Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // BvB-B04 (3-2)

Dortmund respire face à Leverkusen

Malmené d’entrée de jeu par un Leverkusen en force, le Borussia Dortmund a rapidement su inverser la tendance pour s’imposer avec panache contre la meilleure équipe de la phase retour (3-2). Les hommes de Lucien Favre sont à nouveau seuls en tête du classement.

Modififié

Borussia Dortmund 3-2 Bayer Leverkusen

Buts : Zagadou (30e), Sancho (38e), Götze (60e) pour le Borussia // Volland (37e), Tah (75e) pour Leverkusen

Dans les deux camps, il y avait de quoi attendre ce match avec impatience : le Borussia Dortmund voulait prendre un premier petit bol d’air depuis sa dernière victoire, le 26 janvier dernier. En face, Peter Bosz débarquait sur les terres où il avait officié comme entraîneur pendant cinq mois. Avec lui, la meilleure équipe de la phase retour qui nécessitait pourtant un shot de confiance après son élimination en Ligue Europa face à Krasnodar. Finalement, son ex lui a collé trois droites et les deux qu'il lui a rendues ont été insuffisantes pour la mettre KO. Le Werkself reste septième, et Dortmund termine la journée seul en tête, à trois points d’un Bayern plus dangereux que jamais depuis sa victoire de samedi à Berlin (1-0).

Le pouvoir de l’opportunisme


L’avantage quand on a entraîné la moitié de l’équipe d’en face, c’est que les automatismes se mettent rapidement en place. Au bout de dix minutes, Dortmund n’est pas compressé, mais bel et bien étranglé de sang-froid par un Leverkusen ultra-offensif et qui revendique 90% de la possession de balle. Le genre de départ qui met bien en confiance, mais qui peut vite se retourner contre vous s’il n’est pas rapidement concrétisé. Voilà ce que doit se dire Kai Havertz (3e) en dévissant sa première minasse, et en envoyant la seconde à côté du cadre (23e). Idem pour Sven Bender, lorsque Zagadou dévie sa frappe plein axe au ras du poteau de Bürki (18e).


Agacés du manque d’entrain du reste du stade, les ultras de la Südtribüne ont distribué un appel à la mobilisation générale avant la rencontre. Message reçu : le Westfalenstadion est en feu, malgré l’entame de match catastrophique des Schwarzgelben. De quoi pousser les provisoires co-leaders à sortir la tête de l’eau, avec une tête décroisée par exemple. C’est ce que fait Dan-Axel Zagadou, sur ce corner donné par Sancho (1-0, 30e). Le Français jubile de son premier but de la saison, l’Anglais ne tarde pas à l’imiter en reprenant de volée un service caviar de Diallo dans la surface (2-1, 38e). Un but qui a d’autant plus d’importance que Kevin Volland a égalisé une minute plus tôt à la suite d’un superbe échange avec Havertz (1-1, 37e), et qui prouve que c’est parfois en agissant simplement que l’on est le plus efficace.

Tout reste à faire


Quand on sort du coma, ce n’est pas parce qu’on arrive à cligner des yeux qu’on est forcément prêt à courir le marathon de New York. Dortmund a beau se montrer sous son meilleur jour depuis longtemps, il lui reste des lacunes défensives à combler. Surtout au vu de l’absence de couverture sur Jonathan Tah, qui plante le deuxième pion de Leverkusen en reprenant un coup franc lointain de Julian Brandt complètement esseulé (3-2, 75e). En revanche, le déficit de confiance lié à l’absence de Marco Reus – toujours blessé – commence à se faire oublier. Götze ne tremble pas quand il porte le brassard de capitaine, c’est même lui qui fait le break pour les siens en envoyant une patate chirurgicale à l’entrée de la surface (3-1, 60e).


Et surtout, Paco Alcácer prouve qu’il est capable d’être davantage qu’un supersub en démarrant seulement sa deuxième rencontre de la saison dans le onze de départ, mais en tenant son rang pendant 90 minutes avec en prime l’amertume d’un but refusé pour une position de hors-jeu au pied de ce public qui le chérit tant (66e). Et si le prochain objectif était de se débarrasser du fardeau de la Ligue des champions, pour pleinement se concentrer sur le championnat ? Ce Topspiel aura au moins servi à prouver que la hype BvB n’est pas encore terminée.



Borussia Dortmund (4-2-3-1) : Bürki - Hakimi, Akanji, Zagadou, Diallo - Witsel, Weigl - Sancho, Götze (Dahoud, 83e), Guerreiro (Bruun Larsen, 76e) - Paco Alcácer (Wolf, 90e). Entraîneur : Lucien Favre.

Bayer Leverkusen (4-1-2-3) : Hrádecký - Weiser, Tah, Bender, Jedvaj - Baumgartlinger - Havertz, Aránguiz - Brandt, Volland, Bailey (Alario, 70e). Entraîneur : Peter Bosz.


  • Résultats et classement de la Bundesliga

    Par Julien Duez
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

    Hier à 11:35 Viens mater PSG-OM lors d’une projection So Foot inédite 12
    Hier à 15:52 Gignac présente ses excuses après son but contre Veracruz 36
    Hier à 13:29 Jonathan Barnett est l'agent le plus puissant en 2019 38
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons