Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 16es
  3. // Porto-Dortmund (0-1)

Dortmund roule sur Porto

Déjà bien embarqué après le match aller, le Borussia Dortmund termine le travail sur la pelouse d’un FC Porto en pleine tourmente (0-1). L’objectif de remporter la Ligue Europa est maintenu par le BvB.

Modififié

FC Porto 0-1 Borussia Dortmund

Buts : Aubameyang (23e) pour Dortmund.

On joue la 23e minute de jeu au stade du Dragon. Dans un match entre anciens vainqueurs de la Ligue des champions, le FC Porto et le Borussia Dortmund souhaitent tous les deux inscrire le premier but du match. Celui qui pourrait relancer le suspense d’un côté, ou celui qui pourrait le tuer de l’autre. Jusque-là, les débats sont équilibrés, même si, dans les faits, une des deux équipes joue avec le frein à main. Côté droit, Henrik Mkhitaryan est servi par İlkay Gündoğan. Son centre arrive à destination de Marco Reus, pour une reprise que Casillas repousse avec une main ferme. Hélas, la défense portugaise laisse son portier bien seul, et Pierre-Eymeric Aubameyang, pourtant hors-jeu, parvient à faire rentrer la balle dans le but malgré la ténacité de San Iker. Dortmund appuie sur l’accélérateur, Porto est déjà sur la réserve : il faut maintenant marquer quatre buts pour passer. Mission impossible.

Aubame sans état d’âme


Loin d’être rempli au moment de l’entrée des joueurs, le stade du Dragon démontre son mécontentement devant les résultats actuels de l’escouade portista. Une succession de montagnes russes, de performances et de contre-performances en championnat qui ne plaisent pas à la grosse référence européenne sur la scène européenne. Devant une ambiance moins belle qu’à l’accoutumée donc, le Borussia Dortmund prend ses aises et sait que son avance de deux buts acquise au match aller va être un avantage de poids. Invaincu depuis le 19 décembre dernier, le BvB passe en mode BMW à l’aide d’une seule action, suffisante pour péter le peu de suspense dans la rencontre.

Après ce but de PEA, son trente-deuxième en trente-cinq matchs toutes compétitions confondues, les Schwarzgelben continuent leur petit bonhomme de chemin, à base de conservation de balle et de maîtrise des offensives adverses. Casillas est bien circonspect, malgré ses 165 capes en compétition européenne. Face à une équipe avec une telle assurance, l’élimination ne fait plus guère de doute. Alors certes, il y a bien ce raid solitaire d’Evandro dont le tir flirte avec le poteau. Il y a bien cette tête de Silvestre Varela, sortie avec élasticité par Roman Bürki. Mais quand l’arbitre montre le chemin des vestiaires, Dortmund est toujours devant au score. La vérité reste froide et implacable.

Minidraco


Tranquilles sur le terrain comme en dehors, le Borussia fait craquer une bonne dizaine de fumigènes pour faire la fête à la pause, devant des supporters locaux bien plus silencieux. De son côté, Thomas Tuchel fait sortir son capitaine Mats Hummels et son talisman Gündoğan. Quand Neven Subotić et Nuri Şahin sont les remplaçants attitrés, difficile de dire que l’équipe allemande perd beaucoup au change. Malgré tout volontaire, le FC Porto fait dans l'esthétisme avec Vincent Aboubakar et sa Madjer, sans tromper le portier helvète.


Très vite entré dans son match, Şahin sera pourtant auteur du carambolage de la soirée, avec un tacle très irrégulier sur Danilo, susceptible de lui valoir un carton rouge. Mais le jaune lui va si bien... À l'image d'un club en quête de repères, Yacine Brahimi n'entre sur la pelouse qu'à vingt-cinq minutes du terme de la partie. Pour une équipe censée créer du danger chez son adversaire, le choix de José Peseiro paraît bien discutable. Plus le temps passe, plus la différence de niveau devient flagrante : Dortmund mérite d'aller en huitièmes de finale de la compétition, le FC Porto mérite de retourner au pain quotidien de la Liga Sagres. Et au vu de cette double confrontation, il n'y a rien d'autre à ajouter.

  • Résultats et classement de la Ligue Europa
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue Europa

    Par Antoine Donnarieix
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 1 heure Ligue des champions : des matchs le week-end dès 2024 ? 28 il y a 5 heures Rooney à la Maison-Blanche 21
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom