Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Dortmund-Barça (0-0)

Dortmund et le Barça se quittent en bons potes

À l'issue d'une rencontre haletante et rythmée, Dortmund et le Barça n'ont pas réussi à se départager (0-0). Clairement dominateurs, les joueurs de Lucien Favre peuvent avoir des regrets après le penalty manqué par Marco Reus en seconde mi-temps. Merci Ter Stegen !

Modififié

Borussia Dortmund 0-0 FC Barcelone



Peu avant l'heure de jeu et alors qu'il est largement dominateur, le Borussia Dortmund croit réussir son coup quand l'artitre Ovidiu Hațegan désigne le point de penalty à la suite d'une faute de Nélson Semedo sur Jadon Sancho. Dans les tribunes du Signal Iduna Park, la bronca laisse place au silence lorsque Marco Reus se présente face à Marc-André ter Stegen. Le capitaine du BvB respire, balance une glaire sur la pelouse et s'élance. Mais, par manque de chance ou de concentration, sa frappe mal placée est repoussée par son compatriote. Cette occasion sera loin d'être la dernière pour Reus et le Borussia, mais restera celle qui leur laissera le plus de regrets. Car mardi soir, les Allemands étaient supérieurs, et une victoire n'aurait pas été volée.

Comme une boule de flipper


Si Valverde avait annoncé en marge de cette rencontre que la blessure de Messi avait connu « une grande évolution » , l'attaquant argentin n'était pourtant pas sur la pelouse, cédant sa place au jeune prodige Ansu Fati. Positionné sur l'aile gauche de l'attaque catalane, Griezmann commence lui très bas sur le terrain afin d'empêcher les dédoublements dans le couloir droit allemand. Le Français n'est d'ailleurs pas loin de donner une passe décisive à Alcácer qui manque le cadre (8e). Quatre minutes plus tard, l'ancien Colchonero oblige Hummels à détourner sa frappe avant que Piqué ne soit à deux doigts d'ouvrir le score de la tête sur corner (13e). Alors que le Barça met le pied sur le ballon et fait courir le bloc adverse, le duo Griezmann-Suárez se met petit à petit en jambes.


Pas pour autant impressionnés, les Schwarz-Gelben font le dos rond, mais ne se prosternent certainement pas devant les Catalans. Au contraire, ce sont eux qui se créent la première grosse occasion sur un magnifique mouvement entre Hazard et Reus, ce dernier étant obligé de s'incliner devant l'intraitable Ter Stegen (25e). Finalement plus en difficulté dans le jeu que prévu, le Barça s'en remet aux coups de pied arrêtés. Comme souvent, c'est Arthur qui s'y colle, obligeant Bürki à dégommer Alcácer et le cuir avec autorité (36e). Deux minutes plus tard, Dortmund se lance dans une folle contre-attaque, bien aidé par une étonnante bévue de Lenglet. Décalé à l'entrée de la surface, Sancho rate la mire alors que l'occasion d'ouvrir le score était belle (39e).

Reus le maudit


Plutôt discret en première mi-temps, Suárez décide de remettre les choses à leur place et met à contribution Bürki malgré un angle très fermé (47e). Mais, comme lors du premier acte, les Catalans gèrent mal les phases de transition et les joueurs de Lucien Favre en profitent pour les mettre en difficulté. Sur une incursion de Sancho dans la surface espagnole, Semedo crochète l'Anglais et oblige l'arbitre à désigner le point de penalty. Ter Stegen sort donc la tentative de Reus et attrape le cuir juste avant que Witsel ne puisse la mettre au fond (57e). Alors qu'il sent son équipe malmenée, Valverde sort Fati et fait entrer Messi, qui décroche aussitôt pour montrer qui est le patron.


Vexé d'avoir lamentablement raté son penalty, Reus tente de se racheter, mais quand sa frappe n'est pas contrée par Semedo (64e), c'est sa tête qui est détournée par Piqué (66e). Incapable de maîtriser la rencontre, le Barça vit une seconde période compliquée malgré la présence de Messi sur la pelouse du Signal Iduna Park. Totalement dominateur, le Borussia passe la deuxième pour remporter la rencontre. Sur un débordement de Sancho, l'Anglais trouve Reus dans la surface, mais le capitaine envoie une praline au-dessus (75e). Une minute plus tard, c'est au tour de Brandt d'envoyer un missile, mais, cette fois-ci, c'est la barre transversale catalane qui sauve le Barça (77e). Dans la foulée, sur une relance hasardeuse de Lenglet, Sancho pénètre dans la surface et trouve Reus qui bute deux fois à bout portant sur son bourreau du soir (78e). La fin de rencontre est bien moins haletante et on croit alors que Lionel Messi va mettre, comme souvent, tout le monde d'accord, mais sa reprise de volée est contrée par un conglomérat d'Allemands prêts à tout pour défendre leur base (93e). Mais, après tout, avec un seul tir cadré en 90 minutes, le Barça ne pouvait pas vraiment espérer mieux qu'un match nul.



Borussia Dortmund (4-2-3-1) : Bürki - Hakimi, Hummels, Akanji, Guerreiro - Witsel, Delaney - Sancho, Reus, T. Hazard (Brandt, 73e)- Alcácer (Larsen, 87e). Entraîneur : Lucien Favre.

Barcelone (4-3-3) : Ter Stegen - Semedo, Piqué, Lenglet, J. Alba (Roberto, 40e)- De Jong, Busquets (Rakitić, 59e), Arthur - Griezmann, Suárez, Fati (Messi, 59e). Entraîneur : Ernesto Valverde.


  • Résultats et classements de la Ligue des champions

    Par Maxime Renaudet
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

    il y a 2 heures L'UEFA pourrait retirer la finale de la C1 à Istanbul 24 il y a 2 heures Guendouzi dans la liste des 20 nommés pour le Golden Boy 2019 8
    il y a 6 heures Cenk Şahin « libéré » par Sankt Pauli après avoir soutenu l'armée turque 59
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Hier à 16:30 Le récap de la #SOFOOTLIGUE 2