Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options

Dortmund prend la tête, Robbery marque et gagne

En attendant Brunswick – Francfort et Augsburg – Stuttgart, on a vu Dortmund se défaire de Brême, Mayence enchaîner et le Bayern gagner. Et puis plein de buts, des fautes, des gestes fous, des stades pleins. Comme d'hab quoi.

Modififié
L'équipe du week-end : FSV Mainz 05, trois sur trois

Aux trois premières places du classement, on retrouve les mêmes qu'à la fin de la saison dernière, mais dans le désordre : Dortmund, Leverkusen, Bayern. Et puis, tranquillement, calé à la quatrième place, Mainz (Mayence en version française). Après Stuttgart et Freiburg, c'est Wolfsburg qui s'est incliné contre les hommes de Thomas Tuchel. Un solide Heinz Müller dans les bois et un très bon Nicolai Müller devant ont fait plier les partenaires de Luiz Gustavo, expulsé pour deux cartons jaunes. Choupo-Moting (probablement l'un des noms les plus géniaux au monde) a ouvert le score sur corner avant que Müller (l'attaquant, pas le gardien) ne l'aggrave d'une belle patate en lucarne. Quatrième buts en quatre matchs pour lui. Meilleur buteur de Buli. La semaine prochaine, Mainz ira à Hanovre tenter de poursuivre sa série de victoires.

Vous avez raté Hoffenheim - Fribourg (et vous n'auriez pas dû)

Un double constat s'impose en ce début de saison : Hoffenheim marque beaucoup de buts (10, meilleure attaque), mais en encaisse aussi un paquet (6, 12e défense). Du coup, ça donne des matchs fous, comme ce 3-3 contre Freiburg. Tout commence par un pénalty concédé par Sorg à la huitième minute. Pan, mine sous la barre de Salihović. Qui prend un rouge pour avoir mis une baffe lors de la célébration. Ça commence bien. Derrière, Sorg se rattrape en égalisant sur une frappe déviée par Firmino. Hoffenheim reprend l'avantage grâce à Volland, qui met un magnifique petit piquet au ras du poteau. Quatre minutes plus tard, Guédé remet les pendules à l'heure. Fair-play, Coquelin se prend ensuite deux cartons jaunes coup sur coup pour que les deux équipes jouent à 10. Nouveau bijou à la 65e de Freis, qui reprend de volée le corner de Schmid, déjà passeur sur le but de Sorg. Bim, lucarne. Réponse du berger à la bergère : Strobl récupère plein axe, s'avance et décoche un missile. Boum. 3-3. Et un carton rouge de plus dans les arrêts de jeu, pour Mehmedi, coupable d'avoir insulté l'arbitre. 6 buts et 3 rouges donc. Pas mal.

L'analyse définitive du week-end

Guardiola est-il perdu ? On est en droit de se poser la question. Alors qu'il semble s'être décidé en ce qui concerne le gardien, la défense et l'attaque, l'entraîneur espagnol peine à trouver la bonne formule. En 6, il a essayé Thiago avant d'installer Schweinsteiger, alors que Javi Martínez ronge son frein sur le banc. Devant la sentinelle, on retrouvait la semaine dernière Kroos et Müller, et les deux recrues Götze et Thiago cette semaine. Robben a récupéré son aile droite, occupée pendant un match par Shaqiri. Seul indéboulonnable, Franck Ribéry à gauche. C'est bien beau d'essayer de révolutionner le meilleur milieu de terrain d'Europe en achetant deux petits mecs avec un peu de ballon, encore faut-il avoir les idées claires au moment de faire sa compo.

On risque d'en parler sur RMC

Qui pour tirer les pénaltys au Bayern ? Après l'échec la semaine dernière de Thomas Müller dans l'exercice, David Alaba avait pris ses responsabilités avec succès lorsqu'un nouveau coup de pied de réparation avait été sifflé. En toute logique, c'est lui qui s'est présenté hier face à Schäfer. Manqué. Ajoutez à cela la tendance au raté de Robben et Schweinsteiger et vous comprendrez la difficulté pour Pep Guardiola de nommer un tireur fiable. Peut-être que Manuel Neuer, si impressionnant contre Chelsea, pourrait faire l'affaire.

Le top 5

1 – Sejad Salihović. Un pénalty transformé d'une patate sous la transversale. Une claque à un adversaire lors de la célébration. Un carton rouge. Un génie. Un Bosnien.

Vidéo

2 – Franck Ribéry + Arjen Robben. Contre Nürnberg, le Bayern a mis longtemps à trouver la faille. Et puis Francky a claqué une tête rageuse, avant d'enlever son maillot et de faire le tour de la pelouse en se frappant sur la poitrine. Puis Arjen a fait son habituel numéro de soliste dans la surface et a marqué du droit. 2-0, score final. Tranquille.

Vidéo

3 – Kevin Volland. Lors de la première journée, il avait failli inscrire un but superbe, injustement refusé. Cette fois-ci, il a inscrit un but superbe, d'un savant ballon piqué qui est venu mourir le long du poteau opposé. Réponds à ça, Modeste.

4 – Nicolaï Müller. Encore un but pour Nicolaï, qui s'installe tranquillement en tête du classement des buteurs. En attendant le réveil de PEA.

5 – Stefan Kießling. Le longiligne attaquant a inscrit contre Gladbach son 100e but en Bundesliga avec le Bayer Leverkusen. Altruiste, il a ensuite donné deux caviars à Sidney Sam, le fils caché de Sydney Fox.

Le geste

Schalke ne gagne pas et Schalke a perdu son capitaine Höwedes, sévèrement expulsé. Mais Schalke compte des joueurs avec un peu de talent dans ses rangs. Par exemple, Roman Neustädter, qui a offert un but sur un plateau à Ádám Szalai d'une subtile déviation de la poitrine. En même temps, il fait 1,90 mètre.

Julian Draxler a dit


« La manière dont nous avons joué en première mi-temps est une énorme blague. C'était du football de poltrons.  »

La stat inutile : 33

Comme le Bayern gagne beaucoup, ses joueurs font tomber des records. Par exemple, Franck Ribéry n'a perdu aucun des 33 derniers matchs de Bundesliga qu'il a disputé, pour un bilan de 30 victoires et 3 nuls. Mieux, il a remporté les 18 derniers, un de plus que Roy Makaay. Voilà.

Et sinon…

Beaucoup de cartons rouges ce week-end. Pourquoi ?

Comment font les barres de Bundesliga pour résister à autant de frappes ? À quelle fréquence sont-elles changées ?

La Bundesliga a cinquante ans.

Breno est de retour au Bayern, en tant qu'assistant en équipe réserve.

Uli Hoeneß est toujours président du Bayern et n'est toujours pas en prison. Pour combien de temps ?

Par Charles Alf Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall