score face à Frosinone. Un bijou que l’Argentin célèbre en faisant tourner son doigt avant de sauter les bras le long du corps, soit la célébration de CR7 qui lui répond par un large sourire et un gros câlin. Une belle image qui n’est pas sans rappeler celle de Cristiano Ronaldo qui célèbre son but face à Sassuolo quatre jours plus tôt en faisant la bien connue « Dybala Mask » alors que l’Argentin était sur le banc à ce moment-là de la rencontre. Bien qu’anecdotique, cet échange de célébrations prouve la relation naissante entre deux hommes qui ont appris à s’aimer. Pour le plus grand bonheur de la Juventus. Moins de ses adversaires.

Dybala ne jure plus que par CR7


Et pourtant, les deux hommes n’étaient pas forcément fait pour devenir les nouveaux meilleurs amis. Que ce soit en raison de leur différence d’âge (34 ans pour CR7, 25 pour Dybala) et de leur nationalité. Car comme tout Argentin qui se respecte, Paulo Dybala ne jurait que par Lionel Messi qu’il considère comme « unique comme l’a été Maradona » dans une interview accordée à So Foot en décembre dernier. Mais ça, c’était avant qu’il rencontre Cristiano Ronaldo. Depuis l’arrivée du Portugais à Turin l’été dernier, tous les membres de la Juventus n’ont d’yeux que pour le quintuple Ballon d’or à propos duquel ils balancent compliment sur compliment. Et Paulo Dybala ne déroge pas à la règle : « Je crois que la chose la plus impressionnante, c’est son professionnalisme. Et ce que je remarque toujours, c’est qu’après toutes ces années, il a toujours cette faim unique, cette faim de victoire après tout ce qu’il a obtenu, et cela en fait un type très fort. Il nous montre à tous qu’il faut travailler avec cet état d’esprit. »


Et lorsqu'il aime, Paulo Dybala ne compte visiblement pas ses buts. Conscient que le buteur de cette équipe de la Juventus est désormais Cristiano Ronaldo, la « Joya » trouve moins le chemin des filets (3 pions en championnat contre 22 au total la saison dernière), mais adresse plus de caviars à ses coéquipiers (déjà 6 passes décisives en championnat dont trois pour CR7 contre 5 la saison dernière). En revanche, lorsque le Portugais n’est pas là, Dybala n’hésite pas à prendre les choses en main comme face aux Young Boys de Berne en Ligue des champions où il a claqué un triplé (3-0, 2 octobre 2018). Preuve de son dévouement total envers son nouveau coéquipier, l’Argentin ne tire quasiment plus de coups francs alors que les dernières années ont prouvé qu’il était un bien meilleur tireur que CR7. « Ça a été décidé en début de saison. Quand les coups francs sont plus près du but, c’est soit moi, soit Pjanić qui nous en occupons. Si le ballon est plus loin, on sait que c’est Cristiano qui est plus à l’aise, donc on lui laisse ce rôle. Mais il y a eu peu de coups francs proches du but, donc je n’ai pas pu beaucoup les frapper. »

Dybala, le Benzema de CR7


De son côté, Cristiano Ronaldo non plus n’hésite pas à balancer quelques compliments à l’Argentin, ni à lui adresser quelques bons ballons comme lors du dernier match face à Frosinone. Il faut dire que le Portugais sait comment flatter un bon lieutenant afin qu’il reste à son service pendant de longs mois. C’est ce qu’il a fait avec Karim Benzema et c’est ce qu’il est en train de réaliser avec Paulo Dyabla. Si l’attaquant de 25 ans n’a pas exactement le même jeu que le Français, il partage tout de même avec KB9 un certain sens du sacrifice et de la science du jeu. Deux qualités qui expliquent que Paulo Dybala peut réussir à jouer avec Ronaldo alors que les médias et quelques supporters en doutaient en début de saison, quand l'Argentin avait commencé les premières rencontres sur le banc.


Pour Massimiliano Allegri, leur entente est évidente, mais nécessite juste un petit temps d’adaptation à écouter l’entraîneur de la Juventus pour Sky Sport Italie. « Ronaldo et Dybala peuvent jouer ensemble. Ronaldo a joué avec Bale et Benzema au Real Madrid. Ce qui compte, c'est de trouver le bon équilibre. Je dis toujours que c'est une question de caractéristiques. Par exemple, Mandžukić est très utile pour des joueurs comme Ronaldo et Dybala, de même que Matuidi est très utile pour un joueur comme Pjanić. Une équipe qui gagne est toujours une équipe bien équilibrée, et c'est ce que nous recherchons. » Et les récents matchs de la Juventus prouvent que l’équilibre peut être trouvé avec Paulo Dybala ET Cristiano Ronaldo sur la pelouse. Ne reste plus qu’à le montrer lors d’un match couperet en Ligue des champions. Et quel meilleur adversaire que l’Atlético auquel Cristiano Ronaldo a déjà planté 22 pions pour le prouver ?



Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:59 La Fifpro réclame des remplacements temporaires 44
Hier à 17:48 Un nouveau format pour la Ligue des champions à l'étude 149